mardi , 11 août 2020
Accueil / Mots-clefs Archives : Sénat congolais

Mots-clefs Archives : Sénat congolais

janvier, 2018

  • 3 janvier

    RDC : Ouverture de la session extraordinaire au Parlement

    « Je voudrais, avant de clore mon bref propos de ce jour, saisir cette opportunité pour exhorter la classe politique à œuvrer véritablement pour la préservation de l’unité et de la paix dans notre pays », c’est en ces termes que s’exprimait le président Aubin Minaku, mardi 02 janvier 2017 à l’ouverture de la session extraordinaire qui ira jusqu’au 31 de ce mois. En ouvrant cette session, Aubin Minaku a souligné que  » nos divergences politiques, si profondes soient-elles, ne doivent pas nous empêcher de nous retrouver sur l’essentiel et de défendre ensemble certains fondamentaux « . Paraphrasant le chef de l’Etat, le …

décembre, 2017

  • 21 décembre

    RDC : Budget 2018 adopté

    Le projet de loi de finances de l’exercice 2018 et le rapport y relatif tels qu’adoptés par la Commission ECOFIN a été adopté jeudi 14 décembre 2017 au Sénat. Rien n’a changé, les Sénateurs l’ont approuvé  en conformité avec les Députés nationaux. Il faut signifier que le présent budget se lève à plus de 5 milliards de dollars américains. Ci-dessous, l’économie générale de la présente loi de finances : REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO, SENAT, COMMISSION ECONOMIQUE, FINANCIERE ET DE LA BONNE GOUVERNANCE, SESSION ORDINAIRE DE SEPTEMBRE 2017, PROJET DE LOI DE FINANCES DE L’EXERCICE 2018 La loi de finances de …

  • 15 décembre

    Loi électorale : Le Sénat de RDC devant ses responsabilités

    Au Sénat, Léon Kengo wa Dondo, son président, tente de limiter les dégâts causés par l’Assemblée nationale dans l’adoption, en première lecture, de la loi électorale révisée. Comme un horloger suisse, Léon Kengo est conscient de la complexité de la tâche. Jeudi matin à l’ouverture de la plénière de la chambre basse du Parlement, il a appelé les membres de la commission PAJ, chargés du toilettage de la version venue de l’Assemblée nationale, à assouplir dans cette loi les dispositions qui posent problème. Il s’agit essentiellement du seuil de représentativité fixé à 1% à l’échelle nationale et de la caution …

septembre, 2016

  • 29 septembre

    RDC : les résolutions du dialogue ne peuvent violer la Constitution

    Sortie officielle de l'UFC

    À l’occasion de l’ouverture de la session ordinaire de septembre au Sénat, il s’est longuement attardé sur le dialogue. Son discours a pris les allures d’un réquisitoire à l’endroit de ceux qui pensent faire du dialogue politique une structure extraconstitutionnelle capable de supplanter la Constitution du 18 février 2006. Kengo s’y oppose fermement. Pour le président du Sénat, les résolutions du dialogue ne peuvent violer la Constitution. Léon Kengo wa Dondo, président du Sénat, n’a pas dérogé à la règle. A l’ouverture, hier jeudi, de la session ordinaire de septembre, il s’est attardé sur la question d’actualité, à savoir le …

juin, 2016

  • 7 juin

    Enfant : Pas d’adoption a un conjoint homosexuel

    Photo des politiciens français

    «Un individu peut adopter, un couple peut adopter. A condition qu’il ne soit ni homosexuel ni transsexuel», a déclaré le président de la Commission politique administrative et juridique (PAJ) de la chambre haute du Parlement. Il estime qu’il était important de prendre ces mesures pour encadrer l’adoption internationale des enfants congolais. «En ce qui concerne l’adoption internationale, il est très important qu’on puisse prendre des garde-fous pour permettre à ce que l’enfant congolais adopté par un étranger soit dans un cadre familial paisible nécessaire à son développement», explique-t-il. Un enfant congolais perd sa nationalité une fois adopté par des parents …

  • 7 juin

    La RDC et le dédoublement des partis politiques

    Photo des partisans du parti politique congolais MSR.

    Comme du temps de l’ex-président  Joseph-Désiré Mobutu, la question du dédoublement des partis politiques a reffai surface divisé les sénateurs congolais  au cours de leur séance plénière du mardi 31 mai. Lors de cette séance, certains sénateurs ont soutenu que le gouvernement entretenait un flou sur cette question en faveur de certains partis politiques. Ce qui, selon eux, est préjudiciable à l’exercice démocratique en RDC. Pour d’autres,  cette question est liée à des conflits au sein des partis politiques, où elle devrait être réglée par les leaders. Le sénateur Ngongo Luhoho se demande si le pouvoir laisserait se créer un …