vendredi , 20 juillet 2018
Accueil / Société / Justice

Justice

Restez informé des plus récentes actualités judiciaires.

Viols de Paris : Koffi OLOMIDE interdit d’entrée en Zambie sur instruction de la France

Koffi OLOMIDE - head down.

Dernière mise à jour, le 19 juillet 2018 à 11:06 Le Rambo de la musique congolaise, Koffi Olomide, mis en examen lundi 13 Février 2012 par une juge d’instruction de Nanterre pour viols et séquestrations de trois ex-danseuses de son groupe, s’apprête pour une petite tournée musicale en Afrique Australe. La star de la rumba romantique doit, en principe, ouvrir son périple par Lusaka où elle est vivement attendue pour deux productions sélectes. Mais, les dernières nouvelles à notre possession renseignent que la Zambie refuse l’entrée sur son sol au chanteur congolais, sur instruction de la France. D’où, ces deux …

Lire la suite »

Agression sexuelle : Harvey WEINSTEIN risque la prison à perpétuité

Le producteur déchu Harvey Weinstein a plaidé lundi non coupable aux accusations d’agressions sexuelles sur une troisième femme annoncées contre lui la semaine dernière, qui lui font risquer la prison à perpétuité. Le producteur, accusé d’abus sexuels par des dizaines de femmes qui ont fait de lui le catalyseur du mouvement #MeToo, avait déjà plaidé non coupable aux premières inculpations concernant deux autres femmes, annoncées contre lui fin mai par le procureur de Manhattan. « Non coupable », a simplement répondu lundi le producteur de 66 ans au juge qui l’interrogeait, lors d’une audience de 15 minutes au tribunal de Manhattan. Weinstein, …

Lire la suite »

Equateur : Mandat d’arrêt délivré à l’encontre de Rafael CORREA

L’ancien président de l’Equateur Rafael Correa a dénoncé mercredi « un complot politique » derrière le mandat d’arrêt délivré à son encontre mardi par la justice équatorienne. « Il y a une feuille de route, il y a tout un complot », a-t-il soutenu en accusant l’actuel président Lenin Moreno d’être « derrière tout cela ». Moreno a été le vice-président de Rafael Correa de 2007 à 2013 avant d’entrer en conflit avec lui. La justice équatorienne a lancé mardi un mandat d’arrêt contre l’ancien président, au pouvoir de 2007 à 2017, et a saisi Interpol en l’accusant d’avoir commandité une tentative d’enlèvement d’un opposant, Fernando …

Lire la suite »

RDC : Tous les procès contre Moïse KATUMBI échouent

Moise KATUMBI lors d'une reunion avec les membres de son cabinet.

Dernière mise à jour, le 8 juillet 2018 à 12:46 Un premier faux procès intenté contre le candidat déclaré à la présidentielle de 2018, Moïse Katumbi sur l’affaire Stoupis, a révélé des choses incroyables et parfois inimaginables : des juges sont obligés de signer sous pression la condamnation du président de la Plateforme Ensemble pour le changement. Une honte pour un grand pays qui a comme devise « Justice, paix, travail ». « Affaire mercenaires » ! Un autre montage judiciaire pour nuire à Katumbi met petit à petit en lumière les stratagèmes d’une affaire cousue de fil en aiguille. …

Lire la suite »

RDC : Moïse KATUMBI reste candidat à la présidentielle 2018

Meeting d'Ensemble du 09 Juin 2018.

Dernière mise à jour, le 4 juillet 2018 à 10:56 A peine ouverte, l’affaire de recrutement présumé des mercenaires contre Moïse Katumbi, fixée le mercredi 27 juin 2018 a finalement été renvoyée au 10 octobre 2018. Pour ce premier round, les juges de la Cour suprême de justice, siégeant en matière de cassation, n’ont pas résisté aux arguments corsés présentés par la défense. Dans cette affaire de recrutement de mercenaires, M. Katumbi est poursuivi pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’État » avec six co-accusés dont un Américain, en l’occurrence Darryl Lewis, le seul « mercenaire » connu …

Lire la suite »

Moïse KATUMBI : Le faussaire ?

