samedi , 18 août 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : Révision fichier électoral RDC

Mots-clefs Archives : Révision fichier électoral RDC

juin, 2018

  • 23 juin

    RDC : 14 millions d’électeurs douteux

    Dans son rapport final sur l’audit du fichier électoral de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) en République Démocratique du Congo (RDC), l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) confirme que les anomalies relevées il y a presque trois mois viennent de recevoir confirmation. Il est clairement souligné que le serveur de la CENI hébergeait plus de 6 millions de faussaires, soit environ 5 millions de doublons contre près d’un million de mineurs. La présence de 16,5 % d’électeurs enrôlés sans empreintes digitales est également confirmée, soit 1/6 de l’électorat, ou encore environ 8 millions de votants. La sommation de 6 …

avril, 2018

  • 13 avril

    RDC : Honte à la Céni et cie

    Dernière mise à jour, le 16 avril 2018 à 12:41 Pour l’Opposition désormais en marche vers l’alternance politique 2018, les élections doivent être conformes aux standards internationaux. Honte à la Ceni et cie, l’imposture ne passera pas. Les principaux partis de l’opposition contestent, dans une déclaration commune faite mercredi 11 avril à Kinshasa, les chiffres des électeurs publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et exigent une expertise externe pour valider le fichier électoral. Elles font remarquer un gap de 29.151 électeurs entre le nombre d’électeurs inscrits (46.542.289) et celui des radiés dont 5.381.763 doublons et 902.290 mineurs. Après …

février, 2016

  • 3 février

    Elections : Décor du glissement en RDC

    Dernière mise à jour, le 12 janvier 2018 à 09:38 En même temps que se met en place la relance le processus de la révision du fichier électoral, la Ceni avait transmis à ses partenaires une simulation de chronogramme pour cette opération. Ce document provenant de la Ceni, confirmé par toutes les sources voire au sein de la centrale électorale, projette la durée de l’opération à 13 mois et 10 jours. En calquant cette échéance au calendrier civil, il apparaît clairement qu’au 20 décembre 2016, la présidentielle ne se tiendrait pas. Et même alors, lorsqu’il faut chercher un point de …