dimanche , 23 septembre 2018
Dernières nouvelles
Accueil / Mots-clefs Archives : Élection présidentielle 2018 en RDC

Mots-clefs Archives : Élection présidentielle 2018 en RDC

septembre, 2018

  • 22 septembre

    Ingérence étrangère : La RDC durcit le ton

    Le ministère des Affaires étrangères et Intégration régionale de la RDC, se dit désagréablement surpris par ce qu’il qualifie de « déclarations intempestives de certaines autorités étrangères, relatives au processus électoral en RD Congo, appelant à un prétendu dialogue avec l’opposition politique. » Répliquant à ces prises de positions extérieures, notamment en rapport avec le processus électoral en cours, Kinshasa rappelle que celui-ci se tient en conformité avec la Constitution et l’Accord de la Saint Sylvestre. Partant, le Gouvernement congolais réitère son refus de toute ingérence en la matière, tant des pays voisins que de ses partenaires bilatéraux.  » La RD Congo …

  • 21 septembre

    Présidentielle RDC : Fayulu et ses 190 milliards USD, imaginaire !

    Le candidat à la présidentielle de décembre prochain, Martin Fayulu Madidi a présenté, jeudi 13 septembre, son programme de gouvernance à mettre en application, une fois élu. Ce programme quinquennal prévoit de mobiliser 190 milliards USD, en raison de 38 milliards USD l’an. « Investir dans le citoyen pour développer la RDC », tel est l’intitulé du programme de Martin Fayulu. Ce programme, présenté hier par le candidat de la Dynamique de l’opposition, s’articule autour de six axes. A savoir, le social libéralisme, la citoyenneté, le pacte pour le développement, la bonne gouvernance, la réconciliation nationale et le principe gagnant-gagnant. …

  • 21 septembre

    Communauté internationale : La question d’organisation d’élections reste exclusive à la RDC

    Le ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende, a dénoncé ouvertement l’ingérence de la Belgique et de certains pays voisins de la RDC dans le processus électoral en cours. Cette réaction survient après la tournée du Vice- Premier ministre belge en charge des Affaires étrangères, Didier Reynders à Pretoria, Luanda et Brazzaville. Le porte-parole du Gouvernement n’y est pas allé avec le dos de la cuillère, en réaffirmant que la question d’organisation d’élections reste exclusive à la RDC. Et d’indiquer que le processus électoral est le cœur de la souveraineté d’un pays. « On peut coopérer avec d’autres …

  • 20 septembre

    Présidentielle RDC : Les oppositions montent les enchères

    Dernière mise à jour, le 22 septembre 2018 à 01:09 On peut lire autant de fois que l’on veut la déclaration de six majors de l’Opposition, on aboutira à une seule conclusion. Les signataires de « l’Appel de Bruxelles » y sont allés fort. Très fort même. Ils auraient voulu renverser la table -à défaut de faire tabula rasa- qu’ils ne s’y seraient pas pris autrement. A un peu plus de trois mois des élections, aligner neuf préalables dont le rejet sans nuance de la machine à voter et la « réhabilitation » des candidats à la présidentielle invalidés et/ou exclus pour …

  • 20 septembre

    RDC : Les mécanismes de tricherie de la machine à voter

    Corneille Nangaa (au milieu), president ceci RDC, conference de presse.

    Dernière mise à jour, le 22 septembre 2018 à 01:07 La Dynamique Chrétienne pour l’Unité et le Développement, DCUD, redonne de la voix. Après avoir lancé la pétition en faveur de la candidature du Cardinal Monsengwo à la présidence de la République, la DCUD regroupement politique, fruit des prières des responsables des laïcats chrétiens (CALCC, MILAPRO, MLS, œcuménisme, et de laïcs points focaux des églises pentecôtistes et évangéliques) invite le peuple de Dieu à rejeter la machine à voter. Et pour cause : La machine à voter n’est pas une simple imprimante comme la CENI le prétend. C’est un ordinateur …

  • 19 septembre

    RDC : On se prépare à la guerre ou à une transition sans « Kabila » ?

