samedi , 7 décembre 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Sud-Kivu

Mots-clefs Archives : Sud-Kivu

octobre, 2019

  • 30 octobre

    Minembwe : Un cocktail détonant

    Il se passe encore des choses bizarres à Minembwe, dans le Sud-Kivu. Des milices liées à des communautés tribales sont en train de mettre à feu et à sang les localités qui ne sont pas les leurs ethniquement. Parmi les communautés qui rivalisent sur place en faisant parler la poudre, il y a les Bashi, les Bafuliro et les Banyamulenges. Outre les groupes armés locaux, il y a aussi les Burundais qui sont dans la danse. Le tout forme un cocktail détonant. La population de Minembwe se plaint de l’absence des FARDC dans le secteur pour les protéger contre la …

août, 2019

  • 25 août

    RDC : Le fonds d’assistance des sinistrés de Minembwe détournés

    L’affaire du vol chez le comptable public principal affecté au ministère de la Solidarité nationale et des Affaires humanitaires cache encore des mystères qui devront sans doute se révéler avec l’aboutissement des enquêtes en cours. Entre-temps, certains analystes estiment que l’acharnement contre le ministre de la Solidarité nationale et des Affaires humanitaires traduit ni plus ni moins une volonté délibérée, mieux une cabale pour dissimuler la vérité. Au-delà de la volonté d’ériger Minembwe en un territoire de la province du Sud-Kivu, il y a bien des choses qui se cachent derrière cette affaire. Bref, c’est un arbre qui cache la …

mai, 2019

  • 20 mai

    Insécurité : Grogne chez les Banyamulenges

    Des villages entiers brûlés. Des populations civiles et sans moyen de défense, sommairement abattues. Du bétail emporté. Ce sont là, quelques données du tableau synoptique de la situation qui prévaut actuellement dans les Plateaux d’Itombwe, Uvira et Fizi, dans la partie Est de la RD Congo. Des sources locales renseignent que ces forfaits sont l’œuvre d’une coalition des forces négatives nationales et étrangères. A savoir les fameux Maï-Maï et des groupes armés burundais et rwandais. C’est trop, grondent les notables de la communauté Banyamulenge, dans une déclaration signée le 12 mai. Excédés par l’ampleur de la situation, ces fils du …

juin, 2018

  • 20 juin

    RDC : Exportation illégale du café

    « Actuellement, 700 tonnes de café sont passées par la voie légale, au détriment de 4000 tonnes de café qui, par contre sont passées par fraude, de la Province du Sud-Kivu vers les pays voisins », s’est indigné Claude Nyamugabo, rapporte environews. De leur côté, les producteurs pointent du doigt l’Etat congolais qui n’offre pas un cadre approprié pour le développement de cette production. « Il est bien normal que le café du Kivu ne profite pas, en premier lieu, aux citoyens congolais, car ils sont obligés de le revendre aux pays qui leur accordent des crédits, ce qui favorise …

février, 2018

  • 3 février

    RDC : Flambée de violence au Sud-Kivu

    Une flambée de violence a poussé un grand nombre de Congolais à fuir vers les pays voisins comme le Burundi, la Tanzanie et l’Ouganda.Le Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiées (HCR) affirme que des milliers d’enfants, de femmes et d’hommes auraient abandonné leur foyer, en raison d’opérations militaires intensives contre les groupes armés MaïMaï dans la province du Sud-Kivu. Le HCR, par le biais de son coordinateur résident adjoint en Tanzanie, annonce que Dar-Es-Salaam a accueilli depuis la semaine dernière un total de 1.200 réfugiés alors que plusieurs se seraient déplacés à l’intérieur du Sud-Kivu.L’Agence des Nations Unies pour …

janvier, 2018

  • 21 janvier

    Sud-Kivu : Abbas KAYONGA victime de la mauvaise compréhension de son chef

    L’ancien responsable du service antifraude du Sud-Kivu Abbas Kayonga, poursuivi par la justice militaire pour  » manquements graves  » et  » trouble à l’ordre public dans la ville de Bukavu « , a rejeté tous les griefs retenus contre lui. M. Kayonga s’est dit victime de la mauvaise compréhension par son chef, le nouveau gouverneur de province, de sa fonction d’agent de l’Etat au sein du service provincial d’antifraude. Une incompréhension qui, selon lui, a poussé le gouverneur à l’accuser de trouble à l’ordre public, décidant du coup de lui retirer la garde. Le lundi 8 janvier 2018, au cours de …

juillet, 2016

  • 27 juillet

    Est de RDC : La guerre prendra du temps

    Crispin Atama Tabe Mogodi

    Les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sont les régions les plus secouées depuis longtemps par des guerres et rebellions dans la partie Est de la République démocratique du Congo (RDC). Concernant la situation à Béni, où déjà plus de 1000 personnes ont été tuées sauvagement par machettes et autres armes blanches, dans un espace de plus d’une année selon les organisations locales de la société civile dans la région. Ces massacres des civils sont jusqu’aujourd’hui, attribués aux rebelles ougandais de l’ADF qui sévissent dans la région. Le ministre Crispin Atama Tabe présume que la guerre prendra du temps avant …

  • 1 juillet

    Inauguration de KivuWatt : Un événement très peu commenté par les autorités et les médias à Kinshasa

    Première centrale électrique fonctionnant au gaz méthane dans le Lac Kivu.

    Le 16 mai 2016, le Rwanda inaugurait la première centrale électrique fonctionnant au gaz méthane extrait sur le lac Kivu qui constitue la frontière naturelle entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda. Cet événement très peu (ou pas du tout) commenté par les autorités et les médias à Kinshasa revêt un caractère très important tant sur le plan économique que  stratégique. Au vue de l’incroyable manque d’intérêt par Kinshasa aux initiatives et projets que les pays limitrophes entreprennent aux frontières de notre pays, nous avons estimés qu’il était nécessaire de revenir sur cette opportunité, une fois de plus, …

mai, 2016

  • 24 mai

    RDC : Beni à sang

    Dernière mise à jour, le 29 mai 2016 à 11:26 Les massacres des populations civiles à Beni au Nord-Kivu dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) prouvent une fois de plus les limites du pouvoir qui a échoué à protéger ses citoyens. Quinze ans du régime du Président Joseph Kabila, les Congolais à l’Est continuent d’être tués à la machette, hache et autres armes blanches ainsi que des armes à feu comme ce fut le cas à Mutarule au Sud-Kivu à trois reprises. Le malheur pour les Congolais est que, le Gouvernement sensé de les protéger parait complice …