jeudi , 21 février 2019
Accueil / Mots-clefs Archives : Cour constitutionnelle RDC

Mots-clefs Archives : Cour constitutionnelle RDC

janvier, 2019

  • 21 janvier

    UDPS : Une nouvelle page d’histoire avec un tshidjingidjingi

    Prière : Fatshi, tête courbe et à genoux, entouré de bakishi.

    Dernière mise à jour, le 5 février 2019 à 02:06 Quoiqu’il en soit, un muluba [Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi dit Fatshi] est désormais président de la République démocratique du Congo (RDC). Les décisions de la Cour constitutionnelle étant irrévocables, rien n’empêche le président tshidjingidjingi de prêter le serment constitutionnel devant la même Cour dès ce jeudi 24 janvier. Pour l’UDPS, c’est la fin d’une longue marche qui aura duré 36 ans. Autant une nouvelle page s’ouvre pour la RDC, autant une autre, avec de nombreux défis, se présente à l’Udps. Enfin, l’Udps accède à la magistrature suprême. Il a fallu at- …

  • 21 janvier

    Malgré la confirmation d’un tshidjingidjingi : Fayulu continue de revendiquer la victoire

    Dernière mise à jour, le 5 février 2019 à 02:05 Malgré la confirmation d’un tshidjingidjingi comme nouveau président à la tête du pays, Martin Fayulu Madidi dit Mafa candidat de la Coalition Lamuka continue de revendiquer la victoire, en accusant la Commission électorale nationale indépendante (Céni) d’avoir torpillé les résultats au profit de Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi dit Fatshi. Entre-temps, la Commission de l’Union africaine prend note de la confirmation par la Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo (RDC). La Commission de l’Union africaine dit avoir « pris note » de la proclamation de l’opposant Félix Tshisekedi comme président …

  • 20 janvier

    RDC : Seul un coup de force de libération pour nettoyer la galaxie Kabila-Tshisekedi

    Hommage à Étienne Tshisekedi, décédé le 1er février 2016 à Bruxelles.

    Dernière mise à jour, le 5 février 2019 à 02:04 Les congolais qui ont rêvé pour un monde meilleur en votant ce 30 décembre sont déboussolés puisque l’enfoiré de Kabila comme d’habitude dans sa félonie a recouru au passage en force pour falsifier la vérité des urnes en théâtralisant la Cour constitutionnelle. Il est si important de souligner que cet énième jusqu’au-boutiste du dictateur qui ne vit que ces derniers mois va entraîner un gestuel dangereux plongeant la Rdc dans une autre période de turbulences politiques. Seule une résistance populaire ou un coup de poignarde dans le dos du dictateur …

  • 20 janvier

    Passage en force : La Cour confirme un muluba président en RDC !

    Dépouille d’Etienne TSHISEKEDI.

    Dernière mise à jour, le 23 janvier 2019 à 01:58 Avec des faux diplômes décernés par l’Institut des Carrières Commerciales de Bruxelles (ICC), le muluba [nommé par l’imposteur tutsi rwandais Joseph Kabila Kabange] a été définitivement proclamé dimanche cinquième président de la République démocratique du Congo (RDC) par la Cour constitutionnelle, inféodée au président sortant de RDC et de sa coalition politique le Front commun pour le Congo (FCC). Martin Fayulu a immédiatement appelé la communauté internationale à « ne pas reconnaître un pouvoir qui n’a ni légitimité ni qualité légale », se proclamant « le seul président légitime ». Le muluba [qui ne …

septembre, 2018

  • 29 septembre

    Élections RDC : La « météo » annonce des « vents violents » au sein de l’Opposition

    Meeting de l'Opposition congolaise, Kinshasa.

