mardi , 25 septembre 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : Emmanuel Macron

Mots-clefs Archives : Emmanuel Macron

septembre, 2018

  • 13 septembre

    France : Macron tient le cap

    Emmanuel Macron a procédé mardi à un remaniement limité en remplaçant Nicolas Hulot par François de Rugy à l’Écologie et tenant bon sur l’impôt prélevé à la source. Ce troisième remaniement depuis le début du quinquennat s’est avéré plus limité que certains observateurs ne l’avaient prévu. Cela « illustre la logique d’Emmanuel Macron, pour lequel un remaniement n’est pas un jeu de chaises musicales et les ministres ne sont pas interchangeables », a-t-on indiqué dans l’entourage du président. « Ce qui nous importe c’est de garder le cap fixé », a-t-on souligné à l’Elysée. Confronté à une rentrée agitée, Emmanuel Macron a procédé mardi …

  • 6 septembre

    France : Macron et sa caricature des français

    Mercredi en déplacement à Copenhague, M. Macron avait dit son admiration pour la « flexisécurité », inapplicable en France en raison des différences culturelles. « Ce peuple (danois, ndlr) luthérien, qui a vécu les transformations de ces dernières années, n’est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement », a ajouté Emmanuel Macron, dont la volonté affichée de « transformer » la France s’est souvent heurtée à la rigidité supposée des Français. Un tollé s’en est suivi, dans les rangs politiques et syndicaux. « Il est quand même inadmissible d’entendre un président de la République critiquer, caricaturer les Français quand il est à l’étranger », a tancé jeudi Laurent …

  • 2 septembre

    Macron : Opposant au nationalisme

    A l’approche des élections européennes, Emmanuel Macron assume mercredi le rôle d' »opposant principal » aux « nationalistes », que lui a décerné le Premier ministre hongrois Viktor Orban, pour qui le président français est le chef de file des « partis pro-migrants ». Après plusieurs mois de critiques indirectes, les accusations se font désormais frontales entre dirigeants de l’Union européenne. Emmanuel Macron a été clairement pris pour cible mardi par les deux principaux partisans de la ligne dure contre les migrants: Viktor Orban et Matteo Salvini, l’homme fort du gouvernement italien, réunis à Milan. « Il y a actuellement deux camps en Europe et l’un est …

août, 2018

  • 31 août

    La France veut un nouveau leadership à la tête de Syrie

    Le président français Emmanuel Macron a jugé lundi qu’un « retour à la normale » en Syrie avec le maintien de Bachar al-Assad à sa tête serait « une erreur funeste ». « Nous voyons bien ceux qui voudraient, une fois la guerre contre Daech achevée, faciliter un retour à la normale: Bachar al-Assad resterait au pouvoir, les réfugiés (…) retourneraient et l’Europe et quelques autres reconstruiraient », a déclaré le chef de l’Etat au cours de son discours annuel face aux ambassadeurs de France. « Si je considère depuis le premier jour que notre premier ennemi est Daech (acronyme arabe du groupe jihadiste Etat islamique, ndlr) …

juillet, 2018

  • 28 juillet

    Alexandre Benalla : Les explications en costume et cravate

    Alexandre BENALLA, lors d'un entretien sur TF1, JT de 20h.

    Dernière mise à jour, le 29 juillet 2018 à 08:19 Dans une interview enregistrée et diffusée au 20H00 de TF1, l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron a déploré « la folie qui s’est emparée de cette histoire banale », cette « histoire de droit commun » dans laquelle « il ne se passe rien ». « Il n’y a pas d’affaire d’Etat là-dedans », a-t-il martelé, répétant quasiment mot pour mot une argumentation déroulée la veille dans un entretien fleuve au Monde. Mis en examen pour « violences en réunion » après avoir été filmé le 1er mai frappant et malmenant des manifestants à Paris, lui assume « des gestes vigoureux ». Mais il revendique …

  • 23 juillet

    Alexandre BENALLA : L’homme de l’ombre qui protège le président français

    Alexandre BENALLA en train de protege Emmanuel MACRON pendant la campagne présidentielle.

