vendredi , 19 octobre 2018
Dernières nouvelles
Accueil / Mots-clefs Archives : Loi électorale

Mots-clefs Archives : Loi électorale

décembre, 2017

  • 29 décembre

    Seuil de 1% : L’Opposition en RDC va saisir la Cour constitutionnelle

    Les députés de l’Opposition, associés à certains autres de leurs collègues de la MP sont, à ce jour, en train de récolter leurs signatures, 1/10ème de 500, soit 50 pour la saisine de la Cour constitutionnelle. Dans leur requête, ils demandent à la haute Cour d’invalider le seuil de 1% de représentativité nationale contenu dans la Loi électorale qui vient d’être promulguée par le chef de l’Etat. Les requérants argumentent que cette disposition viole l’article 101 de la Constitution qui consacre la légalité de la candidature du candidat député indépendant. Or, le seuil de 1% des voix à recueillir sur …

  • 29 décembre

    RDC : Une loi électorale non consensuelle et porteuse de germes de conflit

    Malgré de multiples appels allant dans le sens d’exhorter le chef de l’État d’écouter la voix de la sagesse et retourner le projet de loi au Parlement pour une seconde lecture, celui-ci a pesé de tout son poids, en choisissant de se placer seul contre tous. Mieux, il a soutenu la position de sa famille politique jusqu’au bout. Ceux qui se demandaient encore si les élus de la Majorité agissaient avec la bénédiction de qui ont maintenant la réponse. Comble de tout, même le Sénat, qui a tenté de sauver certaines dispositions, n’a pas réussi à faire fléchir la machine …

  • 23 décembre

    2018 : La RDC va vers un chaos électoral

    Dernière mise à jour, le 24 décembre 2017 à 08:50 La Majorité présidentielle (MP) a réussi son coup, vendredi, au Parlement en faisant passer la version de la loi électorale révisée. Le seuil d’éligibilité est maintenu à 1% au niveau national de même que la caution aux législatives qui reste plafonner à 1.000 Usd. Quant à la machine à vote, c’est encore le suspense. Ce vote est le prélude d’un chaos électoral prévisible en 2018. A moins que le Parlement se ressaisisse au cours de la session extraordinaire, prévue début janvier 2018. Même la communauté internationale est restée sceptique face …

  • 22 décembre

    Kengo Wa Dondo : Baroud de la honte

    L’esclandre du Président Kengo apparaît comme un « baroud d’honneur » destiné à montrer à ceux qui voulaient absolument faire subir une défaite à un texte appuyé par la Majorité Présidentielle qu’il pouvait encore livrer un dernier combat en leur faveur. En termes de « baroud d’honneur », le pari du Président finissant du Sénat a été, plutôt, un « baroud de la honte » agissant comme un réflexe révélateur. En accompagnant sa parole d’une frappe violente de son marteau, Kengo  wa  Dondo  a  utilisé l’argument de la force en lieu et place de la force de l’argument qu’il n’avait …

  • 21 décembre

    RDC : Le putsch de la MP de « Joseph KABILA »

    Dernière mise à jour, le 23 décembre 2017 à 11:44 Au parlement, c’est la loi du plus fort qui a fini donc par s’imposer. La Majorité présidentielle a tenu jusqu’à la dernière minute sa position au point d’allonger jusque tard  dans la nuit du vendredi la séance de clôture de la session de septembre dans les deux chambres du parlement. Au sein de la Commission PAJ du Sénat, l’unanimité ne s’est pas dégagée dans le sens des orientations données la veille, le jeudi 14 décembre, par le président de la Chambre haute, Léon Kengo wa Dondo. Ayant bien capté les …

  • 15 décembre

    Loi électorale : Le Sénat de RDC devant ses responsabilités

    Dernière mise à jour, le 24 janvier 2018 à 08:52 Au Sénat, Léon Kengo wa Dondo, son président, tente de limiter les dégâts causés par l’Assemblée nationale dans l’adoption, en première lecture, de la loi électorale révisée. Comme un horloger suisse, Léon Kengo est conscient de la complexité de la tâche. Jeudi matin à l’ouverture de la plénière de la chambre basse du Parlement, il a appelé les membres de la commission PAJ, chargés du toilettage de la version venue de l’Assemblée nationale, à assouplir dans cette loi les dispositions qui posent problème. Il s’agit essentiellement du seuil de représentativité …

  • 12 décembre

    Loi électorale : Ramazani SHADARY acculé jusqu’à la corde

    Dernière mise à jour, le 13 décembre 2017 à 11:26 Le Sénat a acculé jusqu’à la corde, le vice-Premier ministre de l’Intérieur, Ramazani Shadary. Celui-ci n’a trouvé mieux que de solliciter 24 heures pour répondre aux nombreuses préoccupations des sénateurs. Il revient à la plénière du Sénat ce mardi pour justifier les options levées par le gouvernement dans son projet de loi électorale révisée. A première vue, le gouvernement a peu de chance de convaincre. Dans l’ensemble, c’est le doute qui s’est installé sur l’opportunité de la révision d’une loi électorale qui doit pourtant constituer le bloc constitutionnel, a argumenté …

  • 11 décembre

    Elections : La RDC se retrouve dans le même scenario

    Dernière mise à jour, le 14 décembre 2017 à 10:24 Déterminée à truquer le jeu électoral, la Majorité présidentielle (MP) a ravivé une vieille polémique de deux ans. En janvier 2015, le peuple s’était farouchement opposé à l’introduction dans la loi électorale révisée d’une disposition qui conditionnait la tenue d’élections aux résultats du recensement et de l’identification de la population. Le texte controversé avait franchi l’étape de l’Assemblée nationale, avant d’être élagué, dans le sens voulu par le peuple, au Sénat. Deux ans plus tard, la RDC se retrouve dans le même scenario. Si en 2015, la pomme de discorde …

  • 11 décembre

    RDC : Les députés de la MP ont été corrompus pour adopter la loi électorale

    Le Projet de la révision de la loi électorale continue à défrayer la chronique politique de la RDC. Au niveau de l’Assemblée nationale, les députés de la Majorité présidentielle (MP) sont restés fidèles au calcul de leur famille politique en adoptant dans une écrasante majorité le projet leur soumis par le gouvernement. Le contraire aurait d’ailleurs étonné, car les élus de la MP ont eu à un traitement financier pour agir dans le sens. Une fois de plus, le Trésor a été saigné à blanc. A l’absence des députés de l’Opposition, la MP a donc dicté sa loi. Mais, la …

  • 10 décembre

    RDC : Sauver la nation en péril

    Nouvelle initiative pour le Cogo (NIC) rejette totalement ce texte qu’elle qualifie d’avant-projet de loi du fait qu’elle a atterri à l’Assemblée nationale sans avoir jamais été adopté en Conseil des ministres comme il se doit légalement. La plateforme en donne les motivations. La NIC relève plusieurs aberrations dans cet avant-projet de loi. L’avant-projet de loi n’a pas fait l’objet des discussions au Conseil des ministres. Par conséquent, il ne pouvait nullement être transmis à l’Assemblée nationale ni être déclaré recevable par cette dernière à cause de ce vice de forme. Ce qui a pourtant été fait. Cette plateforme politique …