Accueil / Mots-clefs Archives : Obsèques victimes 31 décembre RDC

Mots-clefs Archives : Obsèques victimes 31 décembre RDC

avril, 2018

  • 23 avril

    RDC : Les victimes des marches du 31 décembre et du 21 janvier doivent être rétablis dans leurs droits

    La Nouvelle société civile congolaise (NSCC), en collaboration avec le Centre pour la gouvernance (CEGO), plaident pour un procès juste et équitable en faveur des victimes des marchés pacifiques du 31 décembre 2017 et du 21 janvier dernier, organisées par le Comité laïc de Coordination (CLC). Selon le coordonateur national adjoint de la NSCC, Robert Kabakela, aucune suite n’est réservée, à ce jour, à la plainte déposée depuis 6 mars dernier au Parquet près la Cour constitutionnelle par le collectif d’avocats des victimes des événements du 31 décembre 2017 et du 21 janvier de cette année. Cette plainte, explique-t-il, a …

mars, 2018

  • 13 mars

    Repression des marches : Les forces de l’ordre et de sécurité de « Kabila » mis en cause, rapport CEM-3121

    Dans un rapport dévoilé le samedi 10 mars 2018 par la « Commission d’Enquête Mixte », instituée le 1er février 2018 en vue de faire la lumière sur les allégations d’atteintes aux droits de l’homme enregistrées lors des manifestations du 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018, aucun grief n’est retenu contre le Comité Laïc de Coordination (CLC), organisateur de ces deux marches réputées pacifiques mais perçues par le pouvoir en place comme un agenda caché visant la réalisation d’un coup d’Etat civil. On n’a retenu, à sa charge, ni un appel à la violence ou à la désobéissance civile, …

  • 13 mars

    RDC : 14 personnes ont été tuées lors de la répression des marches anti-« Kabila » des 31 décembre et 21 janvier

    Les premières conclusions de la commission d’enquête sur les événements des 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018 ont été révélées. Au total, 14 personnes ont été tuées : 7 à chacune des deux premières manifestations appelées par le Comité laïc de coordination (CLC). Au cours d’une conférence de presse conjointe à Kinshasa, la ministre des Droits humains Marie-Ange Mushobekwa et le rapporteur de la Commission Georges Kapiamba, représentant de la Société civile, se sont accordés sur ce bilan. « Le rapport de la Commission 3121 sera envoyé au ministre de la Justice qui devra ordonner des poursuites judiciaires contre …

février, 2018

  • 25 février

    Marches anti-Kabila : Un mort et plusieurs blessés en RDC

    Manifestation 21 Janvier 2018, Kinshasa, RDC.

    Des centaines de fidèles qui sortaient de la messe ont commencé à marcher avant d’être dispersés par les forces de sécurité qui ont fait usage de gaz lacrymogènes et tiré à balles réelles. Deux personnes au moins ont été blessés par balles et trois prêtres ont été interpellés alors qu’ils étaient à la tête d’une marche avec les fidèles de la paroisse Saint Pierre de Wagenia, dans l’est de la ville. Dans le nord de Kisangani, les habitants affluaient dans les rues et plusieurs groupes de jeunes gens se retrouvaient à quelque 50 mètres des militaires de la garde républicaine. …

  • 11 février

    RDC : Le peuple triomphera tôt ou tard

    Archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya a repris du service à côté de ses troupeaux de la capitale et de toute la RDC qui se battent pour recouvrer leur liberté et leur honneur perdu. Après ses homélies qui ont mis la majorité au pouvoir dans tous ses états, l’archevêque de Kinshasa a réagi, mardi, à la répression dans le sang de la marche du 21 janvier 2018. Le cardinal Monsengwo ne cache pas son indignation :  » Comment peut-on tuer des hommes, des femmes, des enfants, jeunes et vieux scandant cantiques religieux, munis de bibles, chapelets, crucifix ? …

  • 10 février

    Répressions : Une commission d’enquête travail déjà en RDC

    D’après les sources proches du ministère des Droits de l’homme, les membres de cette commission sont issus du ministère de la Justice, de la Commission nationale des droits de l’homme, du Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme et des organisations de la Société civile. Les membres de cette Commission sont tenus à l’obligation de confidentialité et d’objectivité.  » Ils sont également protégés contre toute poursuite qui résulterait de l’exercice de leur mission « , précise l’arrêté ministériel. Les dix-neuf experts chargés d’enquêter sur les dégâts collatéraux des marches reprimées des laïcs catholique du 31 décembre et 21 janvier …

  • 9 février

    Répressions : Des gestes d’apaisement de « Kabila » à l’Eglise catholique

    "Joseph KABILA", Palais du Peuple, Kinshasa

    Sur instruction du Chef de l’Etat, le Gouvernement a pris en charge les obsèques d’un évêque de Lisala décédé à Kinshasa. Quatre jours plus tôt, une importante délégation gouvernementale a assisté au jubilé d’argent de l’archevêque de Lubumbashi. L’Eglise catholique en RD Congo serait-elle entrée en guerre ouverte contre le Pouvoir ? Quel est l’état actuel des relations entre l’Eglise locale et les autorités du pays ? Existe-t-il de vrais problèmes insolubles entre ces deux pouvoirs,l’un temporel et l’autre intemporel ? On pourrait s’interroger à l’infini. A priori, nombreux sont des Congolais qui, à bras raccourci, pourraient tirer des conclusions …

janvier, 2018

  • 31 janvier

    2018 : Année de la fin de la dictature de « Kabila » ?

    Pour le G7, quoi qu’il en coûte et quoi que Joseph Kabila et ses partisans fassent, l’année 2018 doit être celle de la fin de la dictature, de la fin du règne des dirigeants illégitimes et illégaux en République Démocratique du Congo (RDC). Président en exercice de G7, Pierre Lumbi Okongo a tenu hier, dimanche 28 janvier 2018, un point de presse, le premier de cette année nouvelle. Les marches du 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018 organisées par le CLC ; la sortie médiatique du Chef de l’Etat de vendredi dernier, les élections à venir, la mise en …

  • 29 janvier

    « Kabila » : Discours vide

     » Discours  » vide « . Des  » contrevérités « . Les opposants au chef de l’État se sont déchainés après la conférence de presse du vendredi 26 janvier au Palais de la nation, au cours de laquelle Joseph Kabila a distribué des cartes en tentant notamment de renvoyer l’Église dans son temple ou encore d’agiter la fibre nationaliste contre l’ancienne puissance coloniale. Du côté de la MP, Lokondo a donné de la voix critique sur certains points. Lokondo :  » L’Accord n’est pas intégralement exécuté en sa partie décrispation politique «   » J’ai retenu trois choses importantes : le président de …

  • 28 janvier

    RDC : « Joseph Kabila » MENTEUR

    "Joseph KABILA" inauguration

    La situation de la République Démocratique du Congo est catastrophique, aussi bien sur le plan politique qu’économique, toutes les institutions de la RDC étant dans l’illégitimité depuis deux ans. Avec les événements tragiques des dernières semaines, avec 2 marches des chrétiens étouffées dans le sang, les mercenaires de Kabila n’hésitant pas à souiller les églises, cette conférence de presse était marquée par une certaine curiosité, les congolais se demandant comment l’ancien Kadogo aurait pu s’en sortir, face au tollé d’indignation aussi bien nationale qu’internationale ayant entouré sa dernière guerre déclarée contre les croyants congolais qui revendiquent, avec des marches devenues …