vendredi , 26 avril 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Moïse Katumbi Chapwe

Mots-clefs Archives : Moïse Katumbi Chapwe

mars, 2019

  • 24 mars

    RDC : « Le mal, c’est Kabila »

    Katumbi [droite] et Fayulu [gauche] à l'issue de la reunion de Lamuka a Bruxelles, samedi 23 Mars 2019.

    Dernière mise à jour, le 28 mars 2019 à 12:04 Silencieux depuis la publication des résultats de la présidentielle, Moïse Katumbi président de la plateforme Ensemble, s’est exprimé pour la première fois publiquement, en conférence de presse des leaders de la coalition Lamuka, à Bruxelles, le samedi 23 Mars 2019. Interrogé sur son positionnement vis-à-vis de Félix Tshisekedi, il a répondu : « Le communiqué est très clair. Félix est un frère. Je l’ai accompagné jusqu’à Genève, et à Genève, on avait choisi Martin Fayulu pour être le candidat commun. Et nous nous sommes battus pour ça. Il faut décortiquer …

  • 3 mars

    Après un long silence : Moïse KATUMBI reste attaché à l’avenir de la RDC

    Dernière mise à jour, le 20 mars 2019 à 12:10 Après le verdict des scrutins du 30 décembre 2018, Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour le changement, s’est totalement soustrait de la scène politique. Un silence qui a fini par déranger, alimentant les spéculations dans tous les sens. Depuis Bruxelles, l’homme a mis son temps à profit pour mener une profonde réflexion en vue de son positionnement dans le nouveau jeu politique qui se dessine en République démocratique du Congo. Grand leader au sein de l’opposition, Moïse Katumbi n’a pas abdiqué, malgré l’échec infligé au candidat de Lamuka à la présidentielle, …

novembre, 2018

  • 30 novembre

    Katumbi – Fatshi : Le pont est rompu

    Jean-Pierre BEMBA et Moise KATUMBI, montrent leurs unites derrière le candidat a la présidentielle Martin FAYULU.

    Dernière mise à jour, le 2 décembre 2018 à 09:03 Dans les colonnes de Jeune Afrique, Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour le changement, a exclu cette hypothèse. « Je reste dans le camp de Martin Fayulu », a tranché Katumbi, comme pour renvoyer à l’expéditeur la main tendue par les deux leaders de CACH qui ont montré leur disponibilité de coaliser avec d’autres forces du changement. Pourtant, juste après la signature de leur accord, Vital Kamerhe avait lancé une pique envers Katumbi. « Moïse Katumbi a toujours dit que Félix Tshisekedi était son candidat. Nous présentons aujourd’hui le ticket qu’il …

octobre, 2018

  • 22 octobre

    Marches de protestation contre la machine à voter en RDC

    Fatshi et Vika, candidats président de la république.

    Dernière mise à jour, le 24 octobre 2018 à 11:13 Dans une déclaration datée jeudi 11 octobre, lue à la presse par Martin Fayulu, l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), le Mouvement de Libération du Congo (MLC), l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Ensemble pour le changement, le Nouvel Elan, l’ECIDE, et Congo na Biso, appellent à « l’organisation des marches de protestation le 26 octobre » courant contre la machine à voter.  La tension semble monter d’un cran entre l’opposition et la Commission électorale nationale indépendante (CENI) au lendemain de l’échec des discussions mercredi 10 octobre, entre les …

  • 10 octobre

    Mercenaires : Vers une parodie de procès contre Moïse KATUMBI

    Militants de Moise KATUMBI devant la Cour Suprême de Justice à Kinshasa.

