jeudi , 20 juin 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Justice espagnole

Mots-clefs Archives : Justice espagnole

juillet, 2018

  • 24 juillet

    Puigdemont : Un homme libre

    Ex-président catalan Carles Puigdemont, en exil.

    Dernière mise à jour, le 29 juillet 2018 à 04:31 L’ex-président catalan Carles Puigdemont et cinq autres dirigeants indépendantistes ayant fui à l’étranger ne risquent plus d’être extradés pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en octobre, après le retrait jeudi des mandats d’arrêt internationaux à leur encontre. Cette décision du juge espagnol Pablo Llarena intervient après la décision, il y a une semaine, de la justice allemande de n’autoriser l’extradition de M. Puigdemont vers l’Espagne que pour le délit de malversation et non pour rébellion, passible de 25 ans de réclusion. Dans l’arrêt, rendu public …

mars, 2018

  • 24 mars

    Mandat d’arrêt européen : La Finlande prête à arrêter l’ancien président catalan

    Carles Puigdemont, actuellement exilé en Belgique, s’est rendu en Finlande jeudi et vendredi pour y rencontrer des parlementaires et participer à un séminaire à l’université d’Helsinki. Il devait quitter la Finlande samedi après-midi mais personne ne savait dans la matinée où il se trouvait. « La Finlande a reçu un mandat d’arrêt européen pour un citoyen espagnol en visite en Finlande. Son cas sera traité selon la procédure d’extradition standard », a déclaré le Bureau national finlandais des enquêtes criminelles, dans un communiqué. « Les autorités ne savent pas où se trouve cette personne », précise le texte. Un juge espagnol a émis vendredi …

janvier, 2018

  • 5 janvier

    Espagne : Oriol JUNQUERAS maintenu en prison

    Dernière mise à jour, le 9 janvier 2018 à 09:01 La Cour suprême espagnole a décidé de maintenir en prison l’ancien vice-président indépendantiste catalan Oriol Junqueras, incarcéré pour « rébellion » présumée et qui vient d’être réélu député régional. Les trois magistrats composant la chambre d’appel de la Cour, saisis contre la décision de placement en détention prise par le juge en charge de l’affaire, ont décidé à l’unanimité de confirmer son ordonnance, a-t-on appris auprès d’un porte-parole de la Cour. Pour les magistrats, il y a bien dans le dossier des « indices » de « rébellion, sédition et malversation de fonds » de la …