mercredi , 23 janvier 2019
Accueil / Société / Santé

Santé

Ebola : Plus de 275 morts en RDC

Centre de traitement Ebola de l'hôpital de Beni

Dernière mise à jour, le 28 décembre 2018 à 11:59 D’après le tableau récapitulatif de la situation épidémiologique en date du 9 décembre, la maladie a déjà fait 268 morts dans la province du Nord-Kivu et 15 personnes en Ituri, deux provinces confrontées depuis plus de 20 ans à des conflits armés fortement meurtriers. Pour rappel, le week-end dernier, 5 nouveaux cas confirmés ont été recensés dans la ville de Beni (1), à Mambasa (1), Kyondo (1), Butembo (1) et Mabalako où l’épidémie avait été signalée le 1er août par les autorités congolaises et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). …

Lire la suite »

Séisme volcanique : Plusieurs morts en Indonésie

Plus de 220 personnes ont été tuées et plusieurs centaines blessées lorsqu’un tsunami provoqué par une éruption volcanique a déferlé soudainement sur les plages du détroit indonésien de la Sonde. La vague a surgi après l’éruption du volcan connu comme « l’enfant » du légendaire Krakatoa, l’Anak Krakatoa. Les autorités craignent un bilan encore plus lourd. Plus de 220 personnes ont été tuées et plusieurs centaines blessées lorsqu’un tsunami provoqué par une éruption volcanique a déferlé soudainement sur les plages du détroit indonésien de la Sonde, ont annoncé dimanche les autorités en disant craindre un bilan encore plus lourd. Des centaines de …

Lire la suite »

Ebola : L’épidémie la plus grave en RDC

La maladie à virus Ebola (MVE) déclarée depuis le 1er aout à Beni a déjà fait 458 cas confirmés dont 271 décès. C’est l’épidémie la plus grave en RDC et 2ème dans le monde. Elle a touché 14 zones de santé au Nord-Kivu et 3 en Ituri, selon Oly Ilunga, ministre de la Santé publique, au cours d’une conférence de presse jeudi dans l’après-midi à Kinshasa. Au cours de ce face-à-face avec les médias, le ministre a affirmé que la maladie à virus Ebola ne sera pas un obstacle au déroulement des élections. Il a recommandé aux candidats et à …

Lire la suite »

Présidentielle : Mukwege serait élu à 100% en RDC !

« Si Denis Mukwege se présentait aux élections, il serait élu à 100%! » Encore plus que les jurés du Nobel, les parents des fillettes de Kavumu dans l’est de la RD Congo vénèrent le gynécologue qui a réparé les corps et restaurer les droits de leurs enfants violées par des miliciens. Le prix Nobel de la paix, que le docteur congolais reçoit lundi à Oslo, met un peu de baume au cœur des victimes dans la cité du Sud-Kivu, sur la route défoncée entre Bukavu et Goma, après le cauchemar des années 2013-2016. Au total, 42 fillettes ont été violées par …

Lire la suite »

RDC : Augmentation du taux de mortalité des enfants malnutris

Le taux de mortalité des enfants souffrant de malnutrition à Masisi, dans le Nord-Kivu, est passé, ces deux derniers mois, de 6,4% à 8%. Cette augmentation du taux s’explique notamment par l’insécurité qui sévit dans cette partie de la RDC. Les violences entravent les activités rurales et restreignent l’accès aux soins de santé, indique un communiqué des Médecins Sans Frontières. Le taux de mortalité dû à la malnutrition dans les différentes structures sanitaires soutenues par le Projet de MSF à Masisi a connu une augmentation. Ce taux est passé, au cours des deux derniers mois, de 6,4% à 8%.  « Cette …

Lire la suite »

RDC : Ébola reste dangereuse, mais ne constitue pas encore une urgence sanitaire de portée internationale

L’épidémie à virus Ebola sévissant dans la partie Est de la République Démocratique du Congo (RDC) est loin d’être maitrisée. Déclarée depuis le 1er août 2018, ladite maladie a emporté déjà 236 personnes. Le week-end dernier, 9 nouveaux cas confirmés, dont 4 à Beni, 2 à Butembo, 2 à Kalunguta et 1 à Katwa dans la province du Nord – Kivu, ont été recensés aux côtés de 5 nouveaux décès de cas confirmés, dont 2 à Beni, 2 à Butembo, et 1 à Katwa, rapporte Ministère de la Santé. La majorité des cas sont rapportés dans la ville de Beni, …

Lire la suite »

Mort des étudiants à l’UNIKIN : Le ministre de l’ESU rejette la responsabilité au ministère de l’Intérieur

Dans ses réponses jeudi au siège du Sénat, le ministre de l’ESU, Steve Mbikayi fait savoir que quand il y a manifestations sur le site universitaire et que la Police intervient, c’est de la responsabilité du ministère de l’Intérieur et non de l’ESU, car, la Police n’est pas sous la tutelle de l’ESU mais bien de l’Intérieur. Steve Mbikayi ne peut pas répondre des actes posés par la Police sur le site universitaire de l’UNIKIN. Mais il soutient mordicus que la question doit plutôt être posée à son collègue de l’Intérieur, pour expliquer la présence la police sur le site …

Lire la suite »

Ébola : Construction d’un centre de transit au Nord-Kivu

L’épidémie d’Ebola qui a fait son apparition le 1er août 2018 – la 10ème en RDC – est devenue la plus grave jamais connue par le pays. L’épicentre s’est déplacé de Mangina, où les premiers cas ont été notés, vers la ville de Beni. Cette ville a vu le nombre des nouveaux cas suspects et confirmés augmenter régulièrement dans plusieurs quartiers jusqu’à saturer le centre de traitement Ebola (CTE). Selon la Coordinatrice du projet Marie Burton, l’emplacement de ce nouveau centre de transit à proximité du centre de traitement Ebola (CTE), dont la capacité est actuellement saturée, permettra de rapprocher …

Lire la suite »

Infidélité : Un caporal de FARDC tue l’homme qui sortait avec sa concubine

Il a été rapporté plusieurs fois au caporal Kianzo d’une éventuelle relation suspecte entre son collègue et sa concubine. Mais, comme son collègue est permanent à Kamba Katshongo et qu’il est rare à Tshikapa, Kianzo Ngoma attendait avoir des preuves. Et cette nuit-là, les choses ont bien marché pour lui. Ayant découvert par lui-même au Club Bisengo que son amour est dans les bras d’un autre homme en uniforme, Kianzo César ne pouvait se contenir. Troublé par cet acte de déception amoureuse, il a logé deux balles dans la jambe de son rival, avant que sa compagne ne prenne le …

Lire la suite »

Pénurie de médicaments au Zimbabwe

Deux doses par jour de nifédipine: depuis cinq ans, Alice Chenyika veillait scrupuleusement à tenir sa pression artérielle sous contrôle grâce aux médicaments prescrits par ses médecins. Mais la flambée des prix au Zimbabwe lui rend désormais la tâche impossible : le précieux traitement est devenu hors de prix, quand il ne manque pas à l’appel. « En septembre, quand je suis allée à la pharmacie pour acheter des médicaments, on m’a dit deux fois que la nifédipine était en rupture de stock, ce qui n’était jamais arrivé avant », raconte à l’AFP Alice Chenyika, 50 ans, veuve et mère d’une fille, …

Lire la suite »