samedi , 19 octobre 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Cyril Ramaphosa

Mots-clefs Archives : Cyril Ramaphosa

octobre, 2018

  • 15 octobre

    Diplomatiquement : Ramaphosa humilié plusieurs fois par « Kabila »

    Dernière mise à jour, le 26 octobre 2018 à 11:17 Le Président de la République d’Afrique du Sud, Matamela Cyril Ramaphosa, humilié diplomatiquement [et plusieurs reprises] par son homologue congolais Joseph kabila, arrive lundi 23 octobre 2018, dans la soirée, à Kinshasa. Il sera accueilli à sa descente d’avion à l’aéroport international de N’Djili par le vice-Premier ministre, Léonard She Okitundu. D’après l’ACP, il est prévu, mardi au Palais de la Nation, un tête-à-tête entre le Chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila et son homologue sud-africain. Selon l’Agence congolaise de presse (ACP) qui livre cette information, le Président de la …

septembre, 2018

  • 27 septembre

    Avec Cyril RAMAPHOSA : Fini la collusion avec Kinshasa

    Câlin entre Cyril RAMAPHOSA et Joseph KABILA.

    Dernière mise à jour, le 24 avril 2019 à 07:40 Jusqu’à son départ forcé à la tête de l’Afrique du Sud, M. Zuma avait ainsi fermé les yeux sur les multiples reports des élections en RDC. Tout l’inverse de Cyril Ramaphosa. Fini la collusion avec Kinshasa. Place désormais à la fermeté. Le nouveau président s’est rendu début août dans la capitale RD congolaise où il a plaidé pour la tenue d’élections conformes aux accords de la Saint-Sylvestre, mettant en garde Joseph Kabila contre l’organisation d’un processus électoral biaisé qui ne pourrait selon lui conduire qu’au chaos en RDC et dans …

août, 2018

  • 19 août

    Ramazani SHADARY : Dans l’ombre de « Joseph KABILA »

    Joseph KABILA, president sortant de RDC, saluant son dauphin Ramazani SHADARY. Photo non dated.

    Dernière mise à jour, le 23 août 2018 à 11:02 Cela n’a échappé à personne. Surtout pas aux observateurs avertis et aux exégètes de la kabilie. Candidat de la Majorité sortante à l’élection présidentielle, Emmanuel Shadary Ramazani a été aux premières loges lors de la visite de travail du Président Ramaphosa. Mieux, le numéro 1 de la première puissance de l’Afrique australe voire du Continent et Président en exercice de la SADC s’est même entretenu avec le Secrétaire permanent du PPRD pendant une demi-heure au pavillon présidentiel de l’aéroport de N’Djili. Selon des sources, c’est à la demande du président …

février, 2018

  • 15 février

    Afrique du Sud : Ramaphosa face à la corruption

    L’ancien syndicaliste et homme d’affaires Cyril Ramaphosa a officiellement pris jeudi les rênes de l’Afrique du Sud en promettant de faire de la lutte contre la corruption qui a terni le règne de son prédécesseur Jacob Zuma une de ses « priorités ». « Je déclare l’honorable Cyril Ramaphosa officiellement élu président de la République d’Afrique du Sud », a proclamé le président de la Cour constitutionnelle, Mogoeng Mogoeng, dans un tonnerre d’applaudissements et de chants de victoire. L’ancien syndicaliste et homme d’affaires Cyril Ramaphosa a officiellement pris jeudi les rênes de l’Afrique du Sud en promettant de faire de la lutte contre la …

  • 15 février

    Ramaphosa : La revanche

    Dernière mise à jour, le 16 février 2018 à 10:43 Moins de deux mois après avoir pris la tête du Congrès national africain (ANC) au pouvoir, M. Ramaphosa doit, au plus tard vendredi, officiellement succéder à la présidence à Jacob Zuma, contraint mercredi de démissionner. Son accession à la tête du pays sonne comme une consécration pour cet enfant de Soweto, militant de la première heure de la lutte contre l’apartheid. Et une revanche. Il a été syndicaliste, dauphin pressenti de Nelson Mandela puis homme d’affaires à succès. A 65 ans, le vice-président Cyril Ramaphosa s’apprête enfin à concrétiser l’ambition …

décembre, 2017

  • 19 décembre

    Afrique du Sud : Ramaphosa prend les rênes de l’ANC

    Dernière mise à jour, le 22 décembre 2017 à 02:25 Le vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa a pris la direction du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), mais sa victoire sur le fil lui laisse peu de marge pour lutter contre la corruption et relancer l’économie d’ici aux élections de 2019. Lundi soir, l’ancien syndicaliste reconverti en homme d’affaires multimillionnaire a succédé au chef de l’Etat Jacob Zuma à la tête de l’ANC, qui tient les rênes de l’Afrique du Sud depuis la fin du régime ségrégationniste de l’apartheid en 1994. Il est désormais bien placé pour devenir le …