vendredi , 16 novembre 2018
Accueil / Mots-clefs Archives : Affaire Benalla : Le barbouze d’Emmanuel Macron

Mots-clefs Archives : Affaire Benalla : Le barbouze d’Emmanuel Macron

septembre, 2018

  • 19 septembre

    Enquête sénatoriale : Benalla tiré à quatre épingles

    Dernière mise à jour, le 19 octobre 2018 à 06:41 Alexandre Benalla a tenté mercredi de s’expliquer devant le Sénat sur son rôle à l’Élysée, assurant qu’il n’était pas le garde du corps d’Emmanuel Macron même s’il lui est arrivé de porter une arme lors de déplacements officiels, mais sans convaincre totalement les sénateurs. Décidé à faire baisser la tension et à montrer une parfaite maîtrise de lui-même, l’ex-chargé de mission du président s’est d’emblée excusé auprès de la commission d’enquête et de son président Philippe Bas qu’il avait respectivement qualifiés de « petites personnes » et de « petit marquis ». Tiré à …

juillet, 2018

  • 30 juillet

    Audition de MACRON : Une requête jugée irrecevable

    Un président de la République peut-il être entendu par une commission d’enquête parlementaire ? La question agite les constitutionnalistes, alors que plusieurs figures politiques à gauche réclament l’audition d’Emmanuel Macron dans l’affaire Benalla, une requête jugée irrecevable par le président de l’Assemblée. La commission des Lois de l’Assemblée nationale, dotée de prérogatives d’enquête, a entamé lundi ses auditions sur cette affaire qui met en cause un proche collaborateur du président. Mais les premières réponses apportées, notamment par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, n’ont pas convaincu les oppositions qui somment Emmanuel Macron de s’expliquer en personne, Jean-Luc Mélenchon comme Benoît …

  • 28 juillet

    Affaire Benalla : Instrumentalisation politique

    Dernière mise à jour, le 4 août 2018 à 11:32 Les composantes de la majorité ont dénoncé samedi à l’unisson une « instrumentalisation politique » de l’affaire par l’opposition, invitant à « passer à autre chose ». « Il y a eu une instrumentalisation politique. Ceux qui exerçaient le monopole du pouvoir depuis des décennies essayent de déstabiliser le nouveau président », avance ainsi le président du MoDem, François Bayrou. Dans sa défense d’Emmanuel Macron, l’ancien ministre de la Justice glisse cependant quelques coups de griffe, trouvant « inutilement western » la formule présidentielle « qu’ils viennent me chercher » ou « l’organisation de la majorité présidentielle pas encore aboutie » entre …

  • 28 juillet

    Alexandre Benalla : Les explications en costume et cravate

    Alexandre BENALLA, lors d'un entretien sur TF1, JT de 20h.

    Dernière mise à jour, le 29 juillet 2018 à 08:19 Dans une interview enregistrée et diffusée au 20H00 de TF1, l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron a déploré « la folie qui s’est emparée de cette histoire banale », cette « histoire de droit commun » dans laquelle « il ne se passe rien ». « Il n’y a pas d’affaire d’Etat là-dedans », a-t-il martelé, répétant quasiment mot pour mot une argumentation déroulée la veille dans un entretien fleuve au Monde. Mis en examen pour « violences en réunion » après avoir été filmé le 1er mai frappant et malmenant des manifestants à Paris, lui assume « des gestes vigoureux ». Mais il revendique …

  • 23 juillet

    Alexandre BENALLA : Le barbouze du président français

    Le séisme de l’affaire Benalla n’a pas fini de provoquer des répliques, jusqu’au sommet de l’Etat : Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a nié lundi avoir commis une quelconque faute dans la gestion de l’affaire Benalla, renvoyant la responsabilité d’éventuels manquements notamment au préfet de police. Les oppositions ont maintenu une haute pression sur l’exécutif, de la gauche à l’extrême droite, qui ont demandé qu’Emmanuel Macron lui-même s’explique sur le rôle d’Alexandre Benalla. Celui-ci était invité comme observateur dans le dispositif policier pour encadrer les défilés de la Fête du travail et une vidéo l’a montré frappant un manifestant. Licencié …