dimanche , 24 juin 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : RASSOP

Mots-clefs Archives : RASSOP

mars, 2018

  • 13 mars

    RDC : Divorce Katumbi – Tshisekedi

    Felix Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI et Moise KATUMBI CHAPWE

    On n’a pas besoin d’être expert en Sciences politiques pour comprendre qu’en créant les Forces du changement, les Katumbistes décernent ainsi un certificat de décès clinique du Rassop. Cette plateforme politique créée le 10 juin 2016 à Genval en Belgique, meurt au pays de Jacob Zuma. Ainsi sonne l’heure du divorce ou dans un premier temps de séparation de corps entre Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi, naguère embarqués dans un même navire, labellisé  » Rassop « . Désormais donc, c’est l’heure du  » chacun pour soi, le peuple pour tous « . Jusques à quand Moïse Katumbi continuerait-il à rester dans l’ombre …

janvier, 2018

  • 31 janvier

    Tshisekedi : Olenghankoy – Tshibala les violons sont loin de s’accorder

    Entre Joseph Olenghankoy, président du Conseil national de suivi de l’Accord du 31 décembre et du processus électoral (CNSA), et le Premier ministre, Bruno Tshibala, les violons sont loin de s’accorder. Après s’être brouillés autour de la marche qui était proclamée le 21 janvier 2018, les deux frondeurs du Rassemblement ne partagent le même point de vue sur la célébration de la messe prévue en mémoire du défunt président de l’Udps, Etienne Tshisekedi. Alors que le Rassemblement qui se reconnaît autour de Bruno Tshibala a convoqué une messe ce jeudi pour célébrer la mémoire du Sphinx de l’Udps, Joseph Olenghankoy …

  • 24 janvier

    G7 – Rassop : Divorce ?

    Pierre LUMBI OKONGO, membre G7 RDC

    Entre le G7 et le Rassop le divorce n’est pas à l’ordre du jour. Il s’agit juste d’un travail de recadrage en interne pour consolider davantage le front commun de l’opposition autour de la mise en oeuvre de l’Accord politique du 31 décembre 2016. Au-delà de la lettre de Pierre Lumbi, coordonnateur du G7, à Félix Tshisekedi, président du Rassop, c’est toute la plateforme qui cherche à se refaire une nouvelle identité pour mieux négocier les prochaines échéances politiques. Tendrait-on déjà vers une rupture entre Félix Tshisekedi, président du Rassop, et le G 7 ? Dans la ville haute, la …

  • 17 janvier

    RDC : Malaise au sein du Rassemblement

    Sous la signature de Pierre Lumbi, le G7 sollicite une réunion de toutes les composantes du Rassemblement. Le regroupement politique qui soutient Moïse Katumbi estime qu’il convient que tous les sociétaires du Rassop aient le même entendement sur le sort de l’Accord global inclusif du 31 décembre 2016. Dans certains cénacles de l’Opposition l’initiative du G7 donne lieu à moult interprétations. Si certains trouvent tout à fait normal qu’une composante du Rassop demande au président de cette méga plateforme de convoquer une réunion, d’autres sont d’avis que la missive de Pierre Lumbi est la preuve d’un début de malaise au …

  • 12 janvier

    Rassop : Katumbi – Tshisekedi unis jusqu’au bout ?

    Entre Félix Tshisekedi, président du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (Rassop), et Moïse Katumbi, candidat déclaré à la prochaine présidentielle, il y a une convergence de vues qui résiste à l’épreuve du temps. Contrairement aux rumeurs qui font état d’une froideur dans les rapports entre ces deux poids lourds de l’Opposition, l’alliance Katumbi-Tshisekedi n’a jamais été ébranlée. Il se consolide au jour le jour dans la marche vers l’alternance démocratique. Pour marquer leur communion plus que jamais irréversible, les deux personnalités ont signé, le 5 janvier 2018, conjointement à Bruxelles et à Kinshasa un communiqué du …

décembre, 2017

  • 29 décembre

    RDC : Malaise entre Olenghankoy et Tshibala

    Le rouleau est désormais déroulé. Dans ce qu’il considère comme une guéguerre  » qui ne dit pas encore son nom entre le Premier ministre et joseph Olenghankoy, certains observateurs en veulent pour preuve, le refus du numéro 1 du CNSA, de signer et d’inscrire son nom au bas du communiqué final sanctionnant la tripartite CENI-CNSA-Gouvernement, rendu public dans la soirée de mercredi 18 octobre dernier. Par ailleurs, d’autres personnes s’appuient sur l’entretien qu’aurait eu le président national des FONUS, avec le magazine français. Jeff aurait accusé le Premier ministre Bruno Tshibala de  » faire courir de graves crises au pays …

  • 24 décembre

    Départ de « Kabila » : Les Congolais ont communié avec l’avertissement lancé par le Rassemblement

    Pour marquer son opposition à ce qu’il qualifie d’une « flagrante violation de la Constitution », le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement avait appelé à une marche pacifique sur l’ensemble du territoire national. Si le mot d’ordre n’a pas été suivi, la population ayant préféré se terrer à la maison, la marche du Rassemblement s’est, une fois de plus, muée en une journée « ville morte » dans les grandes villes de la République. Sans surprise, des unités de la Police nationale congolaise, de l’armée et des services de sécurité se sont déployées en masse pour …

  • 19 décembre

    L’Opposition congolaise risque de courir tout droit vers un mur

    ‘’Non au calendrier des élections fixées au 23 décembre 2018. Non à la loi électorale. Oui à la reconfiguration de la CENI. Oui à la décrispation politique assortie des mesures de confiance, patati patata’’. Les thèses de l’Opposition demeurent figées. Rien de ce qui passe maintenant n’a osé la contraindre à revoir la stratégie. Mais, au juste, que fera-t-elle, pour préparer une alternative crédible en vue de la très prochaine  alternance démocratique, si jamais les élections libres, transparentes, justes et apaisées étaient organisées en RD. Congo par la CENI de Nangaa ? Est-ce  qu’on peut  penser que l’Opposition, lorsqu’elle est …

  • 10 décembre

    RDC : Le Rassemblement dresse un tableau noir de la situation qui prévaut au Grand Katanga

    Au Katanga c’est l’imposition de la pensée unique et à sens unique, avec le rejet du débat libre d’idées et de la libre expression d’opinions, par un pouvoir fini, qui a comme pyramide, d’un côté, l’argent volé des caisses de l’Etat, pour acheter les consciences, et de l’autre, les fusils pour faire taire les Opposants. Le Grand Katanga est à ce jour hyper militarisé pour maintenir les paisibles citoyens dans la peur d’une manière permanente, tout en leur faisant vivre instamment des situations qui s’apparenteraient à un état d’urgence ou de sièges, avec des violations massives et impitoyables de leurs …