dimanche , 23 septembre 2018
Dernières nouvelles
Accueil / Mots-clefs Archives : Marche 21 janvier

Mots-clefs Archives : Marche 21 janvier

mars, 2018

  • 13 mars

    Repression des marches : Les forces de l’ordre et de sécurité de « Kabila » mis en cause, rapport CEM-3121

    Dernière mise à jour, le 14 mars 2018 à 11:35 Dans un rapport dévoilé le samedi 10 mars 2018 par la « Commission d’Enquête Mixte », instituée le 1er février 2018 en vue de faire la lumière sur les allégations d’atteintes aux droits de l’homme enregistrées lors des manifestations du 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018, aucun grief n’est retenu contre le Comité Laïc de Coordination (CLC), organisateur de ces deux marches réputées pacifiques mais perçues par le pouvoir en place comme un agenda caché visant la réalisation d’un coup d’Etat civil. On n’a retenu, à sa charge, ni …

  • 13 mars

    RDC : 14 personnes ont été tuées lors de la répression des marches anti-« Kabila » des 31 décembre et 21 janvier

    Les premières conclusions de la commission d’enquête sur les événements des 31 décembre 2017 et 21 janvier 2018 ont été révélées. Au total, 14 personnes ont été tuées : 7 à chacune des deux premières manifestations appelées par le Comité laïc de coordination (CLC). Au cours d’une conférence de presse conjointe à Kinshasa, la ministre des Droits humains Marie-Ange Mushobekwa et le rapporteur de la Commission Georges Kapiamba, représentant de la Société civile, se sont accordés sur ce bilan. « Le rapport de la Commission 3121 sera envoyé au ministre de la Justice qui devra ordonner des poursuites judiciaires contre …

février, 2018

  • 25 février

    Marches anti-Kabila : Un mort et plusieurs blessés en RDC

    Manifestation 21 Janvier 2018, Kinshasa, RDC.

    Dernière mise à jour, le 27 février 2018 à 08:09 Des centaines de fidèles qui sortaient de la messe ont commencé à marcher avant d’être dispersés par les forces de sécurité qui ont fait usage de gaz lacrymogènes et tiré à balles réelles. Deux personnes au moins ont été blessés par balles et trois prêtres ont été interpellés alors qu’ils étaient à la tête d’une marche avec les fidèles de la paroisse Saint Pierre de Wagenia, dans l’est de la ville. Dans le nord de Kisangani, les habitants affluaient dans les rues et plusieurs groupes de jeunes gens se retrouvaient …

  • 16 février

    L’exercice des libertés publiques en RDC est en péril

    En ce qui concerne l’exercice des libertés publiques en RDC, M. Robert Ilunga Numbi, directeur exécutif de l’ONG  » Les Amis de Nelson Mandela « , a affirmé qu’il est en péril. Sur ce point, il a noté que l’article 26 de la Constitution de la RDC et plusieurs instruments juridiques internationaux reconnaissent au peuple d’exprimer sa joie ou sa colère à travers les manifestations pacifiques, sous le respect de l’ordre public et de bonnes moeurs. Il s’est ainsi indigné :  » Dommage ! En RDC, les manifestations populaires pacifiques ou nonpacifiques sont toujours réprimées violemment par la police et les …

  • 15 février

    Manifs Populaires : le CLC a le vent en poupe

    Si l’Opposition en RD Congo était un navire, le Comité laïc de coordination (CLC) en serait le lof. Depuis plus d’un mois, ce collectif de l’Eglise catholique de Kinshasa, a le vent en poupe. Marche pacifique le 31 décembre 2017. Rebelote le 21 janvier en cours…Un autre appel à manifestation est lancé aux Congolais pour ce dimanche 25 février. Et, ce sera une troisième manif, à l’espace d’un peu plus d’un mois, après la marche de la seconde moitié du mois de janvier dernier. Peu importe la lecture à faire de toutes ces descentes des populations dans la rue, à …

  • 14 février

    RDC : l’Eglise déterminée à se battre jusqu’au bout

    Dernière mise à jour, le 16 février 2018 à 11:11 Les photos des victimes de la marche pacifique des chrétiens du 21 janvier 2018 ont paré, le vendredi 9 février 2018, l’autel de la cathédrale Notre-Dame du Congo. Une messe y a été dite, à l’initiative du CLC, en mémoire de ces Congolais qui ont vu leur destin brisé par des forces de sécurité instrumentalisées par le pouvoir. Au-delà de la douleur que ces morts suscitent, l’église catholique s’assume.  » La marche des chrétiens ne s’arrêtera pas « , a clamé l’officient du jour au nom du cardinal Laurent Monsengwo. L’Eglise …

  • 14 février

    Marche pacifique : La crise en RDC peut entraîner toute la sous-région dans le chaos

    L’Eglise catholique a organisé vendredi, une eucharistie d’action de grace. A Kinshasa, la messe a été dite dans la quasi-totalité de paroisses de la ville. A la cathédrale Notre Dame du Congo, par exemple, cette célébration a été un moment de détermination pour les laïcs catholiques à poursuivre leur mouvement contre ce qu’ils qualifient de non « application intégrale de l’Accord de la St sylvestre ». Car, seulement un jour après cette Eucharistie, le Comité laïc de coordination projette une troisième marche le dernier dimanche du mois de février. Alors que dans le communiqué annonçant la messe des morts, le même CLC …

  • 13 février

    Non à la dictature : l’Eglise en RDC ne se voile plus la face

    Lors des marches pacifiques du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018, le Comité Laïc de Coordination a mobilisé plus de 3.000.000 de Congolaises et Congolais qui ont marché pacifiquement pour réclamer l’application intégrale de l’Accord de la Saint-Sylvestre. Comme seule réponse, le pouvoir a choisi une répression sanglante, affichant ainsi la persistance de son arrogance, de son mépris et de son insouciance. Bref le refus catégorique de prendre en considération les revendications de toute une nation. Une troisième marche pacifique est ainsi programmée, le dimanche 25 février, sur l’ensemble de la République démocratique du Congo, selon un communiqué …

  • 11 février

    21 Janvier : Violation flagrante de la Constitution de RDC

    Les retombées de la marche des chrétiens du 21 janvier continuent de défrayer la chronique politique. Le professeur André Mbata dénonce la violation flagrante de la Constitution de la part des gouvernants. Pourtant, la manifestation pacifique est constitutionnelle. À la suite de la marche du Comité laïc de coordination (CLC), André Mbata Mangu, professeur ordinaire à la Faculté de Droit de l’Université de Kinshasa, a déploré, mardi 23 janvier 2018, les conséquences qui en ont découlé notamment des arrestations, des morts et des blessures. Compatissant, le professeur André Mbata a présenté les condoléances à toutes les familles qui sont éprouvées …

  • 11 février

    RDC : Bilan macabre de la répression de la marche pacifique

    Le Secrétariat général de la Conférence épiscopale nationale du Congo dresse un bilan macabre de la répression de la marche pacifique initiée par le Comité laïc de coordination le 21 janvier à Kinshasa et dans plusieurs villes du pays : 6 morts par balles, 127 blessés dont certains par balles et 210 personnes interpellés dont certains déjà relâchés. Dans ce communiqué daté du 22 janvier et signé par l’Abbé Donatien Nshole, la Cénco signale tout de même qu’il y a eu 12 marches encadrées  » professionnellement  » par les agents de police et au cours desquelles aucun incident n’a été …