lundi , 18 novembre 2019
Accueil / Afrique / Pétrole : Il n’y aura pas rupture de stock à travers la RDC ?

Pétrole : Il n’y aura pas rupture de stock à travers la RDC ?

Les membres du Groupe professionnel des distributeurs de produits pétroliers (GPDPP) tiennent au respect des engagements pris vis-à-vis du gouvernement de la République démocratique du Congo. Par conséquent, ils rassurent de la disponibilité des produits pétroliers en quantité suffisante et promettent de tout mettre en œuvre pour qu’il n’y ait pas rupture de stock à travers la RDC. Ces assurances ont été données par les pétroliers à l’issue d’une réunion de travail avec la ministre de l’Économie, Acacia Bandubola Mbongo, dans son cabinet de travail.

Partenaires du gouvernement, les pétroliers ont donné les assurances au ministre de l’Économie quant à leur disponibilité à œuvrer pour la fourniture permanente des produits pétroliers à travers la RDC. Une tâche qui ne peut se réaliser que si l’État leur facilite la tâche.

Les membres du Groupe professionnel des distributeurs de produits pétroliers (GPDPP) tiennent au respect des engagements pris vis-à-vis du gouvernement de la République démocratique du Congo. Par conséquent, ils rassurent de la disponibilité des produits pétroliers en quantité suffisante et promettent de tout mettre en œuvre pour qu’il n’y ait pas rupture de stock à travers la RDC.

Ces assurances ont été données par les pétroliers à l’issue d’une réunion de travail avec la ministre de l’Économie, Acacia Bandubola Mbongo, dans son cabinet de travail.

Au cours de cette réunion, il était principalement question, pour la ministre de l’Economie nationale, d’échanger avec la profession pétrolière afin d’étudier les possibilités de développer et  sauvegarder le partenariat qui lie le gouvernement aux sociétés pétrolières depuis plusieurs années.

Les sociétés pétrolières, elles, ont présenté à la ministre de tutelle les difficultés auxquelles ils font face dans l’exercice de leur profession. Ils ont également proposé quelques pistes de solution pour y remédier. Parmi les difficultés rencontrées, les pétroliers ont évoqué le problème de réajustement de la structure des prix, pour permettre à la profession de mieux approvisionner le pays en carburant. La multiplicité de marchés parallèles à travers le pays, la multiplicité de taxes, redevances et autres ont également fait l’objet des échanges entre la ministre de l’Économie et la profession pétrolière.

Par marché parallèle, le GPDPP a fait allusions aux produits pétroliers qui rentrent au pays par des contrebandes. Des produits vendus à vil prix, faisant ainsi la concurrence déloyale aux pétroliers respectueux des textes.

« Nous avons pris contact avec la ministre de l’Économie. Nous lui témoignons de notre soutien, lui et toute son équipe. Depuis plusieurs années, nous avons établi un partenariat avec l’État. Nous continuerons à conjuguer des efforts pour approvisionner l’ensemble du pays et servir les citoyens à des prix retenus par l’État congolais », a déclaré Charles Nikobasa, représentant du GPDPP. Il a invité la ministre de l’Économie à continuer de soutenir le système de « consignation des produits pétroliers dans le pays », système à travers lequel les fournisseurs apportent le carburant dans le pays sous leurs noms, avec l’assurance que l’État ne va jamais le réquisitionner et qu’il va effectivement être acheté par les sociétés commerciales de la place.

« Nous  demandons donc à Mme la ministre de soutenir ce système afin qu’il n’y ait plus de rupture de stock de carburant en RDC. C’est grâce à ce système qu’il y a stabilité au sein du pays dans ce secteur depuis un certain temps »,  a rappelé Charles Nikobasa.

Par la même occasion, les délégués du GPDPP ont  reconnu les efforts fournis par le gouvernement congolais et ses partenaires afin de permettre à toute la RDC d’être approvisionnée en produits pétroliers. Ils ont également remercié le gouvernement pour les efforts conjugués afin d’« alléger la trésorerie des sociétés pétrolières », notamment, en avançant une importante somme d’argent à la créance.

Pour sa part, la ministre de l’Économie nationale a rassuré les pétroliers que le gouvernement est prêt à répondre à leur cahier de charge. Acacia Bandubolaa émis le vœu de voir les pétroliers et le gouvernement  travailler main dans la main afin qu’il n’y ait plus rupture de stock de carburant et que le pays soit approvisionné normalement.

(avec Olivier Kaforo, lePotentiel)

A lire aussi

RDC : Exigence d’une justice équitable au Nord-Kivu

« La plupart des jugements rendus dans l’exécution des procès à Goma ne respectent plus …

Laisser un commentaire