mardi , 15 octobre 2019
Accueil / Société / Immigration (page 9)

Immigration

Réfugiés : Plus d’un demi-million de civils des pays limitrophes ont fui vers la RDC

Environ 90.000 civils originaires du Burundi, de la République centrafricaine et du Soudan du Sud ont fui vers la RDC au cours des douze derniers mois, portant à plus d’un demi-million le nombre total de réfugiés dans le pays. La majorité de réfugiés vivent dans des zones rurales près des frontières de la RDC. Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a soutenu les autorités congolaises dans l’ouverture de deux nouveaux sites de réfugiés à l’est et au nord-est de la République Démocratique du Congo (RDC), afin de pouvoir assurer la protection d’un nombre grandissant de réfugiés dans …

Lire la suite »

Esclavagisme en Libye : Hypocrisie des artistes congolais

Dernière mise à jour, le 30 novembre 2017 à 12:45 Face aux nombreuses atrocités qui se perpétuent sur le territoire congolais, on ne peut que trouver le comportement de ces artistes dégoûtant. Ils s’émeuvent de ce qui se passe en Libye, mais semblent ignorer la réalité de violences au Kasaï, au Kivu, dans le Nord Katanga et ailleurs encore. C’est le triomphe de l’hypocrisie. L’artiste n’a rien à dire politiquement? Mais quelle est la valeur de l’artiste dans la société? Le peuple congolais souffre de la faim et de la pauvreté, il est bafoué dans ses droits les plus élémentaires, …

Lire la suite »

Enrôlement : Il y a risque de balkanisation de la RDC

Photo des rebelles rwandais FDLR, a l'Est de la RDC.

Dernière mise à jour, le 30 juin 2016 à 12:59 Enrôler les Congolais de l’étranger en commençant par ceux des neufs pays frontaliers qui entourent la RDC recèle d’énormes risques sur plusieurs plans dont principalement sécuritaire. Rien qu’avec le petit échantillon du Rwanda, de l’Ouganda et du Burundi, on se retrouverait avec des millions de ressortissants de ces trois pays inscrits sur les listes électorales comme Congolais, là où on a encore un problème de fixation de frontières communes. On peut imaginer la suite. Le projet de loi modifiant et complétant la loi de 2004 sur l’identification et l’enrôlement des …

Lire la suite »

Enrôlement : Il y a risque d’octroyer la nationalité congolaise aux étrangers

Photo d'un député Congolais

Dernière mise à jour, le 13 juin 2016 à 10:19 Dans sa motion, le député Henri Thomas Lokondo a estimé que l’enrôlement des Congolais de l’étranger devrait être élagué de la loi pour éviter d’ajouter d’autres problèmes techniques et sécuritaires. «D’autres pays qui sont trop avancés, qui ont beaucoup de moyens que nous, comme l’Italie qui n’a accordé le droit de vote à sa diaspora qu’en 2006, la France a instauré ce système seulement en 2011… Alors, il y aussi un problème de sécurité : Aujourd’hui, enrôler les Congolais qui sont dans les neuf pays voisins, c’est consacrer l’octroi facile …

Lire la suite »

Massacres de Miriki : Les Hutu congolais complice avec leurs frères rwandais des FDLR

Dernière mise à jour, le 9 janvier 2018 à 08:12 Ça va mal dans la région du Sud-Lubero, plus exactement dans la localité de Miriki. La situation a empiré après le carnage à la hache et à la machette, de 18 Congolais membres de la communauté Nande par des Hutu rwandais des FDLR, début janvier. Ce qui a mis le feu aux poudres entre les deux communautés, les Nande et les Hutu congolais qui, jusqu’il y a très peu, cohabitaient pourtant pacifiquement. Après ce massacre, les Nande ont préparé des représailles contre les Hutu congolais qu’ils accusent d’être de mèche …

Lire la suite »

Chassés comme de vulgaires chiens de rue : « KABILA » est entrain d’humilier les Congolais en Afrique

Photo des presidents congolais et angolais

Dernière mise à jour, le 13 juin 2016 à 01:24 Partout où ils sont, les Congolais sont mal vus. Ils y sont perçus comme des pestiférés, et chassés comme de vulgaires chiens de rue. La raison officielle que tous ces pays avancent est l’immigration clandestine. Nos compatriotes y vivent donc en situation irrégulière. Seul le Congo-Brazzaville a une raison supplémentaire qu’il brandit : l’insécurité. L’histoire ne doit pas être oubliée. L’Angola est un pays qui sort de la guerre. Et, comme chacun le sait, toute guerre produit inévitablement des déplacements humains et des réfugiés. Mais c’était pire pour l’Angola car, …

Lire la suite »