dimanche , 16 juin 2019
Accueil / Afrique / Pierre KOMPANY : Doyen des députés bruxellois

Pierre KOMPANY : Doyen des députés bruxellois

Trois élus, d’origine de la République Démocratique du Congo (RDC), feront désormais leur entrée à la prochaine législature Belge. Il s’agit de Pierre Kompany, de Gladys Kazadi et de Bertin Mampaka. Ils ont tous été élus lors des scrutins du dimanche 2 juin dernier. Pierre Kompany, l’actuel bourgmestre de Ganshoren et récemment élu au parlement bruxellois, présidera la séance de rentrée de celui-ci le 11 juin prochain, selon la presse belge. « Agé de 71 ans, Pierre Kompany est le doyen des députés. Et, comme le veut la loi, il présidera, à ce titre, la séance de prestation de serment et l’installation de nouveaux députés bruxellois. Pierre Kompany sera aussi temporairement président du Parlement bruxellois », rapporte à ce propos rtbf.be.

« Né au Congo belge en 1947, il était attaquant dans l’équipe de football TP Mazembe. En 1975, il déménage en Belgique comme réfugié politique et s’installe à Bruxelles, où il suit des études d’ingénieur industriel mécanique, option aéronautique (ISIB, 1988) », précise à ce propos wikipedia.

Pierre Kompany, poursuit wikipedia, devient politiquement actif au PS, et devient ensuite membre du CDH. Et, pour ce parti, il a été élu membre du Parlement de Bruxelles en 2014. Lors des élections communales de 2018, Pierre Kompany obtient 1 327 votes de préférence et est désigné bourgmestre de Ganshoren, devenant le premier noir à exercer cette fonction en Belgique. Il prête serment le 29 novembre 2018″.

GLADYS KAZADI : « LA FAMILLE D’ABORD »

Née le 20 avril 1994 à Nivelles (Belgique), Gladys Kazadi, elle, est l’aînée d’une famille de 4 enfants. Ce qui, explique-t-elle, a suscité en elle un sens des responsabilités accru et une attitude bienveillante dès son plus jeune âge.

« J’attache énormément d’importance à la famille, qui pour moi, a un rôle fondateur pour l’épanouissement et le développement de chaque individu. La famille est, selon moi, à la base de l’éducation, de la solidarité et de la socialisation. De même, mon père et ma mère, travaillant tous les deux dans le domaine de l’aide aux personnes, ont réussi à m’inculquer ces valeurs de solidarité et de soutien envers l’autre tout au long de mon éducation « , explique-t-elle sur le site web de RTBF.

Gladys Kazadi s’est lancée dans la politique active en 2015 avec le CDH, après ses études en sciences politiques. Elle a été élue conseillère communale à Berchem-Sainte-Agathe lors des élections de 2018, à l’âge de 24 ans. Elle est également collaboratrice au Cabinet de Céline Fremault, ministre bruxelloise du logement, de la qualité de vie, de l’environnement, de l’aide aux personnes et des personnes handicapées. Elle a également été secrétaire générale des étudiants démocrates humanistes de juillet 2017 à juin 2018.

BERTIN MAMPAKA : LE REVEIL DES CONSCIENCES

« Bertin Mampaka est né le 6 avril 1957 à Kinshasa. Fils de parlementaire, il a grandi au Congo et a baigné dans la politique depuis son plus jeune âge. C’est en 1979 qu’il arrive en Belgique pour entamer des études universitaires. Il s’installe alors à Mons et s’oriente vers le domaine des sciences économiques », rapporte wikipedia.

En 1982, il décroche son diplôme de conseiller fiscal à la Haute École de la Communauté française du Hainaut et poursuit ensuite ses études par une licence et une agrégation en sciences économiques de l’Université Mons-Hainaut.

Il consacre son travail de fin d’études à l’aide publique octroyée au Congo et son impact sur le développement économique. Appréciant particulièrement les citations de Martin Luther King, il souhaite « réveiller les consciences ».

Pour lui, la politique est un défi de chaque instant. La discrimination, la résignation des autres, la révolte, l’indignation devant l’injustice… sont autant de moteurs qui le poussent à agir au quotidien. Il avoue aimer être aux commandes pour pouvoir changer les choses ; d’ailleurs, étant enfant, il rêvait déjà d’être aux commandes mais… d’un paquebot.

C’est en 1990 qu’il se lance en politique en endossant la fonction de Vice-Président de la représentation du PDSC (Parti Démocrate Social Chrétien du Congo) pour le Benelux jusqu’en 1993. C’est également en 1993 qu’il entame sa carrière de professeur d’économie à la Haute École de la Communauté française du Hainaut.

LA BARAKA DE PIERRE KOMPANY

« Pierre Kompany se présentait à la 2ème place de la liste CDH à la Région de Bruxelles-Capitale. Ce 26 mai 2019, plus de 8,1 millions d’électeurs ont été invités à reprendre le chemin des urnes pour participer au triple scrutin fédéral, régional et européen », indique BXL Média Bruxelles.

« Les deux-tiers des députés bruxellois avaient voté en faveur de la proposition, mais le groupe linguistique néerlandophone n’a pas atteint la majorité, le texte n’a donc pu être voté. Pour mémoire, seul le MR a voté pour le décumul intégral, y préférant une formule limitant le décumul aux communes de plus de 50. 000 habitants. Le PS a voté pour, mais a changé d’avis entre-temps. Désormais, la règle interne au PS correspond à celle adoptée par les libéraux : pas de cumul pour les élus des communes de plus de 50.000 habitants », souligne la capitale.be.

« Au PS, justement, deux candidats élus sont confrontés au problème du cumul. Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, a toujours été clair : il reste à Bruxelles. Il laissera donc sa place au premier suppléant », précise la capitale.be.

Mohamed Ouriaghli, échevin à la Ville, n’a quant à lui pas encore fait son choix. « Si c’est mon coeur qui parle, c’est la Ville certainement », commente le socialiste. « Mais, il s’agit ici d’une décision collective. Ma décision sera prise avant le 11 juin et la prestation de serment des députés. » Une chose est certaine : « Je ne cumulerai pas », conclut Pierre Kompany. 

(avec Emma MUNTU)

A lire aussi

Emprisonnement de Lula : The Intercept expose plusieurs procureurs brésiliens

Les responsables de l’enquête anticorruption Lava Jato (Lavage express) au Brésil ont manoeuvré pour empêcher …

Laisser un commentaire