lundi , 21 octobre 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Elections 2019 des gouverneurs en RDC

Mots-clefs Archives : Elections 2019 des gouverneurs en RDC

août, 2019

  • 12 août

    Mende : Désillusion

    Dernière mise à jour, le 14 août 2019 à 08:18 Le candidat indépendant, Joseph Stéphane Mukumadi, a été élu gouverneur de province avec 17 voix contre 8 obtenues par son challenger Lambert Mende Omalanga. Interrogé après son élection, le gouverneur élu a livré ses premières impressions : « La vérité a fini par triompher. Aussitôt installé dans mes fonctions, je vais travailler pour servir mon peuple, quelle que soit son appartenance politique », a déclaré le nouveau chef de l’exécutif provincial du Sankuru. De son côté, Lambert Mende Omalanga n’est pas resté indifférent après sa défaite. L’ancien ministre de la …

mai, 2019

  • 30 mai

    RDC : Imbroglio électoral au Sankuru

    Dernière mise à jour, le 4 juin 2019 à 09:02 Rebondissement dans le feuilleton de l’élection des gouverneur et vice-gouverneur de la province du Sankuru, avec le surgissement d’un énième larron, prétendant à la tête de l’Exécutif provincial, qui cachait soigneusement ses ambitions jusque début mai courant. Lui, c’est Lokadi Otete Opetha, médecin de son état et ancien secrétaire général à la Santé. Le scalpel et les dossiers administratifs ne semble plus intéresser celui qui fut désigné Commissaire Spécial adjoint de la province chargé des questions politiques, administratives et juridiques fin octobre 2015, avant d’être élu vice-gouverneur fin mars 2016. …

  • 1 mai

    Corruption : Comment lutter contre le commerce de vote en RDC ?

    Zoé Kabila, frère du president sortant Joseph Kabila, élu [frauduleusement] gouverneur d'une province en RDC.

    Dernière mise à jour, le 2 mai 2019 à 11:44 Plusieurs opérateurs politiques de tous bords ont été amenés à dénoncer – même bien avant la tenue de ces élections – l’achat des voix des « Grands électeurs » que sont les députés provinciaux appelés à élire, au second degré et conformément à la Constitution de la RDC, les sénateurs et les gouverneurs de nos provinces. La plupart de ces députés provinciaux corrompus ont perçu des pots- de-vin auprès de plusieurs postulants pour, en définitive, donner leurs voix aux candidats sénateurs ou gouverneurs les plus offrants. C’est ainsi qu’à l’issue de …

avril, 2019

  • 19 avril

    CACH – FCC : Le climat continue à se détériorer

    Visite du président de la RDC [Fatshi], au memorial du genocide rwandais.

    Dernière mise à jour, le 22 avril 2019 à 03:21 Après des propos parfois durs échangés par certains ténors de ces deux plateformes politiques, c’est le tour de la ligue des jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’entrer dans la danse. La jeunesse de ce parti politique au pouvoir a, à travers un communiqué, constaté avec indignation le non-respect du jeu d’alliance par le FCC. Tout en invitant le président de la République Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi dit Fatshi à s’inscrire dans la logique de cohabitation et à nommer sans tarder le formateur du Gouvernement, la …

  • 12 avril

    Coalition FCC-CACH : Le risque de voler en éclat

    Passation de pouvoir entre Fatshi [droite], président de la et son prédécesseur, Joseph Kabila.