    Vital KAMERHE (tete tournée a gauche) et Moise KATUMBI (tete tournée a droite), lors d'une reunion de l'opposition, le 12 sep 2018, Bruxelles.

    Dernière mise à jour, le 22 septembre 2018 à 01:05 Bruxelles, la capitale belge, a abrité mercredi 12 septembre 2018, une grande messe politique de l’Opposition, à laquelle ont pris part Jean-Pierre Bemba Gombo MLC (Mouvement de Libération du Congo), Moise Katumbi de l’Ensemble pour le Changement, Félix Tshisekedi de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), Adolphe Muzito d’Unis pour la République (URep), Vital Kamerhe de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) et Antipas Mbusa Nyamwisi du Rassemblement Congolais pour la Démocratie- Kisangani – Mouvement de Libération (RCD-K-ML). Après de longs échanges, ces grosses pointures de la …

  • 19 septembre

    RDC : Les néo colonialistes ont changé de pion

    En Belgique, on organise une réunion autour de Jean Pierre Bemba, afin de faire de ce condamné de la Cour Pénale Internationale, pour subornation des témoins, le chef de file de l’opposition radicale congolaise. L’on s’interroge bien évidemment sur l’incohérence de Bruxelles – toujours Bruxelles – qui, après avoir exigé la tenue d’élections et la non-participation du Président Joseph Kabila, conserve sa ligne contestataire alors que l’évolution de la situation aurait dû influer positivement sur les relations entre les deux pays. Ayant échoué, par le fait de la vigilance congolaise, de nous imposer un Président, les néo colonialistes ont changé …

  • 18 septembre

    RDC : Une transition sans « Kabila » se confirme et précise ?

    Didier REYNDERS et Manuel AUGUSTO, conference de presse, Luanda

    Dernière mise à jour, le 20 septembre 2018 à 02:57 La tempête étant passée, c’est la Belgique qui entre cette fois-ci dans la danse. Pour une énième fois. A preuve, nombre d’Opposants rd congolais séjournent depuis quelques jours dans la capitale belge, devenue depuis peu l’épicentre de l’Opposition. Cette croisade rappelle quelque peu l’épisode de cette même Opposition à Genval en juin 2016, soit à six mois de la fin du second mandat de Joseph Kabila. La réunion annoncée des opposants en Belgique, selon un analyste, sert à empêcher la tenue des élections et légitimer une transition sans Kabila. Pendant …

  • 18 septembre

    RDC : Qui devra être intronisé « candidat de l’Opposition à la présidentielle » ?

    Dernière mise à jour, le 22 septembre 2018 à 11:12 L’Opposition congolaise est à l’aube d’une heure des 4 vérités apte à la chambouler complètement, maintenant que deux figures de proue semblent positionnés pour le challenge d’une intronisation : candidat de l’Opposition. Qui ? Il s’agit rien de moins que de Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi. Le fait que la réunion signée Félix Tshisekedi n’ait pas associé l’UNC sonnerait, en sourdine, l’alarme. Mais, entre-temps, l’empêché Katumbi et les invalidés Bemba et Muzito gardent des tours dans leurs manches qui peuvent être capables de faire pencher la balance du côté de …

  • 18 septembre

    RDC : Les Oppositions politiques misent sur des forces étrangères pour arriver au pouvoir !

    Dernière mise à jour, le 20 septembre 2018 à 02:59 Dans une nouvelle tribune libre, un analyste pro-Majorité de « Kabila », persiste et signe : les réunions de la capitale belge auront un seul point à l’ordre du jour : « Quels mécanismes mettre en place pour empêcher un bon déroulement des élections le 23 décembre 2018 ? Et, ainsi provoquer des troubles qui, espèrent-ils, amèneront à une « Transition sans Kabila ». Pour cette basse besogne, les valets des Belges utilisent comme instruments d’avant-garde, le Comité Laïc de Coordination, que d’aucuns, qualifieraient de «Comité de Liquidation du Congo ». A …