Accueil / Mots-clefs Archives : André Mbata Mangu

Mots-clefs Archives : André Mbata Mangu

mars, 2019

  • 28 mars

    Elections : Les mesures de Fatshi sont conformes à la Constitution

    Trois mesures importantes ont été prises à l’issue de la réunion interinstitutionnelle du lundi 18 mars 2019 à Kinshasa. Il s’agit notamment, de « La suspension de l’installation des sénateurs; le report sine die des élections des gouverneurs ainsi que l’ouverture d’une enquête sur la corruption en vue de l’arrestation des corrompus et des corrupteurs », sont là les trois mesures importantes assorties de cette réunion au sommet de l’État. Selon le constitutionnaliste André Mbata, enseignant de droit et acteur politique, ces mesures sont conformes à la Constitution. Brandissant l’article 160 alinéa 2, de la Constitution, ce constitutionnaliste indique que …

février, 2018

  • 11 février

    21 Janvier : Violation flagrante de la Constitution de RDC

    Les retombées de la marche des chrétiens du 21 janvier continuent de défrayer la chronique politique. Le professeur André Mbata dénonce la violation flagrante de la Constitution de la part des gouvernants. Pourtant, la manifestation pacifique est constitutionnelle. À la suite de la marche du Comité laïc de coordination (CLC), André Mbata Mangu, professeur ordinaire à la Faculté de Droit de l’Université de Kinshasa, a déploré, mardi 23 janvier 2018, les conséquences qui en ont découlé notamment des arrestations, des morts et des blessures. Compatissant, le professeur André Mbata a présenté les condoléances à toutes les familles qui sont éprouvées …

octobre, 2016

  • 14 octobre

    La Constitution de la RDC a un bel avenir

    Membres de la Cour Constitutionnelle, RDC.

    Dernière mise à jour, le 23 octobre 2016 à 08:45 «La Constitution de la RDC a un bel avenir. On peur violer cette Constitution, mais on ne va pas l’amender, on ne va pas la mettre de côté. Les Congolais manifestent leur attachement à la Constitution. Cet accord qui vient du dialogue est inconstitutionnel et de nature à provoquer de nouvelles crises dans notre pays. Un accord négocié et adopté par 300 personnes ne peut pas prévaloir sur la Constitution adoptée par 85 % des Congolais», a souligné  le professeur André Mbata. Il précise que les articles 75 et 76 …