dimanche , 15 décembre 2019
Accueil / Afrique / Police congolaise : Presque tout est à refaire

Police congolaise : Presque tout est à refaire

En venant au ministère de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières – une terre inconnue avec ses réalités, Gilbert Kankonde avait quelques préoccupations qui le tenaient tant à cœur. Dans le comportement des policiers, presque tout pour lui était à refaire. Il n’est pas le seul à faire ce constat. Des policiers à la gâchette facile, ceux enclins aux brutalités ou autres dérapages. Il y en a même des éléments à l’injure facile, friands de tracasseries et interpellations intempestives. Certains, lors des patrouilles nocturnes, au lieu de sécuriser les noctambules munis de leurs pièces d’identité, s’illustrent par la soustraction des téléphones et des billets de banque.

S’adressant hier aux éléments de la Police nationale congolaise, au cours de la prise d’armes organisée en son honneur au Commissariat général, le nouveau Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières a mis un accent particulier sur la culture du dialogue, stigmatisant en premier lieu le comportement des policiers, en les exhortant à bannir les mauvaises habitudes qui ternissent l’image de la police et du policier congolais.

S’il a évoqué l’environnement morose d’hier qui avait conduit certains policiers à se méconduire, en adoptant des méthodes décriées par la population, ainsi que les organismes de défense de Droits de l’Homme, aucune raison ne peut justifier que ces antivaleurs soient rééditées. Voilà pourquoi Gilbert Kankonde a exhorté toute la Police nationale congolaise à s’inscrire dans la vision du Chef de l’Etat de voir une police réellement républicaine, respectueuse des droits de la personne humaine et des lois de la république, se mettre résolument au service de la population congolaise.

C’est ainsi qu’il a insisté sur l’engagement de tous, officiers comme hommes de rang, à mettre fin à ces pratiques d’une certaine époque révolue, afin d’asseoir dans notre pays, l’Etat de droit qui conduit à la paix, la sécurité et au bien-être social de la population. C’est de cette manière que nous pouvons hisser la PNC au niveau des standards internationaux, a-t-il fait savoir avant de promettre de mettre à la disposition de cette dernière, les moyens nécessaires pour l’accomplissement de ses missions.

Comme pour mieux se faire comprendre, le nouveau Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières a dans ce même registre, insisté sur une police à visage humain dont il a défini quelques caractéristiques essentielles. Une police qui privilégie le dialogue avec la population et qui s’interdit la brutalité. Une police qui doit plus s’investir dans l’éducation des masses, au lieu de briller par une répression aveugle.

Ce type de comportements répréhensibles laisse des traces et élargit le fossé entre la population et sa police.  Gilbert Kankonde croit donc à juste titre que c’est à cette condition que nous donnerons un visage plus humain à notre police. Pour la réussite de cet objectif, il veut désormais voir une police sur le terrain et dont la présence devrait rassurer les citoyens, au lieu de représenter une menace. D’un ton sévère, il a martelé sur le fait que les multiples formes de tracasseries et tout comportement du type criminel, dont sont régulièrement victimes les populations civiles congolaises doivent prendre fin durant son mandat.

Le ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières n’a pas manqué de déplorer les embouteillages et autres bouchons monstres dans la ville de Kinshasa, quelques fois occasionnés par la police et qui devraient disparaître sur nos routes si la circulation était bien réglée. Quant à l’usage des sirènes et autres gyrophares qui signalent les cortèges officiels, il a fait savoir qu’il envisage de prendre bientôt, une décision devant réglementer leur usage.

(avec J.R.T., lePhare)

A lire aussi

Avec la MPP : Fatshi se prépare pour la présidentielle 2023

Dernière mise à jour, le 8 décembre 2019 à 09:23 Il trône au sommet de …

Laisser un commentaire