vendredi , 18 janvier 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Élections 2018 RDC

Mots-clefs Archives : Élections 2018 RDC

janvier, 2019

  • 15 janvier

    RDC : Une vraie-fausse alternance politique avec Fatshi, un tshidjingidjingi

    Il est bien établi que Kabila ne pouvait pas organiser une élection présidentielle crédible pour laquelle son avenir pouvait s’obscurcir sur bien de points. C’est pourquoi tout le décor fut planté afin d’empêcher ses farouches adversaires politiques en l’occurrence Moïse Katumbi, Jean Pierre Bemba et in fine Martin Fayulu porté sur les fonts baptismaux par la coalition Lamuka de remporter ce scrutin. Aujourd’hui nombreuses sont les voix à travers la Rdc et le monde qui s’élèvent pour parler d’une « alternance politique » et pour la première fois un « opposant » élu à la tête du pays. Qu’on cesse de se moquer des …

  • 10 janvier

    Élections : Un muluba nommé président par « Kabila » en RDC

    Martin FAYULU MADIDI, interview avec Aljazeera.

    Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO dit Fatshi, nommé provisoirement président de la République démocratique du Congo (RDC), par l’imposteur tutsi rwandais « Joseph KABILA ». La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) affirme que ses observations ne correspondent pas aux résultats officiels de la présidentielle. La France a, pour sa part, rejeté des résultats non conformes. Aujourd’hui, en Belgique, la sentence est officielle, les diplômes dont se prévaut Fatshi ne sont pas valides, selon une enquête de La Libre Belgique. C’est à « Kabila » que Fatshi a dédié ses premières paroles après avoir été « provisoirement élu » selon les termes officiels. « Aujourd’hui, nous ne …

  • 6 janvier

    3è mascarade électorale en RDC sous l’Occupation Américano-Belgo-Tutsi

    Martin FAYULU en train de voter, le 30 décembre 2018, Kinshasa.

    Dernière mise à jour, le 11 janvier 2019 à 04:22 La démocratie occidentale sous l’occupation du congo par les expansionnistes et tueurs extrémistes de l’international tutsi-power pour continuer non seulement à piller à grande échelle toutes les richesses naturelles congolaises, mais aussi à humilier, chosifier et « génocider » les congolais autochtones. Qu’est-ce qui vous étonne encore ? Malgré l’ampleur des fraudes incontestables, le peuple congolais dans toute sa grande majorité a plébiscité Martin FAYULU pour devenir le prochain président de la république mais, comme cela s’est passé en 2006 avec Jean-Pierre Bemba et en 2011 avec Étienne Tshisekedi, les …

  • 5 janvier

    RDC : Shadary se déclare « président » avant l’annonce des résultats

    Dernière mise à jour, le 11 janvier 2019 à 04:22 La République démocratique du Congo a finalement eu ses élections. Si dans l’ensemble, les scrutins se sont passés dans le calme, on a ce- pendant signalé quelques échauffourées dans les centres de vote où des électeurs, désemparés, ont eu du mal à se retrouver. Des morts à Walungu dans le Nord-Kivu. Beni et Butembo improvisent un vote symbolique sans la Céni. Le centre de la Céni à Inongo, dans le Maï-Ndombe, saccagé. Ramazani Shadary se déclare «président» avant l’annonce des résultats provisoires. Après son acte civique, Joseph Kabila s’est refusé …

  • 5 janvier

    RDC : Elections truquées

    Screenshot: Martin FAYULU talking to Aljazeera

    Dernière mise à jour, le 11 janvier 2019 à 04:25 Elections truquées, 5 ans encore avec les mêmes médiocres ou l’option d’un gouvernement de transition ! La journée de ce dimanche 30 décembre 2018 a été bien triste pour les congolais qui se sont mobilisés davantage en ce jour de vote pour en découdre avec un régime éhonté qui n’a jamais voulu offrir des élections crédibles au peuple. A la lumière de la campagne électorale émaillée d’incidents, de la violence, de morts et de l’opération du dépouillement des bulletins de vote marquée par des irrégularités, l’élection présidentielle n’inaugure rien de …

décembre, 2018

  • 31 décembre

    Élections : Des irrégularités constatées dans quatre coins de RDC

    Près de 39 millions d’électeurs étaient invités à se prononcer en RDC dimanche 30 décembre, une journée d’élections provinciales, législatives et présidentielle, pour désigner le successeur de Joseph Kabila. L’ouverture des bureaux de vote a été fixée à 6 heures, mais beaucoup de bureaux n’ont pas réussi à ouvrir à l’heure ; de nombreux dysfonctionnements ont été signalés à travers tout le pays, entrainant des retards et la plupart des bureaux de vote ont fermé à 17 heures, mais dans certains endroits, les opérations de vote ont été prolongées suite à des retards, comme promis par la centrale électorale. Parfois, …

  • 31 décembre

    Revue de presse de la RDC du lundi 31 décembre 2018

    Dernière mise à jour, le 7 janvier 2019 à 02:21 Plusieurs morts, du grand désordre, du chaos, des machines en panne : Bienvenus aux élections 2018 made in Joseph Kabila. Divers commentaires dans les colonnes des journaux parus ce lundi 31 décembre 2018 sur la tenue des élections en République démocratique du Congo (RDC). Même si ça et là, on a signalé des dysfonctionnements et pannes techniques dans le dispositif mis en place par la CENI, il y a lieu de reconnaître que les élections ont été globalement apaisées sur l’ensemble de la RDC. Les Congolais doivent « retenir son …

  • 31 décembre

    Plusieurs morts : Des troubles pendant les élections en RDC

    Electeurs congolais le jour du vote.

    Dernière mise à jour, le 7 janvier 2019 à 02:18 Les candidats d’opposition dénoncent des irrégularités et des troubles pendant les élections en République démocratique du Congo (RDC), quatre personnes ont été tuées dans le Sud-Kivu. Un sondage a donné cette semaine le dauphin [de Joseph Kabila] perdant face au candidat d’opposition Martin Fayulu. Les résultats provisoires ne doivent être connus que samedi prochain, d’après la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Le compte à rebours a commencé avec le comptage manuel des voix de Kinshasa à Goma, et de Lubumbashi à Tshikapa. La longue attente des résultats a commencé à …

  • 28 décembre

    Report partiel des élections : Signe de l’échec patent de « Kabila » et son FCC

    Dernière mise à jour, le 5 janvier 2019 à 10:58 Dans la classe politique, la décision de la Céni, postposant les élections à Beni, Butembo et Yumbi, a soulevé sans surprise une vague d’indignations. Ce report, selon l’opposition, est un signe de l’échec patent que le candidat de la Majorité pourrait essuyer dans ces deux villes qui représentent environ un million deux cent mille électeurs acquis à l’opposition et au changement du régime. Si on y ajoute les électeurs de Yumbi, on pourrait atteindre 1.500.000 votes que perdrait la Majorité. Aussi, l’opposition appelle-elle à la tenue des élections apaisées sur …

  • 28 décembre

    Sous pression : « Joseph KABILA » évite le Sommet de la CIRGL et de la SADC

    Dernière mise à jour, le 7 janvier 2019 à 02:38 À l’issue du sommet de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) qui s’est tenu à Brazzaville, en République du Congo sur la situation en République démocratique du Congo (RDC), les chefs d’État de la SADC et de la CIRGL, ont appelé dans la déclaration finale sanctionnant leurs discussions à la tenue des élections crédibles, démocratiques et apaisées en RDC. Les dirigeants de la région ont par ailleurs appelé tous les acteurs politiques congolais à la « retenue …