mardi , 16 octobre 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : Kinshasa

Mots-clefs Archives : Kinshasa

octobre, 2018

  • 13 octobre

    Le prix du carburant revu à la hausse en RDC

    Le prix du carburant a été légèrement revu à la hausse depuis hier dimanche 30 septembre dans toutes les stations-services aussi bien à Kinshasa qu’en provinces. Dans un communiqué officiel daté du 29 septembre, signé par le secrétaire général ad intérim au ministère de l’Economie, Célestin Twite Yamwembo, cette décision intervient à la suite de l’évolution des paramètres de la structure des prix et dans le but d’agrandir l’approvisionnement du pays en produits pétroliers à travers la République Démocratique du Congo. Selon ce communiqué, le prix d’un litre d’essence varie entre 1,16 USD et 1,40 USD contre1,55 USD au Cameroun, …

  • 9 octobre

    Meeting de l’opposition : « Kabila » prive ses opposants des bus Transco

    Des Congolais s'apprêtent à monter à bord d'un bus transco.

    Dernière mise à jour, le 12 octobre 2018 à 03:31 Le meeting de l’opposition congolaise le samedi 29 septembre a été un calvaire pour la population kinoise, suite à l’absence quasi-totale de bus transco sur les principales artères de la ville. Raison : tous les engins roulants de transco auraient été immobilisés dans les entrepôts pour « Entretien » ! « Entretien » ? Quel « entretien » s’interrogent les observateurs. Des sources dignes de foi à la Majorité Présidentielle (MP), contacté par kongotimes confirment que la direction [de transco] avait reçu des injonctions de ne pas faire circuler les bus le samedi 29 septembre. Et …

septembre, 2018

  • 23 septembre

    RDC : Implication de la police dans l’assassinat de 9 personnes à Kinshasa

    « A trois heures moins quart, dans la nuit de vendredi à samedi, les assaillants au visage caché sont arrivés et nous ont obligés d’ouvrir la barrière pour entrer dans la parcelle. A ce moment, j’ai crié au voleur. Et puis, ils m’ont dit : « Nous ne sommes pas de voleurs. C’est la police. Si tu refuses d’ouvrir la barrière, nous allons tirer sur toi et abandonner ton corps. Quand mon épouse a entendu cela, elle a eu peur et elle a ouvert la porte. Ils sont entrés et ils ont tout volé : l’argent et les téléphones. Ils …

  • 19 septembre

    Kinshasa : La Fikin se meurt

    Pour une première fois, les deux grandes sociétés brassicoles concurrentes de Kinshasa, sponsors traditionnels de la Fikin, ont été absentes de cette fameuse édition 2018 de la Foire internationale de Kinshasa. Pas de stands. Pas de « Nganda « . Pas non plus de productions musicales. Comparativement donc aux années précédentes, l’édition 2018 de la Fikin aura été un échec total. Parce que le revers a été patent, doit-on continuer de se bercer dans l’illusion d’organiser des activités foraines ? Sans doute, la réponse est non. La Fikin se meurt. En tout cas, si ce n’est pas déjà une « mort » totale, la …

  • 18 septembre

    Kinshasa : Une fille de 5 ans tuée après viol

    Laissée à la maison par sa mère, aux bons soins de sa grand-mère, au quartier Kimbangu 1, elle a été la cible d’un homme de plus de 30 ans. Habitant la même parcelle avec ses parents, le bourreau a profité de la distraction de ladite grand-mère déjà malade, pour dérober la gamine de son regard et la séquestrer dans la maison. Une fille de 5 ans a été violée, avant d’être tuée par son bourreau dans la commune de Kalamu, révèlent les voisins de la victime. Agée de cinq ans, l’infortunée a connu une fin tragique.  Laissée à la maison …

  • 9 septembre

    Kinshasa : Le Kuluna Jimmy harponné par la police

    Redouté par la population, Jimmy faisait la terreur dans la commune de Kalamu, et surtout dans le quartier Kimbangu. Véritable chef de gang, il a poussé le propriétaire d’une terrasse de la 2ème Rue Kimbangu à la déplacé, suite aux conflits qui l’opposaient à ce détenteur. « Ce brigand était vraiment dangereux. Il était en conflit avec le propriétaire d’une terrasse qui se trouvait juste ici sur la 2ème Rue. Et désormais chaque jour, il envoyait des agents pour aller semer du désordre dans la terrasse. C’est ce qui a fait que le jeune gérant de l’espace se soit résolu à …

  • 9 septembre

    RDC : 1er jour de la rentrée scolaire 2018 – 2019 réussi ?

    Dernière mise à jour, le 16 septembre 2018 à 11:42 Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo (RDC), a vibré lundi au rythme de la rentrée scolaire. Les bleu et blanc de la capitale n’ont pas dérogé à la règle. Ils étaient au rendez-vous répondant ainsi à l’appel du gouvernement par le biais du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire (EPS), M. Gaston Musemena. La rentrée scolaire 2018-2019 a bel et bien été effective lundi 03 septembre dans la commune de Kintambo. Les élèves du Lycée Bolingani, du Collège Frère Alingba et du Collège Saint Georges ont signé leur …

  • 8 septembre

    Rentrée scolaire : Bousculade dans les allées du Marché central de Kinshasa

    Le Marché central de Kinshasa a refusé du monde le week-end dernier. Un engouement inhabituel a été observé devant des vendeurs de fournitures scolaires. Des parents cherchaient à se procurer cahier, bic, stylo, livre, latte, blouse ou chemise blanche, jupe bleue, culotte ou pantalon de la même couleur, pour leurs enfants. D’où, la bousculade dans les allées de ce principal lieu de négoce situé au coeur de la ville pour répondre à cette obligation parentale. Dans toutes les directions et grandes avenues qui traversent et bordent le Grand marché, les uniformes des élèves et écoliers étaient en vue. Elles frappaient …

  • 6 septembre

    Ujana : Une nouvelle forme de prostitution en RDC ?

    Une Ujana de Kinshasa.

    À écouter avec les écouteurs (si vous avez un problème de son), il y a eu un souci technique.

août, 2018

  • 22 août

    Kinshasa : Une fillette de 13 ans violée à Lemba

    François, âgé d’une vingtaine d’années, vendeur dans une boutique, aurait abusé d’une fillette de treize ans dans la commune de Lemba à Kinshasa. Le viol a été commis, lundi 13 août vers 13 heures. Aux dires de la petite fille, venue acheter quelques vivres, le jeune garçon l’a trainée derrière le comptoir de la boutique pour lui offrir des biscuits. Il en aurait profité pour abuser d’elle. Habituée des lieux et connaissant le vendeur, la fillette n’avait pas affaire à un étranger. Informée du viol, la famille biologique de la victime a immédiatement saisi des agents de la Police pour …