dimanche , 15 décembre 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Heinz-Christian Strache

Mots-clefs Archives : Heinz-Christian Strache

mai, 2019

  • 22 mai

    Ibiza gate : Elections législatives anticipées en Autriche

    Considérée par les tenants d’une droite dure comme un modèle à suivre au sein de l’UE, la coalition droite-extrême droite au pouvoir en Autriche a explosé samedi à quelques jours des européennes après la diffusion d’une video mettant en cause le vice-chancelier Heinz-Christian Strache en lien avec la Russie. Le chancelier conservateur Sebastian Kurz a annoncé dans la soirée la convocation d’élections législatives anticipées après 18 mois de coalition avec le Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ) dirigé par M. Strache, au terme de vingt-quatre heures d’un psychodrame inattendu. La brutale débâcle de la coalition autrichienne entre les conservateurs et …

  • 20 mai

    Heinz-Christian STRACHE : Un scandale qui tombe mal pour Salvini et Marine Le Pen

    La grand-messe nationaliste à Milan gâchée par un scandale autrichien. Avant même le début de ce rassemblement, Heinz-Christian Strache, le chef du Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ, extrême-droite), a été contraint de démissionner de son poste de vice-chancelier samedi après avoir été mis en cause pour tentative de collusion avec la pseudo-nièce d’un oligarque russe, à qui il a demandé de financer son parti. L’eurodéputé Harald Vilimsky, tête de liste du FPÖ pour les européennes, a du coup annulé sa venue, et a été remplacé par l’eurodéputé Georg Mayer. A quelques jours du scrutin européen, ce scandale tombe mal …

décembre, 2017

  • 16 décembre

    Heinz-Christian Strache : Un néonazi devenu vice-chancelier de l’Autriche

    Dernière mise à jour, le 19 décembre 2017 à 06:17 Elle est loin l’époque où il portait le treillis pour se livrer à des exercices paramilitaires avec des néonazis : à 48 ans, l’ancien « jeune loup » de l’extrême droite autrichienne, Heinz-Christian Strache, s’apprête à enfiler l’habit de vice-chancelier après avoir soigneusement poli son image. Lunettes, costume-cravate et mine grave : c’est avec les atours d’un homme d’Etat que ce technicien dentaire de formation aux yeux bleus, chef du Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ), s’est présenté samedi matin sous les ors du palais de la Hofburg. Aux côtés de son …