mardi , 7 juillet 2020
Accueil / Mots-clefs Archives : Présidentielle 2023 en RDC

Mots-clefs Archives : Présidentielle 2023 en RDC

novembre, 2019

  • 30 novembre

    Avec la MPP : Fatshi se prépare pour la présidentielle 2023

    Il trône au sommet de l’Etat depuis la présidentielle de décembre 2018, mais il garde toujours les yeux rivés sur le prochain round électoral de 2023. A l’instar d’autres formations politiques qui affûtent déjà leurs armes, le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi dit Fatshi ne ménage pas sa monture. Selon des indiscrétions glanées dans les milieux de l’UDPS/Tshisekedi, une équipe restreinte travaille sur le projet. Il s’agit de fédérer plus de forces politiques autour de l’UDPS/Tshisekedi pour créer une Majorité présidentielle populaire (MPP), celle qui accompagnera Fatshi en 2023. Sur le terrain, ses potentiels concurrents se sont déjà jetés …

août, 2019

  • 4 août

    Deux tours de la présidentielle : Vers une révision constitutionnelle en RDC ?

    L’analyse rétrospective des élections de 2006, 2011 et 2018, au menu de la convention du parti « Envol », tenue à Kinshasa du 11 au 13 juillet, débouche sur des propositions de réformes fortes destinées à consolider la démocratie en République démocratique du Congo (RDC). Ces réformes devront toucher à la Constitution, la loi électorale et la loi sur l’identification des électeurs. C’est donc le débat de la révision constitutionnelle relancée par Delly Sesanga et son parti. Ils estiment qu’il faut : « réhabiliter les deux tours de l’élection présidentielle et organiser l’élection des sénateurs au suffrage universel direct, dans …

mai, 2019

  • 11 mai

    Présidentielle 2023 : Katumbi – « Kabila », la bataille des Judas

    Moise KATUMBI, lors d'un entretien a France24 et RFI.

    Alors dans Jeune Afrique, il y a quatre mois, Joseph Kabila vous a comparé à « Judas », c’est-à-dire à la figure du traître. Il a même ajouté que vous devriez en assumer les conséquences. C’est menaçant. Or, Joseph Kabila compte encore beaucoup de fidèles dans l’appareil d’État. Ne craignez-vous pas un mauvais coup à votre retour ? Moïse Katumbi : (Rires) Ce n’est surtout pas à Joseph Kabila de me traiter de Judas. Je crois qu’il doit lire la Bible. Aujourd’hui, monsieur Kabila doit faire son examen de conscience. Il est resté au pouvoir de 2016 à 2018, il …