mercredi , 23 mai 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : Empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Youlia

Mots-clefs Archives : Empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Youlia

avril, 2018

  • 7 avril

    Guerre froide Russie – Occident

    L’administration américaine de Donald Trump a annoncé vendredi pour la première fois des sanctions contre des « oligarques » proches de Vladimir Poutine. En pleine résurgence d’un climat de Guerre froide, la Russie a promis une « réponse dure » à cette « attaque antirusse » visant à « éliminer des concurrents sur les marchés ». Ces sanctions sont parmi les plus sévères depuis l’arrivée à la Maison Blanche début 2017 du président républicain. Sept « oligarques » et douze entreprises qu’ils contrôlent font partie de la nouvelle liste et ne pourront plus faire affaire aux Etats-Unis, ni avec des Américains. Parmi eux, Oleg Deripaska, propriétaire du géant de l’aluminium …

  • 4 avril

    Empoisonnement de Skripal : La proposition russe rejetée par l’OIAC

    Dans une ambiance tendue, la Russie a échoué mercredi à convaincre l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) de l’impliquer dans l’enquête sur l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal, lors d’une réunion qu’elle avait demandé à La Haye, au siège de l’organisation. Les représentants des 41 États membres du Conseil exécutif de l’OIAC s’étaient réunis à huis clos pour évoquer cette affaire, à l’origine des pires tensions Est-Ouest depuis la Guerre froide et d’une vague sans précédent d’expulsions croisées de diplomates. Au cours de cette réunion, la Russie, qui cherche à convaincre qu’elle n’a rien à voir avec l’empoisonnement à …

  • 1 avril

    Tensions diplomatiques : « Campagne antirusse » à l’occident

    Vladimir Poutine, président russe.

    La Russie a averti samedi ses ressortissants, leur conseillant de réfléchir avant de voyager en Grande-Bretagne, assurant qu’ils y risquaient un harcèlement des autorités. Elle a également recommandé aux supporters du CSKA Moscou qui se rendront à Londres pour un match de football contre Arsenal jeudi d’être extrêmement prudents en raison d’une « campagne antirusse » de Londres. Et dimanche l’Australie a fait part à ses citoyens d’un risque de « sentiment de harcèlement antioccidental » en Russie, en raison d’une « intensification des tensions politiques », à moins de trois mois de déplacements anticipés de supporters dans ce pays pour la Coupe du monde de …

mars, 2018

  • 23 mars

    Sergueï Skripal : Les retombées politiques d’un empoisonnement

    D’une statue de Shakespeare aux festivals de cinéma, le British Council a annoncé jeudi suspendre tous ses projets en Russie pour la première fois depuis 1959, sur fond d’une profonde crise diplomatique entre Moscou et Londres. La Russie a accusé vendredi le Royaume-Uni de pousser ses alliés européens à la confrontation avec les Russes, après la décision de l’UE de rappeler son ambassadeur à Moscou en signe de soutien à Londres dans l’affaire de l’empoisonnement d’un ex-espion russe. L’empoisonnement de l’ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, le 4 mars, à Salisbury en Grande-Bretagne, a provoqué une …

  • 19 mars

    Poutine, prendra-t-il sa retraite en 2024 ?

    Vladimir Poutine fête sa victoire attendue à la présidentielle, le 18 mars 2018 à Moscou

    Avec un score dépassant 76%, il est conforté comme l’homme incontournable de son pays, qu’il a replacé au premier rang sur la scène internationale au prix d’un climat de Guerre froide. Alimentée par le conflit syrien, la crise ukrainienne ou les accusations d’ingérence russe dans l’élection de Donald Trump, la confrontation Est-Ouest s’est encore accentuée depuis que Londres accuse Moscou d’avoir empoisonné un ex-espion russe au Royaume-Uni, ce que Vladimir Poutine a qualifié dimanche de « grand n’importe quoi ». En 2024, au terme de son quatrième mandat, Vladimir Poutine aura dirigé la Russie pendant un quart de siècle et sera septuagénaire. Prendra-t-il …

  • 13 mars

    Angleterre : la Russie est « responsable » de l’empoisonnement de l’ex-espion russe

    « Il est très probable que la Russie soit responsable » de l’empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Youlia, a déclaré la Première ministre britannique Theresa May lors d’une intervention devant le parlement britannique. Soulignant que l’agent innervant utilisé contre le couple était une substance « de qualité militaire », du groupe des agents « Novichok » mis au point par la Russie, Mme May a donné jusqu’à mardi soir à Moscou pour fournir des explications à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Moscou a aussitôt réagi en dénonçant une « provocation ». « C’est un numéro de cirque à destination du parlement britannique », a déclaré …

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer