lundi , 19 août 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Gouvernement central RDC

Mots-clefs Archives : Gouvernement central RDC

août, 2019

  • 9 août

    Fatshi : Un gouvernement qui se forme dans la douleur

    Fratshi, President de la RDC, en train de parler de la corruption.

    Dernière mise à jour, le 13 août 2019 à 01:09 Le gouvernement Ilunga Ilunkamba, c’est pour bientôt. Comme une femme enceinte, arrivée à terme, les premiers signes de contraction sont enfin là. Mercredi, dans son bureau improvisé de l’Hôtel du gouvernement – en attendant sa prise des fonctions – que le chef du gouvernement a dessiné les contours de ce que sera son gouvernement. Les délégués du FCC et du CACH, conduits respectivement par Néhémie Mwilanya et Jean-Marc Kabund, ont été les premiers à ouvrir le bal. Chacun connaissant son quota dans le gouvernement, soit 42 pour le FCC et …

juillet, 2019

  • 28 juillet

    RDC : Crainte du schéma de 1960

    Deux mois après la nomination de Sylvestre Ilunga Ilunkamba au poste de Premier ministre, la République démocratique du Congo n’a toujours pas de gouvernement. Une première dans l’histoire politique de la RDC. Le dernier fait en date remonte aux premières années de l’indépendance lorsqu’à la suite d’une brouille être Patrice- Emery Lumumba et le président Joseph Kasa-Vubu, Mobutu, alors chef d’état-major général de l’armée nationale, a dû intervenir en mettant en place un collège de commissaires généraux. 59 ans après, l’histoire est en voie de se répéter. Peut-on craindre le recours au schéma de 1960 ? Difficile à dire pour …

  • 16 juillet

    Gouvernement FCC – CACH : On semble tourner en rond !

    Dernière mise à jour, le 8 août 2019 à 07:49 La RDC n’a toujours pas de gouvernement central. C’est un secret de polichinelle. Les Congolais le savent. Les partenaires dans l’alliance n’arrivent toujours pas à s’accorder sur le partage des postes ministériels. On semble de plus en plus loin des idéaux proclamés par Joseph Kabila et Félix Tshisekedi. Mais comment les gens qui se disent idéologiquement de même bord n’arrivent-ils pas à accorder leurs vues pour la formation du Gouvernement ? Le désaccord entre ces deux camps génère hélas d’autres points de frictions. Les négociateurs du CACH et FCC n’ont …

  • 16 juillet

    Exclusion de Bahati : Ilunkamba risque d’être sacrifié sur l’autel politique

    Dernière mise à jour, le 4 août 2019 à 03:48 En prenant la décision d’exclure à « durée indéterminée » l’AFDC-A de Modeste Bahati, le Front commun pour le Congo (FCC) n’a pas visiblement mesuré les conséquences politiques qui pouvaient en découler. Cette exclusion intempestive a fondamentalement changé la donne à l’Assemblée nationale. La majorité parlementaire, composée jusqu’alors entre le FCC de Joseph Kabila et le CACH de Félix Tshisekedi en a pris un sérieux coup. En réalité, tout doit être revu. Il s’agit d’identifier une nouvelle majorité parlementaire d’où est censé provenir le prochain Premier ministre. Qu’en sera-t-il alors …

  • 14 juillet

    Fatshi : Un gouvernement mammouth

    Les deux familles qui forment la coalition au pouvoir, à savoir, le Front commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le changement, sont déjà parvenues à un accord sur la taille de l’équipe gouvernementale. Ainsi, la nomination du gouvernement pourra intervenir sous peu. Mais pour le député national Henri-Thomas Lokondo, avoir 65 ministres dans un gouvernement présage déjà l’inefficacité qui va caractériser l’exécutif national. « On aura un gouvernement gravement éléphantesque. C’est incroyable pour un pays qui a des difficultés d’ordre économique et financier évident. Pendant plusieurs exercices budgétaires, on n’a eu à démontrer avec le concours de …

juin, 2019

  • 10 juin

    Gouvernement Fatshi : Dilemme !