    Dernière mise à jour, le 15 avril 2019 à 10:38 La question que l’on se pose est de savoir jusqu’où la coalition FCC-CACH va continuer à se présenter devant les enjeux, divisés comme hier pour les gouvernorats et le mois dernier pour les sénatoriales. Ce qui fait dire à certains analystes que cette coalition n’existe que de nom. Si cette tendance devait se confirmer lors d’autres échéances, Le FCC et le CACH feraient oeuvre de changer de fusil d’épaule car ils regardent dans deux directions différentes. Puisque la coalition ne tient plus qu’à un petit bout de fil, ils devraient …

  • 2 avril

    Sénatoriales : Fatshi discrédit les Institutions

    Il y a dix jours, le président de la République, Félix Tshisekedi, avait suspendu l’installation de nouveaux sénateurs élus au suffrage indirect à cause de dénonciations d’actes de corruption de députés provinciaux qui ont fait l’objet d’enquêtes par la justice. « Cette décision d’installer le Sénat malgré les allégations de corruption jette un discrédit sur toutes les institutions. Elle démontre que le pays n’est pas prêt à faire des réformes structurelles nécessaires pour son développement. On ne guérit pas le cancer avec du cosmétique », Noël Tshiani. Le candidat malheureux à la présidentielle, Noël Tshiani, a réagi sur la levée …

mars, 2019

  • 28 mars

    Elections : Les mesures de Fatshi sont conformes à la Constitution

    Trois mesures importantes ont été prises à l’issue de la réunion interinstitutionnelle du lundi 18 mars 2019 à Kinshasa. Il s’agit notamment, de « La suspension de l’installation des sénateurs; le report sine die des élections des gouverneurs ainsi que l’ouverture d’une enquête sur la corruption en vue de l’arrestation des corrompus et des corrupteurs », sont là les trois mesures importantes assorties de cette réunion au sommet de l’État. Selon le constitutionnaliste André Mbata, enseignant de droit et acteur politique, ces mesures sont conformes à la Constitution. Brandissant l’article 160 alinéa 2, de la Constitution, ce constitutionnaliste indique que …

  • 24 mars

    Sénatoriales : Fatshi, c’est inacceptable politiquement

    Fatshi au Stade des Martyrs de Kinshasa, 24 Mars 2019.

    Dernière mise à jour, le 26 mars 2019 à 10:33 Juridiquement, un parti politique est un fait privé d’utilité publique, il ne représente pas l’Etat même lorsqu’il exerce le pouvoir suprême (Président de la République) il ne peut se substituer à ce qui est de l’ordre de l’intérêt général, car il y a une nette séparation entre les deux. Il n’y a pas une crise politique au pays après les sénatoriales de vendredi dernier. Mais c’est l’UDPS de Félix Tshisekedi qui a fait de ses déboires personnels à ce scrutin un problème général. C’est là la gaffe car tous les …

  • 24 mars

    RDC : Bemba boude les décisions de Fatshi

    Katumbi et Bemba à l'issue de la reunion de Lamuka a Bruxelles, samedi 23 Mars 2019.

    Dernière mise à jour, le 26 mars 2019 à 10:33 Dans un communiqué signé mardi 19 mars par son secrétaire général adjoint, Fidèle Babala, le MLC souligne que la réunion interinstitutionnelle n’est pas habilitée à prendre des décisions suspendant l’installation des sénateurs élus. « Le MLC a suivi avec consternation les annonces faites à l’issue de la réunion interinstitutionnelle. Parti républicain, le MLC relève l’incompétence absolue en cette matière de cet organe informel dépourvu de tout pouvoir décisionnel au regard de la constitution de notre pays », poursuit ledit le communiqué. « Le MLC note avec sidération l’amalgame et l’amateurisme qui ont tendance …

  • 23 mars

    RDC : Les corrupteurs et les corrompus doivent être sévèrement sanctionnés

    « Je confirme déjà que dans certains parquets généraux de notre pays, les auditions ont commencé. Le procureur général près la Cour de cassation a déjà décidé de déployer une équipe de hauts magistrats pour aller superviser tous les procureurs généraux qui sont en train d’enquêter et d’instruire sur tous ces dossiers relatifs aux actes de corruption dénoncés. La célérité sera de mise. La répression sera rapide, mais aussi certaine », a indiqué l’Avocat général près la Cour de cassation, Jacques Melimeli. Les choses sérieuses ont commencé. La justice s’est saisie de la désormais affaire de corruption autour de l’élection des Sénateurs. …