lundi , 16 septembre 2019
Accueil / Afrique / Mines : La RDC a le potentiel de devenir le plus grand producteur du monde

Mines : La RDC a le potentiel de devenir le plus grand producteur du monde

Le responsable mines et métaux du groupe Standard Bank, et sponsor révèle que « la RDC a le potentiel de devenir le plus grand producteur de cuivre du monde, si on y pratique une politique minière claire et rationnelle. Cela changerait la donne pour l’économie et permettrait à la RDC de devenir un pays à revenu intermédiaire d’ici 2050 ». Peter Von Klemperer estime que « la Rd-Congo est tout simplement une zone trop importante pour être ignorée par les acteurs du secteur minier mondial, du point de vue du volume des ressources et de la qualité ». C’est ainsi que sa banque, « reste emballée par les opportunités et les perspectives offertes par cette destination d’investissement minier et par cet important fournisseur de ressources mondiales », soutient-il.

En marge de la semaine minière de la RDC « DRC Mining Week » qui se tiendra à Lubumbashi du 19 au 21 juin prochain, le responsable mines et métaux du groupe Standard Bank, et sponsor exclusif de cette rencontre, révèle que « la RDC a le potentiel de devenir le plus grand producteur de cuivre du monde, si on y pratique une politique minière claire et rationnelle. Cela changerait la donne pour l’économie et permettrait à la RDC de devenir un pays à revenu intermédiaire d’ici 2050 ».

D’après un communiqué de « DRC Mining Week », Peter Von Klemperer estime que « la Rd-Congo est tout simplement une zone trop importante pour être ignorée par les acteurs du secteur minier mondial, du point de vue du volume des ressources et de la qualité ». C’est ainsi que sa banque, « reste emballée par les opportunités et les perspectives offertes par cette destination d’investissement minier et par cet important fournisseur de ressources mondiales », soutient-il.

« DRC Mining Week nous fournit une plate-forme importante pour nouer le dialogue avec les clients et les principales parties prenantes du secteur des ressources de la RDC ». Depuis plus de 20 ans, précise Peter Von Klemperer, « sa banque est impliquée en RDC dans le financement d’opérations et la gestion de services bancaires pour un éventail de clients, allant d’acteurs établis du monde développé à de nouveaux clients chinois ».

Il soutient que sa banque a également « développé un vaste écosystème de clients en RDC, à la fois des acteurs du secteur minier et des ressources, mais aussi davantage de fournisseurs de services et des industries de soutien, associées aux riches ressources du pays ».

Au-delà de l’expertise développée dans le secteur des ressources, il affirme que la présence et les capacités de la banque dans le pays jouent un rôle essentiel pour appuyer les clients, en répondant à leurs besoins quotidiens en matière de banque et de transactions sur le terrain en RDC.

Peter Von Klemperer prévient qu’il va apporter un message rassurant lors de la rencontre de Lubumbashi : « du point de vue du financement de l’investissement, la Standard 

Bank apporte sa capacité mondiale de capital à une expertise structurante de premier plan en Afrique renforcée par une forte présence locale, une grande expérience et d’habitude et des moyens développés en RDC ».

La semaine minière de la RDC est une expo-conférence qui réunit des sommités du monde minier. Pour la célébration des 15 ans de rassemblement, cette année, plus de 3 500 experts miniers internationaux et parties intéressées de plus de 50 pays sont attendus en juin prochain dans la capitale cuprifère.

Selon les organisateurs, l’exposition accueillera quatre pavillons nationaux à savoir : la France, l’Allemagne, l’Afrique du Sud, et le Zimbabwe. 

(avec Dina BUHAKE)

A lire aussi

RDC : Le vent de l’opposition républicaine souffle au sein de Lamuka

LAMUKA entend mettre la main à la pâte des réformes institutionnelles annoncées du pays. Dans …

Laisser un commentaire