mardi , 17 septembre 2019
Accueil / Afrique / Léopards de la RDC : Gueguerre entre Omari et Ibenge
Entrain de donner des consignes a un joueur, Florent IBENGE, entraîneur de l'AS Vita Club et de l'équipe nationale de la RDC, Les Léopards.
Entrain de donner des consignes a un joueur, Florent IBENGE, entraîneur de l'AS Vita Club et de l'équipe nationale de la RDC, Les Léopards.

Léopards de la RDC : Gueguerre entre Omari et Ibenge

Dernière mise à jour, le 25 juin 2019 à 09:06

A quelques jours du début de la 32ème Coupe d’Afrique des nations (Can) Égypte 2019, la gueguerre entre le président de la Fédération congolaise de football association (Fecofa), Constant Omari Selemani et le sélectionneur national, Jean-Florent Ibenge Ikwange va crescendo sur le dossier des Léopards. Après l’affaire Bolasie, qui a vu le numéro un de l’organe faitier prendre position en sa faveur, c’est au tour du patron du staff technique de prendre sa revanche en se passant d’Imbula. L’international congolais, Mputu Mabi Trésor figure parmi les 3 rescapés de la CAN.

C’est au cours d’une conférence de presse animée le lundi 17 juin dernier au siège de la Fecofa que le président de cette instance, a éclairé la lanterne sur la non sélection de Giannelli Imbula.

Il a ainsi contredit les propos d’Ibenge qui a mis, en avant plan, les problèmes administratifs du sociétaire de Rayo Vallecano (D1 Espagne), en l’occurrence l’obtention de sa nationalité sportive. Dans la même optique, il a invité à prendre ses responsabilités en lieu et place de chercher des subterfuges.

« La Fecofa a fait tout ce qu’il devait faire sur le cas Imbula. J’ai obtenu que la Fifa travaille même en dehors des heures normales. Nous avons obtenu de la Caf que son nom soit transmis en retard, en attendant la décision de la Fifa. Mais, c’est le staff technique qui a refusé de le retenir. J’ai demandé au staff technique d’assumer sa décision. Le staff m’a dit qu’on ne le retient pas, parce qu’il n’est pas au point. », a révélé, Constant Omari.

« C’est avec un mélange de tristesse et de colère que je vous écris ces quelques lignes. Cela fait maintenant plus d’un mois que j’ai accepté de revêtir le maillot Léopard. Cela fait plusieurs semaines que je me prépare physiquement et mentalement à être dans les meilleures conditions, afin d’aborder de la meilleure des manières la Can 2019 », a déclaré Imbula.

« Aujourd’hui (ndlr: le 10 juin 2019 ), on m’a signifié en début d’après-midi que mon dossier n’était toujours pas régularisé et que je ne pouvais donc pas participer avec la RD Congo à la CAN », a regretté le fauve congolais, s’exprimant à travers les les réseaux sociaux, le jour de la publication de la liste.

Bien avant cette situation, la tanière des fauves congolais était secouée par l’affaire Bolasie. L’ailier d’ Anderlecht ( D1 Belgique) était allée en villégiature aux Émirats arabes unis, en Asie, pour ses contrats de publicité. Il avait posé ses valises à Marbella, en Espagne, six jours après le début du stage bloqué.

Ce comportement avait frustré le technicien congolais, au point où celui que les congolais surnomment  » TGV » ne devait plus être sur la liste de 23 élus. Mais, l’heureux dénouement pour lui c’est que le président de la Fecofa est intervenu personnellement pour bouger les lignes.

La 32ème messe du football africain ira du 21 juin au 19 juillet courant. Pour une première, 24 pays y prendront part. C’est depuis le lundi 17 juin que les coéquipiers du capitaine, Youssouf Mulumba séjournent au Caire.

La RDC est logée dans le groupe A. Elle affrontera l’Ouganda ( le 22 juin), l’Égypte ( le 26 juin) et le Zimbabwe ( le 30 juin) pour le compte du premier tour.

MPUTU TRÉSOR PARMI LES 3 RESCAPÉS

L’international congolais, Mputu Mabi Trésor figure parmi les 3 rescapés de la Coupe d’ Afrique des nations (CAN) Égypte 2019, 13 ans après la compétition qu’elle avait accueillie et remportée. C’est ce qu’a annoncé le site de la Confédération africaine de football(CAF).

Il s’agit du milieu offensif congolais du TP Mazembe, Trésor Mputu (33 ans), du milieu de terrain nigérian John Obi Mikel (32 ans) et du gardien camerounais, Carlos Idriss Kameni( 35 ans).

A l’époque, Mputu avait livré 2 matchs dont une expulsion lors de la 2ème journée contre les Palencas Negras de l’ Angola, un match soldé sur le score de zéro but partout.

Les Simbas, sous la direction du technicien français, Claude Le Roy, avaient été éliminés par les Pharaons d’ Égypte du sélectionneur Hassan Sheata avec des joueurs tels que Abou Treika, Hossam Hassan et d’Essam El Hadary pour ne citer que ceux-ci en quarts de finale après la cuisante défaite de 4-1.

Les Super Eagles du Nigeria d’Obi Mikel (4 matches joués à la Can 2006) avaient terminé en 3ème position. 7 ans après, l’ancien joueur de Chelsea avait remporté la Can en Afrique du Sud, une 3ème pour le Nigeria, après les sacres de 1980 et 1994.

Pour sa part, l’ancien portier de l’ Espagnol de Barcelone ( D1 Espagne), Kameni avait presté une seule fois lors de cette Can qui a vu les Lions indomptables quitter la compétition en quarts de finale.

C’était lors de la séance fatidique marathon des tirs au but, 12 contre 11, après un but partout dans les deux prolongations. C’était Samuel Eto’o qui avait loupé le tir.

Le pays du Machrek remportait ainsi cette année sa 5ème Can de l’histoire. Ce fut le cas également en 2008 au Ghana et en 2010 en Angola. 3 Can de rang, un record sur le continent.

Malgré des hauts et des bas avec leurs sélections respectives, surtout pour Mputu et Kameni qui sont restés plusieurs années sans être appelés, il s’agit de beaux exemples de longévité sur le continent.

(avec Gloire BATOMENE)

A lire aussi

Gouvernement : Un programme ambitieux mais utopique en RDC

Dernière mise à jour, le 16 septembre 2019 à 04:05 Le gouvernement de la République …

Laisser un commentaire