Moise KATUMBI [sur ecran] lors de son speech au meeting d'Ensemble du 09 Juin 2018.

Dernière mise à jour, le 23 juin 2018 à 12:00  » Conformément à l’article 223 de la Constitution de la République Démocratique du Congo, le Parquet Général de la République, faisant office du parquet Général près de la Cour de Cassation, informe l’opinion qu’il ne pouvait rester indifférent face aux accablantes révélations faites par la presse internationale sur l’interpellation de Monsieur Moïse Katumbi Chapwe à l’aéroport de Bruxelles (Zanvetem) en possession d’un passeport congolais visiblement falsifié. Aussi vient-il d’ouvrir une information judiciaire à charge du préqualifié », dit le document. Des voix se lèvent après l’interpellation de Moïse Katumbi par les …

Lire la suite »

RDC : Nomination des animateurs du nouvel appareil judiciaire

Dans le cadre de la réforme du système judiciaire de la RD Congo et du parachèvement de l’éclatement de la Cour suprême de justice (CSJ), le président Joseph Kabila a signé hier lundi 11 juin, une série d’ordonnances portant nomination des animateurs du nouvel appareil judiciaire. Au terme de ces ordonnances lues tard la nuit sur la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), le PGR Flory Kabange Numbi a été nommé Procureur général près la Cour de cassation. L’ancien premier président de l’ex-Cour suprême de justice, Jérôme Kitoko Kimpele, occupe désormais le fauteuil du Premier Président de la Cour de Cassation. Par …

Lire la suite »

Rohingya : La CPI a-t-elle compétence ?

Dernière mise à jour, le 19 juin 2018 à 09:51 Comment une contestation juridique de la déportation Rohingya pourrait redéfinir les limites de la justice internationale. « C’est un cas incroyablement convaincant étant donné l’ampleur des atrocités commises ». C’est une question simple qui a de profondes ramifications: la Cour pénale internationale a-t-elle le mandat d’enquêter sur la prétendue expulsion de civils Rohingya du Myanmar au Bangladesh ? Le procureur en chef, Fatou Bensouda, a demandé aux juges de décider si la CPI a compétence sur cette ligne d’enquête étroite, qui n’inclut pas le meurtre, la torture, le viol, l’apartheid ou d’autres …

Lire la suite »

RDC : Ouverture d’une procédure judiciaire contre Jean-Pierre BEMBA ?

Dernière mise à jour, le 16 juin 2018 à 12:16 Le président du MLC (Mouvement de libération du Congo), Jean-Pierre Bemba, vient de franchir un pas important vers le chemin de la liberté qui s’ouvre à lui après son acquittement le 8 juin 2018 à la CPI (Cour pénale internationale) pour des actes commis en République centrafricaine. Mardi 12 juin, alors que la Cour a renvoyé son verdict final à ce mercredi dans l’affaire de subornation des témoins qui l’oppose à la CPI, « la Chambre de première instance VII de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « …

Lire la suite »

Bemba acquitté : « Kabila » tremble !

Jean-Pierre BEMBA GOMBO, Chairman du MLC.

Dernière mise à jour, le 14 juin 2018 à 07:39 Condamné en première instance à 18 ans de prison pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, Jean-Pierre Bemba, Chairman du MLC, a été acquitté en appel ce vendredi 8 juin. La majorité des juges d’appel de la CPI ont décidé d’annuler la décision de la Cour de première instance après avoir relevé de sérieuses erreurs dans le jugement, notamment dans la non prise en cause de circonstances atténuantes. Le jugement de première instance a été cassé d’abord pour une erreur de procédure. Entre la notification des charges et leur …

Lire la suite »