Accueil / Mots-clefs Archives : Marches anti-Kabila

Mots-clefs Archives : Marches anti-Kabila

mars, 2018

  • 13 mars

    Repression des marches : Les forces de l’ordre et de sécurité de « Kabila » mis en cause, rapport CEM-3121

    Dans un rapport dévoilé le samedi 10 mars 2018 par la « Commission d’Enquête Mixte », instituée le 1er février 2018 en vue de faire la lumière sur les allégations d’atteintes aux droits de l’homme enregistrées lors des manifestations du 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018, aucun grief n’est retenu contre le Comité Laïc de Coordination (CLC), organisateur de ces deux marches réputées pacifiques mais perçues par le pouvoir en place comme un agenda caché visant la réalisation d’un coup d’Etat civil. On n’a retenu, à sa charge, ni un appel à la violence ou à la désobéissance civile, …

février, 2018

  • 27 février

    Rossy MUKENDI : Meurtre sur ordonnance

    Photo du major Carine Loseko qui a froidement abattu Rossy Mukendi a Kinshasa

    Cette femme sorcière, c’est le major Carine Loseko qui a prémédité et exécuté froidement le combattant-révolutionnaire Rossy Mukendi, et ce avant même le début de la manifestation programmée par le Comite Laïc de Coordination (CLC) le 25 février 2018 et soutenue par le Haut Clergé Catholique, notamment par le Cardinal Laurent Monsengwo. Elle doit expliquer à la justice populaire pour dire au peuple congolais qui lui avait donné l’ordre de tuer Rossy Mukendi, car elle le connaissais et avait meme cité nommément son nom avant de tirer à bout portant sur lui ! Ce fut un meurtre sur ordonnance. Voici …

  • 25 février

    Marches anti-Kabila : Un mort et plusieurs blessés en RDC

    Manifestation 21 Janvier 2018, Kinshasa, RDC.

    Des centaines de fidèles qui sortaient de la messe ont commencé à marcher avant d’être dispersés par les forces de sécurité qui ont fait usage de gaz lacrymogènes et tiré à balles réelles. Deux personnes au moins ont été blessés par balles et trois prêtres ont été interpellés alors qu’ils étaient à la tête d’une marche avec les fidèles de la paroisse Saint Pierre de Wagenia, dans l’est de la ville. Dans le nord de Kisangani, les habitants affluaient dans les rues et plusieurs groupes de jeunes gens se retrouvaient à quelque 50 mètres des militaires de la garde républicaine. …

  • 24 février

    RDC : Tous à la manifestation du 25 février sous l’égide du collectif laïc de coordination

    La situation socio-politique de la Rdc est revenue aux heures sombres de la dictature et si les citoyens congolais ne réagissent pas ou ne manifestent pas contre un président qui prend en otage toute une nation ,le pire est devant nous et l’avènement d’une alternance politique attendue de tous nos voeux n’aura pas lieu,les ingrédients d’une insurrection populaire seront réunis et la Rdc va plonger dans des graves turbulences politiques et pour combien de temps. Est-ce que les congolais sauront-ils davantage créer entre eux cette fois une forte complicité grâce à laquelle ils se sentiront beaucoup plus forts?Le contexte politique …

  • 23 février

    25 février : « Kabila » mobilise les musulmans pour affronter le CLC

    Akam, Alliance des Kabilistes musulmans

    Ils ne seront pas seuls dans les rues de Kinshasa, ce dimanche 25 février. Les laïcs catholiques retrouveront sur leur chemin les membres de l’Akam, « Alliance des Kabilistes musulmans ». Un mouvement dit musulman et proche du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), qui se propose d’« affronter » les chrétiens dans une marche pacifique de soutien au processus électoral. « L’Alliance des Kabilistes musulmans » (Akam/Pprd) a informé, dans une lettre adressée Jeudi au gouverneur de la ville de Kinshasa, qu’elle « organise une marche pacifique le dimanche 25 février 2018, en vue de soutenir …

  • 22 février

    Application Accord 31 Décembre : l’épiscopat catholique reste un et indivisible

    Dans une interview accordée à la radio Vatican, Mgr Fridolin Ambongo a tenu à rassurer que l’épiscopat catholique reste un et indivisible, déterminé à soutenir le peuple congolais engagé dans le combat pour l’application de l’Accord du 31 décembre 2016, le respect de la Constitution et l’avènement d’un Etat de droit. Alors que certains détracteurs voyaient déjà des signes de division au sein de l’épiscopat catholique, notamment à propos de l’organisation des marches pacifiques, Mgr Fridolin Ambongo dit qu’il n’en est rien.  » L’épiscopat n’est ni divisible, ni dédoublable « , coupe-t-il avec conviction. Le vice-président de la Conférence épiscopale nationale …

  • 16 février

    L’exercice des libertés publiques en RDC est en péril

    En ce qui concerne l’exercice des libertés publiques en RDC, M. Robert Ilunga Numbi, directeur exécutif de l’ONG  » Les Amis de Nelson Mandela « , a affirmé qu’il est en péril. Sur ce point, il a noté que l’article 26 de la Constitution de la RDC et plusieurs instruments juridiques internationaux reconnaissent au peuple d’exprimer sa joie ou sa colère à travers les manifestations pacifiques, sous le respect de l’ordre public et de bonnes moeurs. Il s’est ainsi indigné :  » Dommage ! En RDC, les manifestations populaires pacifiques ou nonpacifiques sont toujours réprimées violemment par la police et les …

  • 15 février

    Manifs Populaires : le CLC a le vent en poupe

    Si l’Opposition en RD Congo était un navire, le Comité laïc de coordination (CLC) en serait le lof. Depuis plus d’un mois, ce collectif de l’Eglise catholique de Kinshasa, a le vent en poupe. Marche pacifique le 31 décembre 2017. Rebelote le 21 janvier en cours…Un autre appel à manifestation est lancé aux Congolais pour ce dimanche 25 février. Et, ce sera une troisième manif, à l’espace d’un peu plus d’un mois, après la marche de la seconde moitié du mois de janvier dernier. Peu importe la lecture à faire de toutes ces descentes des populations dans la rue, à …

  • 13 février

    Non à la dictature : l’Eglise en RDC ne se voile plus la face

    Lors des marches pacifiques du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018, le Comité Laïc de Coordination a mobilisé plus de 3.000.000 de Congolaises et Congolais qui ont marché pacifiquement pour réclamer l’application intégrale de l’Accord de la Saint-Sylvestre. Comme seule réponse, le pouvoir a choisi une répression sanglante, affichant ainsi la persistance de son arrogance, de son mépris et de son insouciance. Bref le refus catégorique de prendre en considération les revendications de toute une nation. Une troisième marche pacifique est ainsi programmée, le dimanche 25 février, sur l’ensemble de la République démocratique du Congo, selon un communiqué …

  • 8 février

    La fin du régime « Kabila » : Tout est question de temps

    Aucune nation civilisée aujourd’hui ne peut cautionner qu’un régime martyrise son propre peuple dans le seul but de conserver le pouvoir en violation des lois. Joseph Kabila et sa majorité ont créée une crise artificielle afin de bloquer la démocratisation du pays. Or, il n’y a pas d’alternative à la démocratie en RDC. Adolphe Muzito conseille la majorité au pouvoir à Kinshasa  » d’écouter l’église  » qui a repris le flambeau de la lutte pour un État des droits. Selon ce haut cadre du PALU, les dirigeants devraient avoir le sens de  » redevabilité  » envers le peuple. Les dirigeants …