lundi , 23 juillet 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : Code Minier

Mots-clefs Archives : Code Minier

janvier, 2018

  • 2 janvier

    Mines congolaises : Des environnementalistes redoutent 21 milliards USD de manque à gagner

    Le code minier, une fois révisé dans son format proposé par le gouvernement, pourra entraîner un manque à gagner de l’ordre de 21 milliards de dollars américains. C’est ce que craint un panel d’organisations de la Société civile, spécialistes de questions environnementales. Selon eux, la protection de l’environnement est prioritaire, car elle permet de lutter contre les changements climatiques. Or, constatent-ils, le projet de loi modifiant et complétant la loi n°007/2002 du 11 juillet 2002 portant code minier ne prend pas en compte les aspects de la protection environnementale, rentrant ainsi en contradiction avec les engagements internationaux pris par la …

décembre, 2017

  • 17 décembre

    Code minier : Trahison

    Le projet de loi portant code minier en République Démocratique du Congo (RDC) ne devrait pas être voté tant qu’il ne donne pas l’opportunité aux congolais capables d’entrer dans l’actionnariat de grandes entreprises minières pas seulement le capital des comptoirs et des petites mines. Pour ce faire : « Nous devons aussi avoir de grandes ambitions et être capables de booster haut les hommes d’affaires congolais intéressés à investir dans le secteur minier », a-t-il soutenu. Pour terminer, Alain Lubamba a invité la représentation nationale à tenir compte des intérêts des congolais dans cette loi. Avant de conclure, le contraire …

  • 7 décembre

    Révision du Code Minier : La participation des congolais à 20 % au capital exigées

    A l’instar d’autres pays du monde, je vous prie chers collègues Députés d’insérer dans ce code, une disposition qui exige la participation des congolais à 20 % au capital, même préfinancé par les partenaires et compensé par une partie des dividendes ou payé à tempérament. Cette innovation nous permettra non seulement de promouvoir significativement l’émergence de grands hommes d’affaires congolais mais aussi d’avoir dans ces entreprises des nationaux en position capable d’influencer sur les décisions en faveur des intérêts des communautés locales qui accueillent ses investissements. Laisser des congolais uniquement au niveau d’administrateurs ou employeurs ne leur permettra pas d’influencer …