mardi , 12 novembre 2019
Accueil / Afrique / Concert : Lokua KANZA et Ray LEMA rendent hommage a Papa WEMBA

Concert : Lokua KANZA et Ray LEMA rendent hommage a Papa WEMBA

Dernière mise à jour, le 16 juin 2019 à 01:36

Si la mort ne l’avait pas arraché à l’affection de ses milliers des mélomanes disséminés à travers le monde, l’artiste musicien congolais Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba fêterait, ce vendredi 14 juin, 70 ans d’âge. Comment passer inaperçu l’anniversaire de naissance de cette icone. Les artistes musiciens, eux, semblent ne pas du tout oublier les merveilles de celui que l’on appelait « père de la religion Kitendi ». Pour célébrer ce 70ème anniversaire à leur manière, les artistes musiciens congolais Lokua Kanza et Ray Lema interpréteront les chansons de Papa Wemba aujourd’hui dans la soirée, à la Halle de la Gombe, dans le cadre du festival de la musique Jazz Kif 2019.

« La mort, une notion terrible à accepter… et pourtant elle fait partie de la vie », écrivaitJean de la Bruyère. Triste à dire, mais c’est une réalité. Celui que les mélomanes congolais appelaient affectueusement, « Vieux Bokoul », aurait totalisé ce vendredi 70 ans d’âge.

On s’imagine dès lors comment « le chef du village Molokaï » aurait souhaité célébrer son 70 ème anniversaire. En s’affichant avec des habits hauts de gamme, comme il aimait bien le faire ? En livrant un grand concert à cet effet ? Ou encore en organisant une messe qui probablement serait dite par son ami d’enfance Abbé Koko ? Personne ne saurait parier sur ce à quoi ressemblerait cette journée.

Un grand concert à Matonge ?

Des mélomanes interrogés à ce sujet hier au quartier Matonge, fief de l’illustre disparu, se disent au regret de ne pas voir Papa Wemba célébrer ses 70 ans d’âge. « J’aurais tout donné pour voir ce rossignol de la chanson congolaise célébrer son 70 ème anniversaire. Ça aurait été une grande fête de la musique. Mieux tout un festival où plusieurs autres artistes allaient prester », imagine Bibi, la quarantaine révolue.

« Si Papa Wemba était vivant, il aurait souhaité fêter son 70 ème anniversaire ici chez lui à Matonge. Il allait donner un grand concert au couloir Madiakoko, question de communier avec ce public qui l’a toujours soutenu depuis le début de sa carrière musicale », a indiqué un ami d’enfance de cet artiste décédé.

L’artiste ne meurt pas, dit-on. Certains fanatiques de « Viva la musica », orchestre symphonique cher à feu Papa Wemba abordés espèrent voir les medias et les débits de boisson de Kinshasa jouer de la musique de cette icône de la rumba cette journée à titrede célébration de cet anniversaire.

Lokua Kanza et Ray Lema chantent Papa Wemba

Comment passer inaperçu l’anniversaire de naissance de cette icone. Les artistes musiciens, eux, semblent ne pas du tout oublier les merveilles de celui que l’on appelait « père de la religion Kitendi ». Pour célébrer ce 70 èmeanniversaire à leur manière, les artistes musiciens congolais LokuaKanza et Ray Lema interpréteront les chansons de Papa Wemba aujourd’hui dans la soirée, à la Halle de la Gombe, dans le cadre du festival de la musique Jazz Kif 2019.

Chanteur, auteur-compositeur, peintre et acteur de cinéma, Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, dit Papa Wemba, est né le 14 juin 1949 à Lubefu, dans l’actuelle province du Sankuru, en République démocratique du Congo. Il futfondateur et dirigeant du label Viva la Musica.

Rappelons que Papa Wembaa également été co-fondateur de l’orchestre ZaïkoLangaLanga en 1969 avec Jossart N’yoka Longo, Evoloko, Pépé Felly et Andy BimiOmbalé. Une formation musicale qu’il quittera en 1974 pour fonder IsifiLokolé, puis Yokalokole avec entre autres Mavuela et MbutaMashakado.

Une légende de la musique congolaise

Papa Wemba a par ailleurs été considéré comme le deuxième artiste musicien congolais (le premier étant TabuLey Rochereau) à signer avec un éditeur musical international, Real World de Peter Gabriel avec qui il publiera trois albums dont, Le Voyageur (1992), Emotion (1995), Molokaï (1998).

En 1980, il sort son premier succès panafricain Analengo. En 1986, il s’installe en France et débute sa carrière dans le cinéma avec le film « La vie est belle ». En 1989, il se fait connaître aux États-Unis grâce à la revue AfricaOyé. En 1999, deux de ses titres, Maria Valencia et le Voyageur, sont choisis par le réalisateur italien Bernardo Bertolucci pour son film Paradiso e inferno.

Décédé le 24 avril 2016 à Abidjan à la suite d’un malaise survenu sur scène au cours d’un festival, Papa Wemba a totalisé cette année trois ans dans l’au-delà. Avec près de cinquante ans de carrière à son actif, Papa Wemba est considéré comme une des légendes de la musique congolaise et africaine. S’il n’est pas le créateur de la rumba congolaise, il en est un pilier et un des artistes qui ont propulsé ce genre musical à l’échelle internationale.

(avec Orly-Darel NGIAMBUKULU)

A lire aussi

"Ambassadeur" Kija BROWN de Wenge Musica.

Wenge Musica : Pourquoi Zing-Zong a été effacé de l’orchestre ?

Pour avoir refuser de jouer a un concert, Zing-Zong [ancien soliste de Wenge Musica] a …

Laisser un commentaire