mardi , 22 mai 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : Attaque Burkina

Mots-clefs Archives : Attaque Burkina

mars, 2018

  • 4 mars

    Attaque : Peur sur Ouaga

     » L’état-major général est le lieu le plus sécurisé, en plein centre de Ouaga », s’exclame un marchand, Ablassé Ouédraogo, visiblement choqué. Depuis son magasin, il a assisté à l’attaque la veille en plein centre de la capitale du Burkina, reconnaissant avoir eu très « peur ». Comme d’autres vendeurs ouagalais, il n’a pas rouvert sa boutique, mais il est venu voir la situation, visiblement encore secoué. « C’était la panique hier (vendredi), les gens couraient dans tous les sens dans la ville, cherchaient à rentrer chez eux. Les magasins fermaient, les écoles aussi », raconte Sayouba Ouedraogo, un chauffeur de 36 ans. Des voleurs …

  • 3 mars

    Ouaga : GSIM revendique

    Le Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans (GSIM) a revendiqué samedi soir les attaques de Ouagadougou, affirmant avoir agi en représailles à une opération française au Mali, dans un message parvenu samedi à l’agence privée mauritanienne « Al Akhbar ». Le groupe dirigé par le Touareg malien Iyad Ag Ghaly a mené ces attaques « en réponse à la mort de plusieurs de ses dirigeants dans un raid de l’armée française dans le nord du Mali il y a deux semaines », selon cette source. Huit membres des forces de l’ordre burkinabè ont été tués -deux gendarmes devant l’ambassade de France …

  • 3 mars

    Burkina : Une attaque commanditée par Blaise Compaoré ?

    Attaque de Ouagadougou

    La piste jihadiste semblait la plus évidente, mais le gouvernement n’exclut pas, à mots couverts, une responsabilité de personnes liés au putsch manqué de 2015 contre les successeurs de l’ancien dirigeant Blaise Compaoré. « Il s’agit d’une attaque terroriste, liée à un courant ou un autre (…) des mouvements terroristes dans le Sahel », « ou à d’autres acteurs qui sont pour une déstabilisation ou une situation de blocage de notre avancée démocratique », a déclaré samedi matin Remis Fulgance Dandjinou, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement burkinabè. Un régime plus démocratique a remplacé le gouvernement de l’ex président Compaoré chassé par …

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont mis à « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience possible de navigation. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou vous cliquez sur « Accepter » ci-dessous , vous consentez à ce sujet.

Fermer