mercredi , 18 septembre 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Prix Nobel de la paix

Mots-clefs Archives : Prix Nobel de la paix

décembre, 2018

  • 16 décembre

    Nobel de la paix : Violence sexuelle mise en évidence

    Les deux lauréats du Nobel de la paix [le Congolais Denis Mukwege et la Yazidie Nadia Murad] ont interpellé la communauté internationale et réclamé la fin de l’impunité pour les auteurs de violences sexuelles en temps de guerre. « Ce ne sont pas seulement les auteurs de violences qui sont responsables de leurs crimes, mais aussi ceux qui choisissent de détourner le regard », a afirmé Denis Mukwege dans son discours de remerciement. « S’il faut faire la guerre, c’est la guerre contre l’indifférence qui ronge nos sociétés ». Comme des milliers de femmes yazidies, sa colauréate Nadia Murad a été enlevée, violée, torturée …

  • 10 décembre

    Nobel de la paix : Incroyable discours du Dr. Denis MUKWEGE

    Denis MUKWEGE, lauréat du Prix Nobel de la Paix 2018, Oslo, 10 décembre 2018.

    Dernière mise à jour, le 13 décembre 2018 à 07:06 Dans son discours, Denis MUKWEGE a sous-tendu que tous ces forfaits, qu’il stigmatise depuis les années 90, s’exécutent avec l’assentiment même des autorités de la République qui ne regardent que leurs propres intérêts. « Mon pays est systématiquement pillé avec la complicité des gens qui prétendent être nos dirigeants. Pillé pour leur pouvoir, leur richesse et leur gloire. Pillé aux dépens de millions d’hommes, de femmes et d’enfants innocents abandonnés dans une misère extrême… tandis que les bénéfices de nos minerais finissent sur les comptes opaques d’une oligarchie prédatrice. » De facto, …

octobre, 2018

  • 15 octobre

    Denis MUKWEGE : Reconnaissance de la souffrance vécue

    Les réactions fusent de partout après la décision du comité Nobel norvégien de décerner conjointement le vendredi 5 octobre dernier, le prix Nobel de la paix 2018 à Denis Mukwege Mukengere et Nadia Murad. Les travaux de deux lauréats concernent les victimes en temps de guerre. Le médecin congolais est reconnu comme l’un des spécialistes mondiaux du traitement des fistules. Il s’y révèle exceptionnellement doué pour les opérations les plus délicates tandis que sa collègue, l’Irakienne d’origine kurde issue de la communauté Yézidie, Nadia Murad est une ex-esclave de l’organisation djihadiste État islamique (EI). D’abord le prix Roi Baudouin et …

  • 7 octobre

    Prix Nobel de Mukwege : Une consécration suprême et une épée de Damoclès sur « Kabila »

    Denis MUKWEGE et ses infirmiers, célébrations de son Prix Nobel de la Paix 2018.

    Dernière mise à jour, le 10 octobre 2018 à 03:52 Cette récompense est une fierté nationale pour tous les congolais qui se reconnaissent dans le combat mené par le Dr Denis Mukwege en dénonçant vivement  les violences sexuelles de masse et la pauvreté dans un pays de paradoxe où une minorité des gens s’est outrageusement enrichie et 80 % de la population ne bénéficient pas de la redistribution des richesses. Ce prix est bien entendu l’aboutissement d’un long combat que Denis Mukwege a mené depuis les années 1987 et la victoire pour toutes les femmes congolaises particulièrement victimes des dégâts physiques …

mars, 2018

  • 31 mars

    Pakistan : Malala de retour à Swat

    « J’avais quitté Swat les yeux fermés et maintenant je reviens les yeux ouverts. Je suis extrêmement heureuse. Mon rêve est accompli », a-t-elle déclaré à l’AFP pendant une visite-éclair de l’école pour garçons Guli Bagh à une quinzaine de kilomètres de Mingora, la principale ville de cette vallée du nord-ouest. « La paix est revenue à Swat grâce aux immenses sacrifices consentis par mes frères et sœurs », a-t-elle ajouté. Arrivée jeudi à Islamabad pour une visite de quatre jours, non annoncée et sous très haute sécurité, Malala a été reçue par le Premier ministre Shahid Khaqan Abbasi. Elle n’avait plus foulé le …

décembre, 2017

  • 10 décembre

    Terre : Planète confrontée à un nouveau péril nucléaire

    Dernière mise à jour, le 13 décembre 2017 à 04:29 La destruction de l’Humanité ne tient « qu’à un coup de sang », se sont alarmés dimanche les militants antinucléaires en recevant le prix Nobel de la paix sur fond de crise nord-coréenne. « Sera-ce la fin des armes nucléaires ou notre fin à nous? », a lancé Beatrice Fihn, la directrice de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN), lors d’une cérémonie à Oslo. ICAN a reçu le Nobel en présence de survivants des bombardements de Hiroshima et Nagasaki qui avaient fait environ 220.000 morts il y a 72 ans, alors …