dimanche , 27 mai 2018
Accueil / kongoTIMES!

kongoTIMES!

mai, 2018

  • 26 mai

    RDC : « Même si Kabila n’organise pas les élections, il part. »

    Moise KATUMBI et Fatshi, invite a Atlantic Council, mai 2018

    Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi ont éclairé la lanterne de l’opinion sur une rumeur qui circule dans les rues de Kinshasa, selon laquelle Tshisekedi junior serait en passe d’être nommé Premier ministre, en remplacement de Bruno Tshibala, actuel chef de l’Exécutif. A en croire la rumeur, un nouveau dialogue serait même prévu dans ce sens. « Nous sommes ensemble et nous sommes avec le peuple », rassurent-ils. « Aujourd’hui, comprenez-nous bien. Que tout le monde nous entende clairement. Il n’est plus question d’aller à un quelconque dialogue. L’Accord de la Saint-Sylvestre, obtenu grâce au travail des évêques de la Cenco, est la seule …

  • 26 mai

    « Joseph KABILA » : Un 3ième mandat se confirme et se précise

    "Joseph KABILA" [au milieu] lors d'une reunion

    Les faits indiquent que le régime tente, par tous les moyens, de s’imposer au détriment du processus électoral censé favoriser le renouvellement des animateurs des institutions, du sommet à la base.  La Majorité présidentielle (MP) ne cache plus son intention de soumettre la candidature de son autorité morale à la présidentielle du 23 décembre 2018. Le peuple congolais s’est levé plus d’une fois contre ces stratagèmes du régime mais sans résultats jusque-là, même si des vies humaines ont été fauchées par la répression. La RDC est membre des Nations unies. La communauté internationale devrait se pencher sur le cas de …

  • 26 mai

    Francophonie : Macron jete le pavé dans la mare en soutenant Mushikiwabo au poste de secrétaire général de l’OIF

    Ce soutien insolite du président français à Louise Mushikiwabo qui est la ministre rwandaise des Affaires étrangères provoque des remous versus de la position défendue par les anciens présidents français.Cette posture manifeste s’éloigne des valeurs fondamentales sur lesquelles tous les défenseurs de la francophonie s’arc-boutent . Evidemment l’image de Macron semble être écornée auprès des intellectuels africains et européens . La défiance à son égard pourra s’agrandir pour ce soutien de la candidature de la ministre rwandaise dont le pays en matière du respect de droits de l’homme , de la démocratie( dont une de grandes valeurs demeure l’alternance politique)n’est …

  • 26 mai

    Formation du Gvnt : Le président italien dénonce les « diktats » des partis politiques

    Trois jours après avoir été désigné à la tête du gouvernement italien par le président Sergio Mattarella, Giuseppe Conte, 53 ans, n’a toujours pas été en mesure de former le premier gouvernement populiste. « Nous y travaillons », s’est-il contenté de dire samedi matin, interpellé par des journalistes à la sortie de son domicile romain. Mais ces retards ne son pas au goût de ces soutiens politiques. « Je suis vraiment très en colère », a lancé vendredi soir sur Facebook Matteo Salvini, le patron de la Ligue (extrême droite), qui avec le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, antisystème) a porté M. Conte à la …

  • 26 mai

    Burkina Faso : La Chine isole l’île rebelle du Taïwan

    La Chine et le Burkina Faso ont établi samedi des relations diplomatiques, trois jours après la rupture entre le pays ouest-africain et Taïwan, marquant une nouvelle victoire dans la campagne menée par Pékin pour isoler l’île rebelle. Cette annonce a été faite dans un communiqué conjoint signé à Pékin par le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue burkinabè Alpha Barry. Elle était largement attendue après la rupture, annoncée jeudi par Ouagadougou, des relations entre le Burkina Faso et Taïwan, qui n’a cessé de perdre du terrain ces dernières années au profit de la Chine dans les …

  • 25 mai

    RDC : « Kabila était, est et sera président »

    Ramazani Shadary, Secretaire General du PPRD de "Joseph Kabila".

    La publication de la liste controversée des partis et regroupements politiques procède de la stratégie de MP de piéger les élections du 23 décembre 2018. Il est un secret de polichinelle que la MP se bat bec et ongles pour que son autorité morale grappille un troisième mandat aux prochains scrutins. C’est une vérité qui se vérifie tous les jours. « Kabila était, est et sera président ». Ce bout de phrase lancé par le secrétaire permanent du PPRD, Ramazani Shadary, n’est pas fortuit. Il rentre dans cette stratégie de lancer en permanence des ballons d’essai pour voir la réaction …

  • 25 mai

    Bababaswe – « Kabila » : Le divorce

    Deux événements politiques ont marqué la clôture du Congrès tenu pendant deux jours par le parti dénommé AGIR ou Alliance Générale pour les Intérêts de la République. A savoir d’abord le départ définitif de l’honorable Zacharie Bababaswe de la Majorité Présidentielle et ensuite son soutien et son entrée dans la plate-forme « Ensemble pour le changement » qui rassemble des les personnalités ainsi que des formations politiques autour de l’ancien gouverneur Moïse Katumbi Chapwe comme candidat à la magistrature suprême. La salle a retenu son souffle lorsque la Secrétaire générale, Henriette Kumakana Lundula, a lu à haute voix les quatre …

  • 25 mai

    RDC : Les « katumbi-boys » se préparent-ils à la guerre ?

    Les "Katumbi-boys" au sortir d'une reunion avec le Gouverneur Kimbuta.

    Lors que les « katumbi-boys » promettent de ne pas répondre de ce qu’il adviendra à la RDC si leur champion de participe pas aux élections et que les observateurs craignent que ces propos fassent agiter le spectre d’une nouvelle guerre, l’on crie vite à l’acharnement contre Moïse Katumbi. Pourtant, les faits récents donnent à penser et même à se convaincre que l’idée et le projet d’une guerre pour la conquête du pouvoir sont bien sur les tablettes de certaines officines occidentales. Même si le dire suscitera toujours des dénégations et des dénonciations d’acharnement. Ce 18 mai 2018, soit le …

  • 25 mai

    « Joseph KABILA » : Candidat naturel à la prochaine présidentielle

    La RDC se dirige malheureusement vers l’inconnu, avec toutes les conséquences fâcheuses que cela peut comporter. Il n’y a plus aucune visibilité du processus électoral en cours. La Commission électorale nationale indépendante (Céni) continue d’adopter une attitude partisane qui montre clairement qu’elle est sous la férule de la Majorité présidentielle (MP). Son obstination à maintenir la machine à voter à ce cycle électoral alors qu’une des parties prenantes, en l’occurrence l’Opposition, est farouchement opposée à l’utilisation de cette technologie au cours des élections du 23 décembre 2018, est la preuve de sa partialité. De son côté, la majorité au pouvoir …

  • 25 mai

    Malnutrition : La situation est alarmante en RDC

    40% d’enfants congolais souffrent de la malnutrition sévère, tandis qu’un enfant sur deux de moins de 5 ans, souffre d’une malnutrition chronique en RDC. Par induction, le taux de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition à travers le pays est très élevé. La malnutrition et l’insécurité alimentaire constituent un problème de santé publique en RDC. C’est ce qui a motivé l’organisation par le Programme national de nutrition (PRONANUT) avec l’appui de l’UNICEF de la journée de sensibilisation des parlementaires pour la mobilisation et le plaidoyer contre la malnutrition en RDC sous le thème : « la nutrition est non seulement une …