lundi , 21 octobre 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Enquêtes sur les expulsions des Congolais

Mots-clefs Archives : Enquêtes sur les expulsions des Congolais

novembre, 2018

  • 18 novembre

    Diamant : Des graves abus contre des exploitants Congolais en Angola

    Plus de 400 mille personnes ont été rapatriées de force ou ont fui l’Angola en octobre 2018, à la suite d’une opération visant l’extraction illégale de diamants dans la province angolaise de Lunda North. Selon les Nations Unies, les forces de sécurité angolaises et les jeunes de l’ethnie alliée, les Tshokwe, ont abattu au moins six Congolais au cours de l’opération menée dans la province de Lunda North, à la frontière avec la RDC. « Le chiffre réel est probablement plus élevé », estime Human Rigths watch. Un grand nombre de migrants et de réfugiés qui ont traversé la frontière …

  • 7 novembre

    Expulsions des Congolais : Engager un dialogue franc et sincère avec Luanda

    Membres de la CENCO, lors d'une reunion.

    Dernière mise à jour, le 9 novembre 2018 à 02:03 Le vin étant déjà tiré, il ne reste plus qu’à le boire. Autant dire que ce qui est fait, reste comme tel. Désormais, il faudrait de nouvelles perspectives pour l’avenir. C’est donc ici que la Cenco qui exprime sa compassion, sa solidarité envers et avec les personnes refoulées, souhaite que Kinshasa puisse engager un dialogue franc et sincère avec Luanda. L’objectif de cette démarche, selon la Cenco, est de faire en sorte que le retour des Congolais en situation irrégulière sur le territoire angolais soit organisé et fait dans des …

octobre, 2018

  • 28 octobre

    Étonnant : Kinshasa courbe la tête après les expulsions inhumaines des Congolais

    A propos du principe de la réciprocité, le chef de la diplomatie congolaise indique qu’il écarte toute réciprocité, avant de préciser que ce principe ne s’applique que si ce sont les diplomates qui sont expulsés. Néanmoins, il a ajouté : « Nous userons de tous les moyens diplomatiques pour faire arrêter ces expulsions, mais, au cas où, il y a un mur quelque part, nous allons saisir les instances internationales ». Le gouvernement congolais invite, par ailleurs, l’Angola à revenir à l’usage des canaux diplomatiques traditionnels, afin de convenir à une solution idoine, devant mettre fin à ces pratiques que la RDC …