Accueil / Mots-clefs Archives : Élections du 30 décembre 2018 en RDC

Mots-clefs Archives : Élections du 30 décembre 2018 en RDC

mars, 2019

  • 27 mars

    RDC : Fayulu continue de clamer sa victoire

    Martin FAYULU MADIDI [les mains en l'air] a Paris lors d'un meeting.

    Dernière mise à jour, le 31 mars 2019 à 10:36 Des sources en contact avec Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et d’autres hauts responsables gouvernementaux ont déclaré à Reuters que « Martin Fayulu Madidi avait remporté les élections, mais que les plus hauts instances avaient instruit la CENI d’attribuer le vote à Felix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, que le camp de Joseph Kabila considérait moins hostile à ses intérêts ». Les camps de Kabila et de Tshisekedi nient que le vote ait été truqué. Trois mois après les élections au Congo Kinshasa, Martin Fayulu continue de clamer …

  • 25 mars

    Corruption : Nangaa et Basengezi, des voleurs exposés par le Trésor américain

    Dernière mise à jour, le 30 mars 2019 à 01:02 Nonobstant la décision de la réunion institutionnelle de renvoyer sine die l’élection des gouverneurs, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a fixé, ce vendredi, la date de l’élection de ceux qui vont gérer les provinces. Il s’agit alors du 10 avril que les députés provinciaux vont élire les gouverneurs. La compilation des résultats est prévue du 11 au 25 avril et l’annonce des résultats définitifs aura lieu du 26 avril au 2 mai 2018. Le renvoi sine die de ladite élection et la suspension de l’installation des sénateurs élus ont …

  • 21 mars

    RDC : Fayulu d’accord avec la diaspora pour l’application de l’article 64 de la Constitution

    Dernière mise à jour, le 24 mars 2019 à 01:41 Aux Congolais qui n’ont cessé de lui demander de clarifier sa position sur la suite des événements en RDC qui leur parait plutôt sombre, il leur répond sans ambages : « Je vous ai entendu. Je suis sur la place de la République en France, le pays des droits de l’homme. Je suis d’accord avec vous pour l’application de l’article 64. Il est inscrit dans notre Constitution. Evidemment si les choses n’évoluent pas comme il se doit, le soulèvement populaire reste une option à mettre en œuvre. Car, nous devons …

  • 13 mars

    Confusion chez les Katumbistes : La « barque » Lamuka traverse des zones de turbulence

    Dernière mise à jour, le 20 mars 2019 à 12:10 Gabriel Kyungu persiste et signe qu’il n’est plus dans l’opposition. Ajoutant qu’il ne se voit pas combattre Félix Tshisekedi. « Baba wa Katanga » prend ainsi, l’exact contrepied de la position de «Ensemble», telle que déclinée par Pierre Lumbi. Lors de sa conférence de presse mardi 26 février à Kinshasa, le vice-président de « Ensemble » a été formel. « La plateforme s’inscrit dans la logique de l’opposition face au pouvoir en place ». Tout en reconnaissant Félix Tshisekedi comme le chef de l’État congolais, Pierre Lumbi a fait savoir, par ailleurs, qu’Ensemble qui …

  • 3 mars

    Après un long silence : Moïse KATUMBI reste attaché à l’avenir de la RDC

    Dernière mise à jour, le 20 mars 2019 à 12:10 Après le verdict des scrutins du 30 décembre 2018, Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour le changement, s’est totalement soustrait de la scène politique. Un silence qui a fini par déranger, alimentant les spéculations dans tous les sens. Depuis Bruxelles, l’homme a mis son temps à profit pour mener une profonde réflexion en vue de son positionnement dans le nouveau jeu politique qui se dessine en République démocratique du Congo. Grand leader au sein de l’opposition, Moïse Katumbi n’a pas abdiqué, malgré l’échec infligé au candidat de Lamuka à la présidentielle, …

  • 2 mars

    RDC : Le combat pour l’alternance politique doit se poursuivre

    Il est bien évident qu’à travers l’histoire des élections présidentielles et législatives se déroulant le même jour, la logique de légitimation joue à ce que la coloration de l’Assemblée nationale corresponde à celle du président élu et pas le contraire. Le score du président élu est la résonance de sa majorité. Malheureusement en Rdc, au regard de ce qui s’est passé, apparaît un avatar du monde mafieux qui corrobore l’assertion que la Rdc est aujourd’hui entre les mains d’usurpateurs. Cette triste réalité ne peut qu’augurer une cohabitation qui n’a pas été les voeux des électeurs congolais voulant massivement tourner la …

février, 2019

  • 16 février

    RDC : Fayulu doit faire le deuil de la présidentielle

    Chemise avec le logo de la coalition Lamuka

    Dernière mise à jour, le 25 février 2019 à 12:32 Martin Fayulu peut-il encore espérer obtenir un changement de la donne politique pour lequel il semble tant s’investir à ce jour ? La question est sur toutes les lèvres dans les rues de Kinshasa. Cependant, si les partisans de la plateforme Lamuka continuent à croire en un aboutissement heureux du lobbying de leur leader, ceux de CACH (Cap pour le changement), coalition au pouvoir, s’en moquent. Pour les sympathisants de Félix Tshisekedi, actuel Président de la République démocratique du Congo (RDC), la page de l’élection présidentielle est définitivement tournée. Ce …

  • 9 février

    RDC : Comment Washington s’est embarqué avec les élections truquées

    Le Département d’État a souscrit à la présidence improbable de Felix Tshisekedi, prenant par surprise certains responsables américains. Fred Bauma, un militant congolais et dirigeant du mouvement de jeunesse pro-démocratie Lucha, a déclaré que Kabila avait peut-être créé un nouveau manuel sur la façon dont les autocrates peuvent rester au pouvoir tout en se préparant à des élections frauduleuses. « Ce que Kabila a fait est vraiment une pièce maitresse », a déclaré Bauma, ajoutant que la stratégie de Kabila serait « une leçon pour beaucoup de dictateurs pour trouver un moyen très intéressant de truquer les élections et de les rendre acceptables ». …

  • 9 février

    Fayulu s’abstient à tout acte de violence : Indignation à la diaspora congolaise

    Martin Fayulu Madidi dit Mafa, a appelé, le samedi 2 février 2019, ses militants à la résistance pacifique contre le pouvoir en place. Mafa les a invités à une résistance pacifique, en s’abstenant à tout acte de violence pour obtenir la vérité des urnes. Il a considéré la victoire de Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi dit Fatshi comme « un putsch électoral » contre le peuple congolais. Selon Fayulu, Fatshi a trahi l’accord de Genève, afin de se en faisant une coalition avec le camp du président sortant, Joseph Kabila. Il invite la Communauté internationale à respecter la volonté du peuple. Laquelle …

  • 7 février

    Fatshi : Un président illégitime

    Dans le cadre du tennis politique injuste, inadapté et ridicule toujours en vigueur dans notre pays depuis le 24 avril 1990, tout processus démocratique est totalement faussé d’avance. Dans ce contexte, tout processus électoral se traduit par une nomination des candidats par le pouvoir en place. Les élections de 30 décembre 2018 en République Démocratique du Congo constituent un processus de nomination du Président, des Députés nationaux et provinciaux par le pouvoir illégitime en place. Il faut cesser de mentir et n’en déplaisent aux uns et aux autres, notre pays a pris un mauvais départ depuis les élections criminelles de …