samedi , 19 octobre 2019
Accueil / Afrique / Rencontre Kabila – Bahati : Le FCC doit mettre fin à ses fake news

Rencontre Kabila – Bahati : Le FCC doit mettre fin à ses fake news

Dernière mise à jour, le 26 septembre 2019 à 06:53

Le regroupement politique Alliance des Forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) a balayé du revers de la main une correspondance qui circule depuis ce mercredi 7 août 2019 sur les réseaux sociaux, prêtant à son autorité morale, Modeste Bahati Lukwebo, l’intention de rencontrer Joseph Kabila, autorité morale du FCC, pour s’amender après s’être lancé dans la course à la présidence du Sénat. L’AFDC-A est formelle : « C’est de l’intoxication », clame-t-on dans ses rangs.

Aucune rencontre de réconciliation n’est prévue entre Modeste Bahati, autorité morale de l’AFDC-A, et Joseph Kabila, patron du FCC. Contrairement à une correspondance lui attribuée et largement relayée sur les réseaux sociaux, Modeste Bahati dément avoir engagé une telle démarche.

Le regroupement politique Alliance des Forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) a balayé du revers de la main une correspondance qui circule depuis ce mercredi 7 août 2019 sur les réseaux sociaux, prêtant à son autorité morale, Modeste Bahati Lukwebo, l’intention de rencontrer Joseph Kabila, autorité morale du FCC, pour s’amender après s’être lancé dans la course à la présidence du Sénat. L’AFDC-A est formelle : « C’est de l’intoxication », clame-t-on dans ses rangs.

Conseiller en communication du sénateur Modeste Bahati Lukwebo, Gianni Mukelenge, a démenti formellement cette correspondance, estimant que cela doit être une création des officines obscures pour saper l’honneur du sénateur Modeste Bahati dans l’opinion publique.

Sur Top Congo, le sénateur Bahati a tenu, à son tour, à fixer l’opinion. « La lettre qui circule est un faux fabriqué dans le laboratoire du PPRD. Un fake news absolument. Je n’ai écrit aucune lettre au président du FCC », a confié mercredi à Top Congo le sénateur Modeste Bahati Lukwebo.

« Nous avons été chassés du FCC. Nous n’avons pas l’intention d’y retourner, même pas dans nos rêves les plus empiriques », a expliqué pour sa part Bellarmin Biamungu, embouchant le discours de son autorité morale.

Mettre la justice à profit

A l’AFDC-A, on ne minimise pas cet incident. On attend dès lors saisir la Justice pour tirer les choses au clair. « Celui qui se permet de trafiquer un tel document et d’imiter la signature de notre autorité morale nous rencontrera sur sa route », a indiqué Bellarmin Biamungu. Et d’ajouter : « D’ailleurs, nous demandons au Cours et Tribunaux ou au Procureur général de la République de diligenter des enquêtes à l’encontre des personnes qui se mettent dans des labos pour trafiquer les signatures des gens pour des choses qui ne les concernent pas ».

Dans cette correspondance, intitulée « demande d’audience pour la consolidation de l’unité de notre plate-forme politique, le FCC » et injustement attribuée à Modeste Bahati Lukwebo, il était écrit que l’AFDC-A était « disponible à vous (Ndlr : Joseph Kabila) rencontrer pour présenter nos excuses et vous réitérer notre attachement à votre vision pour l’intérêt supérieur de notre pays, car dit-on les linges sales se lavent en famille ».

Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale de l’AFDC-A, a définitivement pris ses distances du FCC, plateforme politique de Joseph Kabila. Il ne se sent plus lié à ses engagements du FCC. Sa radiation du FCC n’a pas non plus ébranlé sa détermination à aller jusqu’au bout. Affranchi du FCC, Bahati revendique désormais l’appartenance de son regroupement politique, AFDC-A, dans la nouvelle majorité parlementaire.

L’AFDC-A a d’ailleurs décidé, après son exclusion injustifiée du FCC, de se constituer en plate-forme politique autonome dans la majorité parlementaire en vue de continuer à défendre les intérêts du peuple congolais afin de briser le paradoxe d’un pays nanti avec un peuple pauvre. Le dédoublement de son regroupement que tente d’activer le FCC est un coup d’épée dans l’eau, clame Modeste Bahati.

Partie prenante de la « nouvelle » majorité parlementaire, Modeste Bahati et son AFDC-A attendent d’ailleurs tirer leur épingle du jeu politique totalement reconfiguré.

(avec lePotentiel)

A lire aussi

Pétrole : Il n’y aura pas rupture de stock à travers la RDC ?

Les membres du Groupe professionnel des distributeurs de produits pétroliers (GPDPP) tiennent au respect des …

Laisser un commentaire