lundi , 17 juin 2019

Libye

Général Ahmed Gaïd Salah : Homme fort de l’Algérie ?

Dernière mise à jour, le 16 mai 2019 à 12:53 Derrière les arrestations en Algérie du puissant frère d’Abdelaziz Bouteflika et deux ex-patrons des redoutés services de renseignements, apparaît la main du général Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major de l’armée et de facto homme fort du pays. Que cherche le général Gaïd Salah en faisant arrêter ces hommes ? Est-il désormais seul maître à bord ? Qui sont les hommes arrêtés Les hommes arrêtés ont longtemps été considérés comme faisant partie des plus puissants d’Algérie. Saïd Bouteflika, 61 ans, frère et « conseiller spécial » d’Abdelaziz Bouteflika, a renforcé ses pouvoirs au …

Lire la suite »

Libye : Instabilité politique depuis 2011

Les combats s’enlisent en Libye près de trois semaines après le début de l’offensive du maréchal Khalifa Haftar contre la capitale Tripoli, siège du gouvernement reconnu par la communauté internationale, mais la situation humanitaire, elle, « empire » et « préoccupe » l’ONU. Selon un dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), au moins 264 personnes, dont des civils, ont péri et 1.266 ont été blessées depuis le début des combats le 4 avril. Au moins 35.000 civils ont par ailleurs fui les combats, d’après l’adjointe à l’émissaire de l’ONU en Libye, Maria do Valle Ribeiro, et « les déplacements se poursuivent à …

Lire la suite »

Maréchal Haftar : Un criminel soutenu par la France

Pour le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte, « la situation de chaos et de violence augmentait fortement le risque d’une résurgence du phénomène terroriste, toujours présent en Libye ». « Le combat contre le terrorisme et le flux de combattants étrangers reste donc l’un des principaux défis pour le pays et toute la communauté internationale », a-t-il dit devant les députés italiens. Pour M. Salamé, des « divisions internationales » ont « encouragé » le maréchal Haftar à lancer l’assaut. « L’unité de la communauté internationale sur la Libye était une unité superficielle et de circonstances », a-t-il déclaré, pointant les intérêts économiques dans ce pays pétrolier. « Il y …

Lire la suite »

Libye : Vers un cessez-le-feu ?

Des libyens en train de manifester, le 12 avril 2019.

Dernière mise à jour, le 24 avril 2019 à 11:52 L’ONU cherche à se mettre d’accord sur une demande de cessez-le-feu en Libye, après le lancement par le maréchal Khalifa Haftar d’une offensive contre la capitale Tripoli, visée cette semaine par des tirs de roquettes qui ont fait six morts. Soumis lundi par le Royaume-Uni à ses 14 partenaires du Conseil de sécurité de l’ONU, un projet de résolution réclamant un cessez-le-feu et un accès humanitaire inconditionnel aux zones de combats près de Tripoli, ne recueille toujours pas le consensus nécessaire à son adoption, selon des diplomates. Une version légèrement …

Lire la suite »

Plusieurs morts : Des combats violents à Tripoli

Au moins 121 personnes ont été tuées et 561 autres blessés depuis le début le 4 avril d’une offensive du maréchal Khalifa Haftar contre la capitale libyenne Tripoli, a indiqué l’Organisation mondiale de santé (OMS). Le bureau de l’organisation en Libye, qui ne précise pas le nombre des victimes civiles, a condamné par ailleurs sur son compte Twitter « les attaques répétées contre le personnel soignant » et les ambulances à Tripoli. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l’ONU a fait état de son côté de 13.500 personnes déplacées par les combats, dont 900 ont été hébergées dans …

Lire la suite »

Libye : Risque de « bain de sang » signé communauté internationale

L’ANL a réussi à prendre brièvement l’aéroport, avant d’en être chassée par les forces loyalistes, a déclaré le ministre de l’Intérieur du GNA, Fathi Bachagha, à la télévision Libya al-Ahrar. « Les combats se déroulent actuellement dans la région de Gasr Ben Ghechir », au sud de l’aéroport, a-t-il précisé. Le porte-parole de l’ANL, Ahmad al-Mesmari, a lui fait état « d’une importante avancée », tout en reconnaissant le revers subi vendredi matin avec la perte du barrage de sécurité à l’ouest de Tripoli. Il a déploré cinq morts parmi les forces de l’ANL depuis jeudi, faisant état d’un autre front dans la région …

Lire la suite »

Libye : Crainte d’un embrasement

La crainte d’un embrasement militaire ressurgit en Libye avec le mouvement vers l’ouest du pays de troupes loyales au maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’est libyen, la communauté internationale exprimant jeudi sa vive préoccupation. Deux autorités se disputent depuis des années le pouvoir dans ce pays en proie au chaos : à l’ouest, le Gouvernement d’union nationale (GNA) dirigé par Fayez al-Sarraj, établi fin 2015 par un accord parrainé par l’ONU et basé à Tripoli. A l’est, une autorité rivale contrôlée par l’Armée nationale libyenne (ANL), autoproclamée par le maréchal Khalifa Haftar. Le secrétaire général de l’ONU s’est dit …

Lire la suite »

Immigration : Les réfugiés trouvent-ils le salut en France ?

« C’est la gentillesse de mon patron qui m’a plu ici », confie pudiquement Adam. Rescapé à l’adolescence de persécutions au Tchad et de tortures à l’électricité en Libye, ce réfugié a trouvé le salut dans une entreprise française, en immersion parmi 43 employés. Tôt le matin, le discret jeune homme préfère le calme de la forêt à la route pour marcher entre son centre d’hébergement pour migrants et l’entreprise de motoculture de plaisance Crosnier à Bonnelles (région parisienne), où il a trouvé du travail depuis mars 2017. « Le patron est sympa, il aime bien aider les gens et il m’explique plein …

Lire la suite »

Tripoli : Un nouveau cessez-le-feu. Pour quels résultats ?

Le gouvernement d’union nationale libyen (GNA), reconnu par la communauté internationale, a annoncé mercredi la signature d’un nouvel accord de cessez-le-feu entre milices rivales dans la banlieue sud de la capitale Tripoli. Cet accord, qui avait déjà été précédé d’un arrêt des combats mardi, a été signé par des représentants des villes de Tripoli et de Tarhouna (ouest), dont sont issues les principales milices impliquées dans les combats, a annoncé le ministère de l’Intérieur du GNA dans un communiqué. Le texte, ratifié mercredi par le ministre de l’Intérieur Abdessalem Achour, stipule notamment le respect de l’accord signé sous l’égide de …

Lire la suite »

Chaos en Libye : Une responsabilité de Paris

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, s’est dit prêt à retourner « bientôt » à Tripoli, en proie à des combats meurtriers, et a lancé une nouvelle charge sur le rôle de la France dans le chaos dans le pays. « L’Italie doit rester protagoniste du processus de stabilisation en Méditerranée », a déclaré le patron de l’extrême-droite et homme fort du gouvernement mardi matin sur Twitter à propos de la Libye. « Je suis personnellement disponible pour courir quelques risques et y retourner bientôt ». M. Salvini a aussi partagé une vidéo de déclarations lundi à des journalistes: « Evidemment il y a quelqu’un derrière …

Lire la suite »