    Face à une crise sans précédent, l’Élysée a annoncé vendredi qu’il licenciait son collaborateur Alexandre Benalla [le barbouze du président], placé en garde à vue après une vidéo le montrant frapper un manifestant le 1er-Mai, sans parvenir à calmer l’indignation des parlementaires qui ont interrompu leurs travaux. En fin de journée le Premier ministre Edouard Philippe a appelé à la « responsabilité » face à « l’obstruction parlementaire » et la « récupération politique », alors que les parlementaires réclament de l’entendre sur l’affaire Benalla. Benalla n’est pas licencié pour les violences du 1er-Mai mais pour avoir reçu des enregistrements vidéo le concernant: il « aurait été …

  • 17 juillet

    Les Bleus : Une fête gâchée !

    les bleus sur les champs elysées 16 juillet 2018

    Dernière mise à jour, le 20 juillet 2018 à 02:51 Les Blues ont défilé sur les Champs-Élysées pour fêter leur titre avec leurs supporters. Mais la rapidité du passage est vraiment honteuse. Après avoir autant attendu sur les Champs-Élysées en plein soleil, ils espéraient voir les Bleus un peu plus longtemps.  » Attendre 20 ans pour voir passer un bus furtif…. Honteux ! La prochaine fois faites les survoler Paris en Rafale ça sera encore plus rapide !  » ;  » attendre au soleil pendant 3h et ne voir qu’un fumigène… Bus le plus rapide de l’histoire  » ; ont …

  • 16 juillet

    Deuxième étoile : Deschamps s’est assis à la table de Zagallo et de Beckenbauer

    deux trophées pour Didier Deschamps- comme joueur en France (g) en 1998 et comme sélectionneur à Moscou en 2018.

    Dernière mise à jour, le 17 juillet 2018 à 12:30 La première étoile comme capitaine, la seconde comme sélectionneur: Didier Deschamps a assis un peu plus encore sa place spéciale dans l’histoire de France en décrochant l’édition 2018 de la Coupe du monde, dimanche contre la Croatie (4-2) en finale. Dans l’histoire du sport, le Français de 49 ans s’est assis à la table du Brésilien Mario Zagallo et de l’Allemand Franz Beckenbauer, les deux seules autres figures du foot qui avaient jusqu’alors remporté le titre suprême comme joueur puis sélectionneur. Au niveau national, au soir de la victoire en …

  • 11 juillet

    Macron : Humble mais résolu

    Emmanuel Macron lors de son entre au chateau de Versailles, juillet 2018

    Emmanuel Macron a défendu lundi devant le Congrès les « chantiers d’une ampleur jamais vue » engagés depuis un an, et affiché sa volonté de donner une tonalité plus sociale aux réformes à venir pour tenir compte des critiques sur le « président des riches ». « Je suis devant vous dans ce rendez-vous que j’ai voulu annuel, humble mais résolu », a déclaré le chef de l’Etat en s’adressant aux quelque 900 députés et sénateurs rassemblés sous les ors de l’hémicycle du château de Versailles. « Je sais que je ne peux pas tout, je sais que je ne réussis pas tout », a-t-il ajouté en préambule. …

juin, 2018

  • 3 juin

    Les propos de Macron provoquent l’ire de « Kabila »

    Paul KAGAME et Emmanuel MACRON, devant le Palais de l'Élysée, Mai 2018.

    Dernière mise à jour, le 13 juin 2018 à 09:25 Emmanuel Macron a affirmé concernant la RDC, que la France soutenait l’initiative prise par le Président de l’Union Africaine en exercice, Paul Kagame en lien étroit avec le Président d’Angola, Joao Lourenco. Pour Kinshasa, cette initiative annoncée depuis Paris par le Président Macron en présence de Paul Kagame et qui serait soutenue par Luanda est une grande inconnue. Alors que la dernière contrainte institutionnelle vers les élections prévues le 23 décembre 2018 a été levée par la promulgation de la loi portant répartition des sièges par le Président de la …