samedi , 20 avril 2019

Libye

Plusieurs morts : Des combats violents à Tripoli

Au moins 121 personnes ont été tuées et 561 autres blessés depuis le début le 4 avril d’une offensive du maréchal Khalifa Haftar contre la capitale libyenne Tripoli, a indiqué l’Organisation mondiale de santé (OMS). Le bureau de l’organisation en Libye, qui ne précise pas le nombre des victimes civiles, a condamné par ailleurs sur son compte Twitter « les attaques répétées contre le personnel soignant » et les ambulances à Tripoli. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l’ONU a fait état de son côté de 13.500 personnes déplacées par les combats, dont 900 ont été hébergées dans …

Lire la suite »

Libye : Risque de « bain de sang » signé communauté internationale

L’ANL a réussi à prendre brièvement l’aéroport, avant d’en être chassée par les forces loyalistes, a déclaré le ministre de l’Intérieur du GNA, Fathi Bachagha, à la télévision Libya al-Ahrar. « Les combats se déroulent actuellement dans la région de Gasr Ben Ghechir », au sud de l’aéroport, a-t-il précisé. Le porte-parole de l’ANL, Ahmad al-Mesmari, a lui fait état « d’une importante avancée », tout en reconnaissant le revers subi vendredi matin avec la perte du barrage de sécurité à l’ouest de Tripoli. Il a déploré cinq morts parmi les forces de l’ANL depuis jeudi, faisant état d’un autre front dans la région …

Lire la suite »

Libye : Crainte d’un embrasement

La crainte d’un embrasement militaire ressurgit en Libye avec le mouvement vers l’ouest du pays de troupes loyales au maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’est libyen, la communauté internationale exprimant jeudi sa vive préoccupation. Deux autorités se disputent depuis des années le pouvoir dans ce pays en proie au chaos : à l’ouest, le Gouvernement d’union nationale (GNA) dirigé par Fayez al-Sarraj, établi fin 2015 par un accord parrainé par l’ONU et basé à Tripoli. A l’est, une autorité rivale contrôlée par l’Armée nationale libyenne (ANL), autoproclamée par le maréchal Khalifa Haftar. Le secrétaire général de l’ONU s’est dit …

Lire la suite »

Immigration : Les réfugiés trouvent-ils le salut en France ?

« C’est la gentillesse de mon patron qui m’a plu ici », confie pudiquement Adam. Rescapé à l’adolescence de persécutions au Tchad et de tortures à l’électricité en Libye, ce réfugié a trouvé le salut dans une entreprise française, en immersion parmi 43 employés. Tôt le matin, le discret jeune homme préfère le calme de la forêt à la route pour marcher entre son centre d’hébergement pour migrants et l’entreprise de motoculture de plaisance Crosnier à Bonnelles (région parisienne), où il a trouvé du travail depuis mars 2017. « Le patron est sympa, il aime bien aider les gens et il m’explique plein …

Lire la suite »

Tripoli : Un nouveau cessez-le-feu. Pour quels résultats ?

Le gouvernement d’union nationale libyen (GNA), reconnu par la communauté internationale, a annoncé mercredi la signature d’un nouvel accord de cessez-le-feu entre milices rivales dans la banlieue sud de la capitale Tripoli. Cet accord, qui avait déjà été précédé d’un arrêt des combats mardi, a été signé par des représentants des villes de Tripoli et de Tarhouna (ouest), dont sont issues les principales milices impliquées dans les combats, a annoncé le ministère de l’Intérieur du GNA dans un communiqué. Le texte, ratifié mercredi par le ministre de l’Intérieur Abdessalem Achour, stipule notamment le respect de l’accord signé sous l’égide de …

Lire la suite »

Chaos en Libye : Une responsabilité de Paris

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, s’est dit prêt à retourner « bientôt » à Tripoli, en proie à des combats meurtriers, et a lancé une nouvelle charge sur le rôle de la France dans le chaos dans le pays. « L’Italie doit rester protagoniste du processus de stabilisation en Méditerranée », a déclaré le patron de l’extrême-droite et homme fort du gouvernement mardi matin sur Twitter à propos de la Libye. « Je suis personnellement disponible pour courir quelques risques et y retourner bientôt ». M. Salvini a aussi partagé une vidéo de déclarations lundi à des journalistes: « Evidemment il y a quelqu’un derrière …

Lire la suite »

Libye : Élections en décembre ?

Sept ans après l’intervention militaire occidentale, la Libye reste plongée dans l’instabilité, avec deux autorités politiques rivales, le GNA à Tripoli, reconnu par la communauté internationale, et un cabinet parallèle dans l’est du pays, soutenu par le maréchal Khalifa Haftar. Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian s’est rendu dans le fief de chacun des protagonistes de l’accord de Paris. Outre M. Sarraj et le président du Conseil d’Etat (chambre haute), Khlaled al-Mechri, à Tripoli, il a rencontré le maréchal Haftar à son QG de Benghazi (est) et le président de la Chambre des représentants, Aguila Salah, à …

Lire la suite »

Migrants : Des ONG sous le feu de la critique

Face au risque de noyade en Méditerranée ou de mort de froid dans les Alpes, les organisations humanitaires sont dans leur rôle en intervenant, dans l’urgence, pour secourir des êtres humains en danger, quelles que soient les circonstances, assurent-elles. Mais elles font ainsi « le jeu des passeurs, en réduisant le coût du passage », a accusé mardi, à la suite d’autres officiels européens, le président français Emmanuel Macron. « On ne peut accepter durablement cette situation car au nom de l’humanitaire cela veut dire qu’il n’y a plus aucun contrôle », a-t-il ajouté. Le porte-parole du gouvernement français, Benjamin Grivaux, a pour sa …

Lire la suite »

Foot : Un choc de lions dans un camp de migrants en Libye

Dernière mise à jour, le 15 mars 2018 à 12:55 Dans le camp de Tajoura en Libye, « Lions indomptables » et « Lions de la Teranga » croisent le fer. Le temps d’un match de football, migrants camerounais et sénégalais s’approprient le surnom des sélections de leurs pays pour faire parler leur talent. Si cette affiche est l’une des plus palpitantes du football africain, le match de Tajoura n’a rien à voir avec l’ambiance festive et folklorique des stades du continent. Il se joue sur un terrain sablonneux du camp, dans la banlieue de Tripoli, délimité par un muret peint en blanc, devant …

Lire la suite »

Libye : Célébration de la révolution

Dernière mise à jour, le 19 février 2018 à 11:45 Des milliers de Libyens ont célébré samedi le 7e anniversaire de la révolution qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi en 2011, malgré leur calvaire quotidien dans un pays miné par une crise politique et économique sans précédent. Dans la capitale Tripoli comme dans d’autres villes du pays, des milliers de personnes arborant les couleurs du drapeau national –rouge, vert et noir– se sont rassemblées sur les places publiques où les autorités avaient organisé des concerts ou la diffusion de chansons via des haut-parleurs. A Tripoli, la place des …

Lire la suite »