jeudi , 21 novembre 2019
Accueil / Afrique / Élections au Sénat : Discours de campagne de John Tibasima

Élections au Sénat : Discours de campagne de John Tibasima

Dernière mise à jour, le 25 septembre 2019 à 04:06

Il n’a pas ennuyé ses collègues sénateurs avec un long discours, au risque de détourner leur attention de l’essentiel. Bien au contraire. Il a tenu un propos calibré dans lequel chaque mot avait sa place. Il s’agit du sénateur John Tibasima, candidat au poste de deuxième vice-président du Sénat, lors du vote prévu ce samedi.

Parce qu’il devait dévoiler hier mercredi, ses ambitions et la motivation de sa candidature à ses collègues sénateurs, mieux ses électeurs -campagne électorale oblige- John Tibasima s’est illustré par l’esprit de modération qui fait sa légende.  » Mon profil est celui d’un patriote au service de son pays « , confesse-t-il en toute humilité.

Une fois que ses collègues lui auront exprimé leur confiance, par leurs suffrages lors du vote de ce week-end, John Tibasima dit ne pas se tromper de priorité. Il connait les attentes aussi bien des sénateurs que du personnel de l’administration. Et, pour donner suite à ces préoccupations, il promet de faire preuve de créativité. Bien entendu, sous la conduite du Président de la Haute Assemblée et avec la participation de ses collègues sénateurs.

Selon John Tibasima, cet esprit managérial vise principalement cinq objectifs à atteindre. D’abord, l’optimisation de la qualité et l’efficacité du contrôle parlementaire. Ensuite, la dynamisation de la collaboration entre la Chambre Haute et la Cour des comptes; l’établissement et la garantie d’une parfaite synergie entre le Sénat et le Conseil Economique et Social. Cela dans le but d’impulser le développement socio-économique de l’ensemble du pays, sur base des préoccupations majeures de différentes provinces, en tant que circonscriptions électorales des sénateurs.

Par ailleurs, John Tibasima a juré de rendre régulièrement compte des activités dont les attributions seront dévolues au 2ème Vice-Président. Dit autrement, il promet d’assurer une évaluation permanente de la prestation de la chambre haute du Parlement aux fins d’y apporter des réajustements conséquents. Le dernier maillon de son action, comme 2ème vice-président du sénat, est d’accorder la priorité à l’examen et la recherche par la chambre des sages du parlement, des solutions durables aux problèmes d’insécurité et d’instabilité qui retardent le développement inclusif de notre pays. Ce, souligne-t-il, en collaboration avec le Gouvernement central et les exécutifs provinciaux. Ci-dessous, l’entièreté de son discours.

Discours de Campagne Electorale de l’Hon. TIBASIMA MBOGEMU ATEENYI, CANDIDAT 2e VICE-PRESIDENT DU SENAT

Honorable Président du Bureau Provisoire du Sénat,
Honorables Membres du Bureau Provisoire du Sénat,
Honorables Sénateurs et Chers Collègues,

C’est pour nous un honneur de nous présenter et de nous exprimer devant vous ce jour, en vue de solliciter votre confiance, pour que vous daigniez faire de notre modeste personne l’un des membres du Bureau Définitif de notre prestigieuse Chambre parlementaire, le Sénat de la République Démocratique du Congo. C’est pourquoi, nous tenons à vous remercier d’avance pour l’attention que vous accordez à notre brève présentation, ainsi qu’à celle des motivations qui nous poussent à briguer le poste de Deuxième Vice-Président de la Chambre Haute.

Nous félicitons tout particulièrement le Bureau Provisoire de notre Chambre, qui, depuis sa mise en place, a remarquablement rempli les missions lui assignées par l’article 144 de la Constitution, missions dont le couronnement est en cours, avec l’élection et l’installation du Bureau de notre Chambre.

Honorables Sénateurs, chers collègues,

Nous profitons de cette tribune pour vous renouveler nos chaleureuses félicitations pour votre brillante élection.

Nous félicitons encore une fois nos collègues les mamans pour avoir atteint par leur propre combat 30% de notre Chambre. Des dispositions légales et des lois particulières devront les accompagner pour que dans les toutes prochaines échéances, ce score soi largement dépassé. Félicitations également aux jeunes pour avoir bousculé les portillons de la haute chambre.

Nous exprimons particulièrement notre gratitude à notre famille politique, le Front Commun pour le Congo et à son Autorité morale, Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE, pour le choix porté sur notre modeste personne.

Toute notre reconnaissance envers vous, Honorables Sénateurs et Chers Collègues, pour avoir fait vôtre ce choix.

Honorable Président du Bureau Provisoire,
Honorables Membres du Bureau Provisoire,
Honorables Sénateurs et Chers Collègues,

La motivation majeure qui sous-tend notre candidature comme membre au Bureau de notre Chambre se résume en un seul mot : SERVIR.

