Accueil / Mots-clefs Archives : Cardinal Monsengwo

Mots-clefs Archives : Cardinal Monsengwo

février, 2018

  • 10 février

    RDC : Cardinal Monsengwo a atteint l’âge canonique de la retraite

    C’est depuis Mardi que le Saint-Père a nommé Mgr Fridolin Ambongo Besungu, Archevêque métropolitain de Mbandaka-Bikoro comme Archevêque coadjuteur de l’Archevêché de Kinshasa. De ce fait, il est virtuellement Archevêque de Kinshasa en remplacement du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya et ce, dès que sa démission sera actée par Sa Sainteté le Pape François. On note que le Cardinal Monsengwo Pasinya, 79 ans, a atteint l’âge canonique de la retraite qui est de 75 à 80 ans pour les Cardinaux. Selon le droit canon, Un Archevêque ou Evêque coadjuteur est un Evêque auxiliaire qui a le droit de succession immédiate sur …

janvier, 2018

  • 27 janvier

    Médiocrité, non-État… : Surprise du Révérend Ekofo à la MP de « Kabila »

    La majorité au pouvoir croyait si bien faire en se déplaçant en masse pour la cathédrale du Centenaire protestant, où elle avait choisi de commémorer les 17 ans de l’assassinat de M’Zée Laurent-Désiré Kabila. La cathédrale Notre-Dame du Congo qui leur a servi pendant plusieurs années, de cadre pour le culte en mémoire du  » soldat du peuple  » a été zappée au profit de la bâtisse du centenaire protestant. Objectif : se moquer de l’Eglise catholique et montrer à ses dirigeants que le pouvoir pouvait bien se passer d’elle et trouver mieux ailleurs. Le pouvoir croyait bien prendre sa …

  • 27 janvier

    Mugalu répond Monsengwo : La RDC a besoin des croyants et non des croyants hybrides

    Pasteur THÉODORE MUGALU Chef de la Maison civile de "Kabila"

     » Le Chef de l’Etat avait remis la vie de la RD Congo entre les mains des prélats pour qu’ils puissent réconcilier les acteurs politiques, signataires de l’Accord du dialogue de la Cité de l’Union africaine et ceux qui n’avaient pas participé à ce Forum. En confiant la mission de bons offices aux évêques catholiques, le Chef de l’Etat l’avait donc fait aux hommes de Dieu. Et il appartenait à ces derniers d’associer les serviteurs de Dieu des autres doctrines. Ce que les catholiques n’avaient pas fait. Par partie prenante, j’entends essentiellement la Majorité présidentielle et l’Opposition. Au jour d’aujourd’hui, …

  • 17 janvier

    CLC : Le régime « Kabila » dénonce une milice cléricale à Kinshasa

    Pour le régime du président Joseph Kabila, l’Archevêque de Kinshasa s’est fermé à toute conciliation, même de Sassou Nguesso, pour se poser en chef de faction à la tête de ce qui n’est pas loin d’une milice cléricale à Kinshasa où même les positions de la Cenco, plutôt conciliantes, sont systématiquement doublées par celles de Monsengwo ou de « sa » CLC pour entretenir une escalade conflictuelle qui, si l’on n’y prend garde, pourrait déboucher le 21 janvier 2018 sur une situation autrement plus dramatique… Ci-dessous l’article de Pascal Debré Mpoko, un kabiliste « Il n’y aura pas de discussion …

  • 14 janvier

    31 décembre : Cardinal Monsengwo ne pouvait se taire

    La déclaration faite par le Cardinal Laurent Monsengwo à la suite de la répression des chrétiens par les forces de l’ordre le 31 décembre 2017 continue de susciter des réactions. Président national intérimaire de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC) dont le parti est membre du G7 et député national élu de la ville de Goma, Konde Vila ki Kanda déplore les interprétations erronées sur cette déclaration. La marche des chrétiens catholiques organisée le 31 décembre 2017 par le Comité laïc de coordination (CLC) continue de défrayer la chronique. Pour le député national Konde Vila ki Kanda, la réaction du …

  • 12 janvier

    31 décembre : Jour des martyrs de l’Accord de la Saint-Sylvestre en RDC

    A l’initiative du Comité Laïc de Coordination (CLC), une messe a été dite par le Cardinal Laurent Mosengwo à la Cathédrale Notre-Dame Vendredi à Kinshasa où un corps diplomatique très important à pris part. Pour le Cardinal, « dans l’histoire de la RDC, le 31 décembre 2017 restera comme le jour des martyrs de l’accord de la Saint-Sylvestre. » La Police Nationale Congolaise (PNC) a dispersé à coup de gaz lacrymogène une marche spontanée des personnes qui ont participé à la messe. Une messe pleine de dignité qui s’est terminée dans la confusion la plus totale quand la police a …

  • 11 janvier

    31 Décembre : Ewanga soutient le Cardinal

    Des réactions fusent encore à la suite de la répression de la marche du 31 décembre 2017. Par la voix de son secrétaire exécutif, Jean-Bertrand Ewanga, l’Alternance pour la République apporte son soutien total au message du Cardinal Laurent Monsengwo en ce qu’il dénonce l’usage excessif de la force contre la population exerçant son droit constitutionnel. À la suite des événements malheureux qui se sont produits le 31 décembre 2017, la conférence des présidents de la plateforme Alternance pour la République (AR), s’est réunie les 3 et 5 janvier en son siège national pour faire le point sur la situation. …

  • 10 janvier

    31 Décembre : La crise politique en RDC a pris une autre dimension

    L’Eglise catholique ne décolère pas. Ragaillardie par le soutien du Vatican, comme en témoigne le message du Nonce apostolique aux diocèses de la RDC, celle-ci se sent désormais investie d’une mission prophétique de faire sauter les murs de la dictature qui s’installe en RDC. Après la démonstration du 31 décembre 2017, l’archidiocèse de Kinshasa pleure ses martyrs, ce vendredi 12 janvier à la cathédrale Notre-Dame du Congo. Autour du cardinal Laurent Monsengwo, toutes les forces vives de la nation se mobilisent pour rendre un vibrant hommage à ces héros de la lutte pour l’alternance démocratique. 12 janvier : recueillement pour …

  • 9 janvier

    31 Décembre : Le CLC ne pas baisser les bras

    En memoire des victimes de la marche du 31 Décembre 2017, le Cardinal Monsengwo officie une messe des morts ce vendredi 12 janvier 2018 à la Cathédrale Notre Dame du Congo. C’est le Comité Laïc de Coordination (CLC) qui l’annonce via un communiqué signé par le tandem Ndaywel-Nlandu. Le CLC recommande, en outre, la poursuite de l’opération « cloches » chaque jeudi de 21h à 21h15. Ceci étant, pour cette structure qui relève de l’Eglise catholique de Kinshasa, un signe de « notre volonté de ne pas baisser les bras et de continuer la lutte pour prendre en mains notre destin ».

  • 9 janvier

    31 Décembre : CLC – Cardinal veulent perturber le processus électoral en RDC ?

    Réaction du berger à la bergère. Outré par les propos « injurieux » du Cardinal Monsengwo à l’endroit des dirigeants du pays, le Gouvernement a carrément accusé le CLC et le premier prélat de Kinshasa « de faire entrer la RDC dans un cycle de violence pour perturber le processus électoral en cours ». A la base de cette ire des autorités congolaises, la philippique sans nuance de l’Archevêque de Kinshasa contre ceux qu’il a qualifiés de « médiocres devant dégager ». Des mots très durs de la part d’un ministre de Dieu. Un évêque qui, le 4 janvier 2018, …