    Dernière mise à jour, le 13 octobre 2018 à 02:54 C’est ce mercredi 10 octobre 2018 que sera rouvert à la Cour de cassation le procès mettant en cause Moïse Katumbi dans une affaire de recrutement présumé des mercenaires. En face, le collectif des avocats a qui, d’ores et déjà, relève des incohérences et des incongruités dans le chef de ceux qui veulent clouer Moïse Katumbi au pilori. Celui-ci est attendu à la barre ce matin à Kinshasa alors que l’obtention du passeport biométrique lui est toujours refusée à Bruxelles. Pour des raisons non encore élucidées, l’Américain Lewis Darryl, principal …

septembre, 2018

  • 13 septembre

    Sans inclusivité : Il serait difficile de préserver la paix sociale en RDC

    Tout le monde à l’interne comme à l’extérieur du pays, en appelle à des élections inclusives, transparentes et crédibles. Sans la participation de ces trois candidats écartés (BEMBA, KATUMBI ET MUZITO), l’inclusivité paraît sujette à caution. Or, sans inclusivité, il serait difficile de préserver la paix sociale au pays. En éliminant ces trois grosses pointures pour des questions judiciaires, leurs bases respectives risquent de ne pas reconnaître les résultats de ces élections. La RDC resterait ainsi toujours à la croisée des chemins. Prendre la mauvaise route conduirait au chaos que d’aucuns redoutent après les élections. La bonne route serait de …

  • 12 septembre

    Présidentielle : Opposition congolaise prépare la riposte

    Face à la volonté manifeste de la majorité au pouvoir de tripatouiller le jeu électoral, l’Opposition bat le rappel des troupes pour consolider son unité. C’est loin des terres congolaises que l’Opposition tente de se reconstitue. À Bruxelles, Moïse Katumbi et Adolphe Muzito tentent de réactiver Genval. Mais, le contexte est tout à fait particulier. Il est bien différent de l’environnement politique de 2016. Au cours de leur séance de travail, les deux leaders « ont condamné l’instrumentalisation de la Cour Constitutionnelle qui, pour des raisons politiques, continue à exclure des candidats à l’élection présidentielle. Ils ont confirmé leur engagement …

  • 11 septembre

    Présidentielle : La cuisine Muzito – Katumbi

    Adolphe Muzito et Moïse Katumbi ont signé lundi à Bruxelles, une déclaration commune. Les deux personnalités écartées de la présidentielle du 23 décembre prochain, ont convenu de travailler à l’ébauche d’un programme commun des forces de l’opposition. L’objectif de cette démarche est de dégager un consensus autour de la candidature commune de l’Opposition. Par ailleurs, Adolphe Muzito et Moïse Katumbi appelent l’opposition à la mobilisation en vue des élections voulues libres, démocratiques et transparentes en République démocratique du Congo (RDC). Quelques heures seulement après l’Arrêt de la Cour constitutionnelle sur la requête des sept candidats président de la République invalidés …

  • 6 septembre

    Présidentielle : Moïse KATUMBI ne baisse les bras

    Moise KATUBI, Lubumbashi, RDC.

    Dernière mise à jour, le 8 septembre 2018 à 04:16 Le bras de fer entre Moïse Katumbi et les autorités de Kinshasa n’est pas encore à sa fin. Déclaré persona non grata en République démocratique du Congo, son pays, Moise Katumbi ne baisse les bras. La détermination du président d’Ensemble pour le changement à rentrer en RDC reste inébranlable. Quinze mois après sa première lettre, le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a donc une nouvelle fois demandé à l’État congolais de permettre le retour, en homme libre, de l’opposant en exil Moïse Katumbi. Le Haut-commissariat de l’ONU …

  • 1 septembre

    Faux en écriture : Une information judiciaire ouverte contre Katumbi en Belgique

    Le feuilleton judiciaire à l’encontre de Moïse Katumbi est reparti de plus belle en Belgique après l’ouverture d’une information judiciaire pour faux en écriture publique. Cette affaire fait suite à l’interpellation du leader de la plateforme Ensemble par la Police fédérale qui lui avait confisqué son passeport avant de le transmettre au Parquet de Halle-Vilvoorde. On croyait que Moise Katumbi était au bout de ses ennuis judiciaires. Erreur. Après la série d’affaires inscrites par la Justice congolaise, voilà que la Justice belge commence à s’intéresser, à son tour, à l’ancien gouverneur du Katanga. D’après Jeune Afrique parue hier lundi 27 …