vendredi , 15 novembre 2019
Accueil / Afrique / Sinohydro : 18 ans de présence en RDC

Sinohydro : 18 ans de présence en RDC

Établie en République démocratique du Congo depuis 2001, Sinohydro, participe à la reconstruction du pays dans les secteurs des infrastructures routières, énergétiques, minières, aéroportuaires … où elle a une expertise qui force l’admiration de tous. En 18 années de présence sur le sol rd congolais, Power China aligne de nombreuses réalisations qui font aujourd’hui la fierté de la coopération gagnant-gagnant chère à la Chine de Xi Jinping.

Comme chanté dans l’hymne national,  » Debout Congolais « , les Congolais rêvent d’un pays  » plus beau ». Et les partenaires chinois promettent de le réaliser. Depuis le programme des  » 5 chantiers « , initié par le président honoraire Joseph Kabila, on ne compte plus le nombre d’entreprises chinoises installées au pays de Lumumba. Elles prennent part à tous les chantiers qui comptent afin de reconstruire un pays ravagé par trente années de dictature, puis une dizaine d’années de guerre et de pillages des ressources. Au nombre de ces sociétés chinoises, il y a Power China, également appelée Sinohydro. Rencontre avec Guo Hangfei, le DG de la géante entreprise chinoise.

Etablie en République démocratique du Congo depuis 2001, Sinohydro, participe à la reconstruction du pays dans les secteurs des infrastructures routières, énergétiques, minières, aéroportuaires … où elle a une expertise qui force l’admiration de tous.

En 18 années de présence sur le sol rd congolais, Power China aligne de nombreuses réalisations qui font aujourd’hui la fierté de la coopération gagnant-gagnant chère à la Chine de Xi Jinping. Dans le domaine de l’énergie, la mastodonte chinoise compte, à son actif, la construction de la centrale hydroélectrique Zongo II avec une puissance installée de 150 KW et celle de Busanga (240 Mw).

Pour ce qui est du secteur routier, PowerChina a déjà exécuté 20 projets depuis que l’entreprise s’est installée en RDC. Au nombre de routes réhabilitées figurent les RN n°1, N°2, N°4, N°5. Ce qui fait un total de 1700 kilomètres de route. Parmi les projets phare, il y a le pont du cinquantenaire, sur la RN1, construit sur la rivière Loange. Il est long de 440 mètres. Ouvrage intégrateur, ce pont relie l’ancienne province du Bandundu à celle de l’ex-Kasaï Occidental. Le pont du Cinquantenaire est de par sa taille, le deuxième ouvrage de ce type en termes de longueur , après le pont Maréchal, 722 m de long.

Ce n’est pas tout. Dans le secteur aéroportuaire, Sinohydro aligne également des réalisations qui font parler d’elle. Notamment la piste d’atterrissage de l’aéroport international de N’djili à Kinshasa et la tour de contrôle de l’aérodrome à l’aéroport international de Lubumbashi. Le domaine de la santé ne lui est pas étranger non plus. Le célèbre Hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa a été aussi construit par l’entreprise chinoise.

Au nombre des chantiers en cours, il y a notamment, la construction des stades de Bukavu dans la province du Sud-Kivu et de Goma au Nord-Kivu. Le DG de Sinohydro, Guo Hangfei, fait état d’un pont également en construction dans la ville de Bukavu dans le cadre du programme d’urgence du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi.

Selon le DG Guo Hangfei, son entreprise a, depuis son installation en RDC en 2001, employé plus de 30. 000 Congolais qui, à force de travailler avec les ingénieurs chinois, ont fini par acquérir de solides connaissances dans divers domaines.

Chaque année, assure le DG, l’entreprise envoie en Chine les travailleurs qui se sont distingués, pour parfaire leurs connaissances. A leur retour, ces travailleurs apprennent aux autres le boulot. De cette manière, ces employés soutiennent, non seulement leurs familles biologiques, mais participent aussi au développement de leur société.

En RDC, souligne le DG de PowerChina, l’entreprise ne fait pas que des affaires en n’oubliant les communautés locales. Le côté social de l’entreprise chinoise est également soigné.  » PowerChina  » pose des actions en faveur de la population locale où elle exécute ses différents travaux d’intérêt commun. A l’initiative de l’ambassade de Chine en RDC,  » PowerChina  » participe aux actions caritatives en faveur des orphelins, aux activités sportives et apporte son soutien aux populations locales chaque fois qu’elles en expriment les besoins.

Le DG de Sinohydro confie que la RDC est promise à un bel avenir. Cependant, il conseille aux dirigeants rd congolais de rendre le pays plus attractifs en améliorant le climat des affaires comme sous d’autres cieux. Et cela va attirer beaucoup d’investisseurs étrangers. Ce, en réduisant le coût mais aussi le temps dans la délivrance des visas aux investisseurs. 

Ils doivent aussi veiller au respect des contrats existants et intensifier la lutte contre la corruption. Le souhait du DG, c’est continuer avec cette coopération gagnant-gagnant Chine-RDC. Entreprise de renommée mondiale,  » PowerChina  » est classée 161èmesur les 500 plus grandes sociétés au monde. 

(avec Didier KEBONGO)

A lire aussi

Mal entretenu : Vers la fermeture du stade des Martyrs de Kinshasa

L’inspecteur de la Confédération africaine de football (Caf), Emmanuel Kande, a annoncé pour le samedi …

Laisser un commentaire