    Dernière mise à jour, le 6 octobre 2018 à 01:56 La Cour constitutionnelle ayant statué en dernier ressort sur des requêtes des candidats ou de leurs regroupements politiques respectifs, les listes publiées mercredi dernier, ne donnent aucune possibilité de nouveaux recours. Emprunté du langage des banquiers, on parlerait sans doute d’un compte bloqué. Pour ce faire, les opposants devraient faire le deuil de la séquence « invalidés » et trouver une voie de sortie réaliste par rapport à la polémique sans fin sur la machine à voter ainsi que le fichier électoral, conseillent certains analystes. Même si toutes les élections se valent, …

  • 23 septembre

    RDC : Indépendance de la Cour constitutionnelle

    Serment des membres de la Cour constitutionnelle de RDC, devant le president Kabila, au Palais du peuple.

    Dernière mise à jour, le 24 septembre 2018 à 06:54 Paraphrasant le philosophe artiste français Jean Cocteau, on peut affirmer que l’indépendance n’existe pas, mais il n’existe que des preuves d’indépendance. Au regard des arrêts rendus par rapport aux requêtes des candidats recalés par la CENI tant au niveau de la magistrature suprême que de la députation, force est de constater que la Cour constitutionnelle, principes de droit en bandoulière, a administré la preuve qu’elle n’a suivi ni la CENI, ni le Gouvernement. Elle a validé et invalidé aussi bien dans le camp de la Majorité que dans les rangs …

  • 12 septembre

    Bruxelles : Épicentre de l’Opposition congolaise

    Bruxelles passe en ce moment pour l’épicentre de l’Opposition congolaise. Trois de principaux porte-étendards de cette opposition séjournent dans la capitale belge. Pas pour prolonger les vacances d’été, mais pour se concerter en vue de relever les défis de l’heure. En témoigne la rencontre jeudi entre Adolphe Muzito et Jean-Pierre Bemba. Les deux figures de l’Opposition congolaise se sont rencontrées pour discuter sur ce qu’elles considèrent comme la crédibilité du processus électoral à la suite du verdict de la Cour Constitutionnelle qui les a exclues de la présidentielle de décembre prochain. Un proche du candidat URép – invalidé – précise …

  • 11 septembre

    RDC : Simulacre de procès à la Cour Constitutionnelle

    À observer comment la Majorité au pouvoir, avec la complicité de la Céni et de la justice, a réussi à écarter des candidats-poids-lourds de l’opposition, on peut bien se demander si vraiment la RDC mérite d’être appelée un État démocratique. De Moïse Katumbi à Jean-Pierre Bemba, en passant par Adolphe Muzito, il est clair que le plan de leur mort politique était concocté avant même le dépôt de candidatures à la Céni et le simulacre de procès à la Cour Constitutionnelle. La logique du régime est simple : « Est saint, celui qui roule pour nous ; hors de nous, …

  • 11 septembre

    Présidentielle : Accepter les verdicts de la Cour Constitutionnelle du Congo

    Un séisme politique, générateur des effets d’un tsunami communicationnel sur le champ électoral, avait immédiatement suivi la publication par la CENI des noms des candidats présidents non-éligibles. L’intense violence des agressions verbales contre la CENI a été à la lisière de l’extraction des épées des fourreaux. Militants chauffés à blanc. Alerte des relais diplomatiques locaux et étrangers. Conférences de presse avec des discours au vitriol. Inondation des réseaux sociaux avec des interprétations les plus rocambolesques sur les supposées vraies motivations de la CENI pour éliminer les candidats « pressentis inévitablement vainqueurs ». Maintenant que la Cour Constitutionnelle s’est prononcée avec …

  • 10 septembre

    Invalidation de Bemba : Kinshasa est restée calme

    Jean-Pierre BEMBA, lors d'un entretien dans un hotel bruxellois, Juillet 2018.

    Dernière mise à jour, le 12 septembre 2018 à 11:22 Pendant un peu plus d’une semaine d’attente des conclusions de la Haute Cour, l’encre des analystes de la situation actuelle en RD Congo n’a pas séché. Chacun y est allé de sa prospection. Et même de sa circonspection. Nombreuses ont été des personnes qui ont cru qu’un Arrêt de la Cour constitutionnelle en défaveur de Jean-Pierre Bemba, par exemple, occasionnerait des manifestations spontanées dans les rues de la capitale. Il se trouve cependant, qu’après le verdict de la Haute Cour mardi 3 septembre, le ciel n’est pas tombé sur la …