    Dernière mise à jour, le 12 juin 2019 à 08:59 La nomination du gouvernement se fait toujours attendre. A Kisantu (Kongo central), où se concertent les délégués de la coalition gouvernementale, FCC – CACH, on apprend que les deux parties sont parvenues à un compromis autour de la répartition des postes ministériels. Selon des indiscrétions glanées çà et là, le président Félix Tshisekedi, de même que son allié Joseph Kabila bénéficierait chacun de 10% des postes ministériels. Ces postes seraient laissés à leur discrétion respective, les 80% restants étant répartis en raison de 80% pour le FCC et 20% pour …

mai, 2019

  • 17 mai

    Évaluation trimestrielle : Les Gouverneurs de provinces boudent Fatshi

    Au milieu entre deux femmes, le président Fatshi et entourer des Gouverneur de Province, Mai 2019.

    Dernière mise à jour, le 19 mai 2019 à 02:59 Les gouverneurs de provinces sont prévenus. Plus rien ne sera comme avant. Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, va devoir évaluer, trimestriellement, la gouvernance des exécutifs provinciaux à partir du contrat-programme qu’ils vont signer avec le Gouvernement central. Le chef de l’Etat l’a dit lundi 13 mai aux gouverneurs de provinces réunis en séminaire de mise en train de trois jours à Kinshasa. « Au cours de ce séminaire où les différents intervenants vont développer en profondeur les axes et piliers que je viens de vous dévoiler à titre …

  • 13 mai

    Gouvernement : Interminable attente en RDC

    Dernière mise à jour, le 16 mai 2019 à 03:12 Pour un pays comme la République démocratique du Congo (RDC), demeurer plus d’un trimestre sans un gouvernement réellement responsable aux yeux du peuple parait long. L’opinion est donc en droit de se poser la question de la justification de cette interminable attente. Voilà quatre longs mois que notre pays, la République démocratique du Congo, attend de connaitre son Gouvernement. Depuis, périodiquement, la rumeur et les réseaux sociaux, puisque c’est la mode actuelle, lancent dans le public des noms d’éventuels Premiers ministres qu’aucune instance responsable ou officielle ne vient jamais confirmer. …

  • 6 mai

    RDC, un pays dirigé par un gouvernement parallèle

    Fatshi, President de la RDC, devant près de drapeaux, lors d'une réunion.

    Dernière mise à jour, le 7 mai 2019 à 11:18 Depuis plus de trois mois, en effet, le gouvernement est dirigé par un Premier ministre non investi par le nouveau Parlement. On dirait même que le pays est dirigé par un gouvernement parallèle qui fonctionne à la présidence de la République. Pendant ce temps, les animateurs de différents ministères n’assurent que les affaires courantes. Entre-temps, les dépenses de l’État sont suspendues. La conséquence, c’est que le fonctionnement normal des institutions est mis en branle. Une situation voulue implicitement par les politiques qui, visiblement, trouvent de l’intérêt en clochardisant davantage le …

  • 1 mai

    Fatshi : Légitimité sans gouvernement

    Fatshi, president de la RDC et Christine Lagarde, presidente du FMI.

    Dernière mise à jour, le 4 mai 2019 à 07:39 Interpellé sur la promesse du changement, de bâtir une nouvelle république respectueuse de la démocratie et des droits de la personne humaine, de rendre le gouvernement plus responsable de ses actes, et de combattre la corruption et les malversations financières qui saignent l’économie à blanc et nuisent au développement et à l’amélioration des conditions de vie des populations congolaises, le Président Tshisekedi est pleinement conscient des défis auxquels il est confronté. C’est ainsi qu’il n’a pas attendu la formation du gouvernement pour se mettre résolument à l’œuvre afin d’honorer ses …