lundi , 21 octobre 2019

Algérie

Algérie : « Y en a marre de ce pouvoir »

Les Algériens se sont à nouveau massivement mobilisés pour un 16e vendredi consécutif, le premier depuis l’annulation de la présidentielle qu’ils rejetaient en bloc et au lendemain de déclarations du président par intérim réaffirmant sa volonté d’organiser néanmoins un scrutin à très court terme. Un impressionnant déploiement policier dès la matinée dans le centre d’Alger n’a pas empêché une foule massive de converger après la grande prière musulmane hebdomadaire, en début d’après-midi, aux abords de la Grande Poste, point de ralliement de la contestation dans la capitale, où plusieurs centaines de personnes étaient déjà rassemblées en chantant « Y en a …

Lire la suite »

Algérie : Hommage à Kamel EDDINE FEKHAR

Les rues du centre d’Alger étaient à nouveau noires de monde et l’imposant cortège s’étirait dans plusieurs rues autour de la Grande Poste, point de ralliement des manifestations hebdomadaires depuis le premier vendredi de contestation, le 22 février. Impossible à évaluer en l’absence de décompte officiel, la foule a semblé particulièrement nombreuse dans la capitale algérienne, trois jours après le décès en détention de Kamel Eddine Fekhar. De nombreux slogans et banderoles ont rendu hommage à ce militant connu des droits humains et de la cause mozabite, une minorité berbérophone d’Algérie. Des rassemblements de grande ampleur ont aussi eu lieu …

Lire la suite »

Présidentielle : Confusion en Algérie

Pas de candidats ? Deux candidats ? La situation est devenue encore plus confuse dimanche en Algérie autour de la présidentielle prévue le 4 juillet, un scrutin catégoriquement rejeté par le mouvement de contestation et dont la tenue apparaît plus incertaine. A l’expiration du délai légal samedi à minuit, le Conseil Constitutionnel a annoncé dans un communiqué avoir enregistré le dépôt de deux dossiers auprès de son secrétariat général de la part de Abdelhakim Hamadi et Hamid Touahri. Mais les candidatures de ces deux inconnus ont de maigres chances d’être validées car elles vont se heurter aux conditions rédhibitoires fixées …

Lire la suite »

Algérie : Manifestations contre le « système »

Dernière mise à jour, le 25 mai 2019 à 05:38 Une importante foule a défilé dans le centre d’Alger pour un 13e vendredi consécutif de manifestations dans le pays, où la fatigue liée au mois de jeûne du ramadan n’a pas entamé la mobilisation. Difficile à évaluer en l’absence de comptage officiel, celle-ci semblait à Alger peu ou prou comparable à celles des semaines précédentes. Le cortège a commencé à se disperser peu après 17H00 (16H00 GMT), en chantant « bon ftor (repas de rupture du jeûne), au revoir et à vendredi prochain », sans incident, alors que la journée avait commencé …

Lire la suite »

Algérie : Appelle au dialogue

Le chef d’état-major de l’armée algérienne a appelé mercredi au « dialogue avec les institutions de l’Etat », après avoir opposé mardi une fin de non-recevoir aux revendications des manifestants, qui réclament la mise en place d’institutions de transition ad hoc pour gérer l’après Abdelaziz Bouteflika. « Je demeure entièrement convaincu qu’entamer un dialogue constructif avec les institutions de l’Etat, est l’unique moyen pour sortir de la crise », a affirmé le général Ahmed Gaïd Salah dans une déclaration publiée mercredi sur le site du ministère de la Défense. Ce dialogue, a-t-il insisté, est « la voie la plus judicieuse pour présenter des propositions constructives, …

Lire la suite »

Algérie : Manifestations jusqu’au départ du « système » dans son entier

Le mouvement de contestation en Algérie teste vendredi sa capacité à rester mobilisé lors du 10e vendredi consécutif de manifestations à travers le pays, sur fond de limogeages de symboles du régime Bouteflika déchu et d’incarcérations dans des affaires de corruption présumée. « Pas de demi-révolution », titre en une l’édition week-end du quotidien El Watan, appelant à continuer à manifester jusqu’au départ du « système » dans son entier. Des appels similaires continuent d’être relayés sur les réseaux sociaux. « Nous voulons que ce système dégage et que tous les voleurs soient jugés », déclare Zohra, enseignante de 55 ans, venue de Jijel, à 350 …

Lire la suite »

Arrestations et limogeages : Vive l’opération mains propres en Algérie ?

Issad Rebrab [droite], Fondateur et Président du Conseil d'Administration du Groupe Cevital.

Dernière mise à jour, le 29 avril 2019 à 11:09 Le patron du géant algérien des hydrocarbures Sonatrach a été limogé mardi, une annonce survenant après celle de la mise en détention provisoire de la première fortune du pays, Issad Rebrab, victime de l’offensive judiciaire lancée contre de puissants patrons depuis la chute du président Bouteflika. La télévision nationale algérienne a annoncé dans la soirée le limogeage d’Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG du groupe pétrolier et gazier public. Aucune explication n’a été donnée pour cette décision prise par le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah. Un nouveau PDG, Rachid Hachichi, …

Lire la suite »

Algérie : Offensive judiciaire contre de puissants patrons

L’offensive judiciaire lancée en Algérie contre de puissants patrons depuis la chute du président Abdelaziz Bouteflika a fait une nouvelle victime: Issad Rebrab, PDG de Cevital, a été arrêté lundi, a indiqué l’agence de presse officielle Algérie Presse Service (APS). Il est « soupçonné de fausses déclarations relatives à des mouvement de capitaux de et vers l’étranger, de surfacturation d’équipements importés et d’importation de matériel usagé malgré l’octroi d’avantages bancaires, fiscaux et douaniers » octroyés au matériel neuf, selon APS. L’offensive judiciaire lancée en Algérie contre de puissants patrons depuis la chute du président Abdelaziz Bouteflika a fait une nouvelle victime: Issad …

Lire la suite »

Algérie : Le pouvoir issu du système Bouteflika ne peut garantir un scrutin libre et équitable

Les Algériens se sont à nouveau mobilisés en nombre à travers le pays vendredi, refusant la transition prévue par le pouvoir intérimaire, et l’organisation d’une présidentielle le 4 juillet. Les contestataires, qui défilent chaque semaine depuis le 22 février, estiment que le pouvoir en place, issu du « système » du président évincé Abdelaziz Bouteflika, ne peut garantir un scrutin libre et équitable. Des organisations de la société civile algérienne ont exprimé samedi leur inquiétude d’un raidissement de la police face aux manifestations, après les quelques heurts en fin de cortège la veille, et réaffirmé le caractère pacifique de la mobilisation depuis …

Lire la suite »

Algérie : Les « 3B » doivent dégager !

Déterminés à se débarrasser du « système » dans son ensemble, les Algériens sont à nouveau descendus très massivement dans la rue, pour le septième vendredi consécutif. Une foule immense a de nouveau envahi le centre d’Alger et les principales villes d’Algérie vendredi, le premier depuis le départ du président Abdelaziz Bouteflika, pour dire désormais leur refus de toute implication de ses anciens fidèles dans la transition politique. Confronté à une contestation populaire inédite déclenchée le 22 février et très affaibli depuis un AVC en 2013, M. Bouteflika, 82 ans , a démissionné mardi après 20 ans passés au pouvoir. D’imposants cortèges …

Lire la suite »