samedi , 17 août 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Présidentielle : Katumbi bloqué en Zambie

Mots-clefs Archives : Présidentielle : Katumbi bloqué en Zambie

août, 2018

  • 16 août

    RDC : Lumumba s’était retrouvé dans la même situation que Katumbi

    Arrivée de Patrice Lumumba à l'aéroport de Londres, le 23 juillet 1960.

    Dernière mise à jour, le 18 août 2018 à 12:02 Depuis le 8 août 2018, la Céni a bouclé, moyennant une prolongation de cinq jours, les opérations de réception et traitement des candidatures à la présidentielle ainsi qu’aux législatives nationales. Cette rallonge qui va jusqu’au 13 août 2018 permet à Moïse Katumbi de jouir encore d’une marge de manœuvre – assez étroite certes – pour se lancer dans la course présidentielle. Toutefois, pour y arriver, il doit d’abord franchir un obstacle majeur, à savoir revenir en RDC en homme libre, jouissant pleinement de ses droits civiques de citoyen congolais. Il …

  • 14 août

    Retour de Katumbi : UE – UA deux déclarations non conjointes mais concomitamment

    Drapeaux de l'UE et de l'UA. Photo montage - kongotimes.info.

    Dernière mise à jour, le 16 août 2018 à 09:17 Les deux organisations sont parties des événements du week-end dernier à Kasumbalesa, à la frontière avec la Zambie où Moïse Katumbi Chapwe, candidat Président de la République de « Ensemble pour le changement » n’a pas pu passer pour atteindre Lubumbashi, il y a eu mort d’homme. L’UA et l’UE sont très préoccupés par ces incidents et aussi l’exclusion du processus électoral dont fait l’objet Moïse Katumbi Chapwe. Elles exigent donc que les élections soient inclusives, transparentes et crédibles. L’UE, plus particulièrement dit suivre de près la situation politique en …

  • 12 août

    Retour de Katumbi : Les masques tombent

    Moise KATUMBI

    Dernière mise à jour, le 19 août 2018 à 11:02 Alors qu’il était sous menace d’« arrestation immédiate » dès son entrée sur le sol congolais, Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour le changement, est resté bloqué vendredi à la frontière zambienne. La majorité au pouvoir a verrouillé toutes les frontières aériennes et terrestres, l’empêchant d’atteindre la ville de Lubumbashi. Étonnante manière d’accueillir quelqu’un qu’on a toujours présenté comme un fugitif ! Interprétation : Kinshasa vient de prouver l’innocence de Katumbi et par conséquent, les masques tombent. L’opinion a désormais la confirmation que tout est mis en place pour disqualifier ce …

  • 11 août

    « Joseph KABILA » : Un régime convaincu d’imposer sa loi

    Poignée de main, Kabila et Ramaphosa, Kinshasa.

    Dernière mise à jour, le 17 juillet 2019 à 09:31 À cinq mois de la présidentielle, le pouvoir en place est loin d’intérioriser les différentes leçons des nations qui ont tenté de s’opposer à la volonté du peuple dans la voie de l’alternance démocratique. Le printemps arabe, la révolution du Burkina-Faso,… sont des cas récents d’un peuple qui sort toujours gagnant lorsqu’il s’agit de réclamer ses droits. Malheureusement à Kinshasa, le pouvoir reste sourd à tous les appels à la raison. Il est convaincu d’imposer sa loi. L’exclusion planifiée de Moïse Katumbi à la prochaine présidentielle s’inscrit dans cette logique. …

  • 6 août

    Retour de Katumbi : Les Oppositions se serrent le coude pour faire pression à « Kabila »

    Fatshi, Kamerhe et Bemba, avant une reunion privée.

    Dernière mise à jour, le 17 juillet 2019 à 09:20 Au moment où les autorités congolaises multiplient des barricades pour empêcher à Moïse Katumbi de retourner au pays pour déposer sa candidature, ses proches de l’Opposition, Jean-Pierre Bemba, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe se serrent le coude pour faire pression au pouvoir de Kinshasa. Au terme du Congrès de son parti, l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe a demandé aux autorités congolaises de laisser Moïse Katumbi retourner au pays pour garantir des élections réellement inclusives. Selon des sources au CNSA, cette situation est un coup à l’Accord de la …

  • 6 août

    Présidentielle : Moïse KATUMBI hors-jeu ?

    Moise KATUMBI [au milieu], Olivier KAMITATU [gauche] et Salomon.

    Dernière mise à jour, le 17 juillet 2019 à 09:25 Sauf imprévu, Vital Kamerhe dépose officiellement ce lundi 6 août, sa candidature à l’élection présidentielle du 23 décembre prochain. Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi et Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir déposeront leurs candidatures demain mardi 7 août. Le « dernier » annoncé est Adolphe Muzito qui, selon des sources, se présentera ce mercredi 8 août aux bureaux de la CENI, pour le même exercice. A chaque candidat, son jour. Occasion pour chacun des quatre figures annoncées de l’Opposition, de démontrer ses capacités de mobilisation. Il y a fort à parier que les …