Servir notre Pays, donc nos populations à travers les fonctions et attributions particulières dévolues au 2e Vice-Président par le Règlement Intérieur de la Chambre, en complément des rôles traditionnels d’un Sénateur ;

Servir notre Chambre et en premier vous, Honorables Sénateurs, mais aussi vos collaborateurs tout comme le Personnel de l’Administration du Sénat ;

Servir nos Provinces, dont chacun d’entre nous est le Représentant de celle qui a constitué sa circonscription, et dont les défis sont immenses, notamment l’obtention de la rétrocession régulière et surtout la mise en place de la Caisse Nationale de Péréquation.

En toute modestie, permettez-nous de rappeler pour votre gouverne que notre profil est justement celui d’un compatriote au service de son pays.

Détenteur d’une licence en Psychologie du Travail obtenue à l’Université de Kisangani en 1976, nous avons servi notre Pays sans désemparer successivement comme Commissaire du Peuple, Président-Directeur Général de l’Office des Mines d’or de Kilo-Moto, Ministre de l’Urbanisme et Habitat sous la Transition, Sénateur sous la Première Législature de la IIIème République, de 2007 à 2011, Député National de 2011 à 2018, et une fois de plus, Sénateur sous notre mandat en cours.

Alors PDG de l’OKIMO, nous avons négocié un contrat qui permet aujourd’hui à notre pays de produire deux à trois tonnes d’or par mois.

Honorables Président,
Honorables Sénateurs et Chers Collègues,

Assuré de votre choix, c’est cette expérience de parlementaire, d’ancien mandataire public et d’ancien membre du Gouvernement que nous comptons mettre à la disposition de notre Chambre, en vue de réaliser de manière optimale les attributions dévolues au 2e Vice-Président du Sénat par l’article 34 notre Règlement Intérieur à savoir, nous citons :  » Le 2e Vice-Président est chargé du contrôle parlementaire, des relations avec la Cour des comptes et du Conseil économique et social. Il remplace le Premier Vice-Président en cas d’absence ou d’empêchement « . Fin de citation.

En effet, il découle de cette disposition que le Deuxième Vice-Président est justement en charge de l’une des deux principales missions du Parlement tel que fixé par l’article 100, alinéa 2 de la Constitution qui dispose, nous citons encore :  » Sans préjudice des autres dispositions de la présente Constitution, le Parlement vote les lois. Il contrôle le Gouvernement, les entreprises publiques ainsi que les établissements et services publics « . Fin de citation.

Nous vous exhortons de porter votre choix sur votre humble serviteur que nous sommes, dont le profil est parfaitement compatible avec les tâches spécifiques dévolues au poste de Deuxième Vice-Président de notre Chambre que nous venons de rappeler.

Nous nous engageons à assumer cette lourde tâche avec loyauté, humilité, compétence et responsabilité tout en demeurant entièrement à votre écoute. Vous serez donc notre premier guide.

Honorables Président,
Honorables Sénateurs et Chers Collègues,

Comme vous nous accorderez votre confiance, nous ne ménagerons aucun effort, en faisant preuve de créativité, sous la conduite de l’Honorable Président du Sénat et avec votre collaboration à vous tous, pour notamment :

  1. Optimiser la qualité et l’efficacité du contrôle parlementaire ;
  2. Dynamiser la collaboration entre la Chambre Haute et la Cour des comptes ;
  3. Etablir et garantir une parfaite synergie entre le Sénat et le Conseil Economique et Social en vue d’impulser le développement socio-économique de l’ensemble du pays, sur base des préoccupations majeures de nos différentes circonscriptions électorales, les Provinces.
  4. Rendre régulièrement compte des activités dont les attributions seront dévolues au Deuxième Vice-Président, autrement dit assurer une évaluation permanente de notre prestation pour des réajustements conséquent ;
  5. Prioriser l’examen et la recherche par le Sénat, en collaboration avec le Gouvernement central et ceux des provinces, des solutions durables aux problèmes d’insécurité et d’instabilité qui retardent le développement inclusif de notre pays.

Honorables Sénateurs et Chers Collègues,

Voilà en peu de mots les motivations qui nous animent, distingués collègues, et qui nous ont conduit à solliciter votre confiance.

Cette aspiration ne peut être concrétisée qu’avec votre bénédiction.

Aussi nous sollicitons très humblement votre suffrage massif en faveur de notre candidature, dans le cadre d’un contrat avec obligation de résultats.

En quittant cette tribune, nous demeurons résolument rassurés de votre entière confiance, de votre appui total et de votre vote en notre faveur.

Que vive le Sénat, notre Chambre

Que vive la République Démocratique du Congo

Nous vous remercions pour votre attention.

Honorable TIBASIMA MBOGEMU ATTENYI
Sénateur

A lire aussi

RDC : Exigence d’une justice équitable au Nord-Kivu

« La plupart des jugements rendus dans l’exécution des procès à Goma ne respectent plus …

Laisser un commentaire