samedi , 21 septembre 2019
Accueil / Afrique / Antone GIZENGA : Quid de la construction d’un mausolée à Buma ?

Antone GIZENGA : Quid de la construction d’un mausolée à Buma ?

L’ancien gouverneur de la ville de Kinshasa André Kimbuta, avait annoncé la construction d’un mausolée à Buma, bourgade à la périphérie de la capitale dans la commune de Kimbanseke. Un domaine familial où il a érigé en 2012 la villa de Gizenga. Il y a été également aménagé un amphithéâtre dans la cour pour accueillir les militants du Palu. Cependant, cette bonne foi de l’ancien patron de l’Hôtel de ville de Kinshasa semble être prise de court par les événements. Il s’est contenté d’avouer le jour de l’enterrement du patriarche à la même source : « Le chef de l’Etat a entamé son programme d’urgence. Il n’y avait pas assez d’argent pour commencer les travaux et les achever rapidement à Buma ». Antoine Gizenga Fundji est décédé le 24 février au Centre Médical de Kinshasa (CMK), où il avait été brièvement hospitalisé. Né le 5 octobre 1925, à Mushiko, dans l’ex-Bandundu, il a été Premier ministre de 2006 à 2008.

La veuve d’Antoine Gizenga, Mama Anne Mbuba, s’était rendue samedi 1er juin au mausolée d’Etienne Tshisekedi. Elle a exprimé le vœu de voir la dépouille mortelle de feu son mari Antoine Gizenga, être définitivement enterrée à Mashita Gizungu, dans le groupement de Buma, dans la périphérie de Kinshasa.

Bien avant, rapporte Actualité.cd, Mama Anne Mbuba s’était rendue dans la même journée au caveau provisoire où repose son mari, non loin du mausolée d’Etienne Tshisekedi dans la commune de la N’sele. Et la veuve Gizenga de préciser : « Moi aussi je suis en deuil. Antoine Gizenga n’est pas encore enterré », avant de souhaiter que la dernière volonté de son mari soit exaucée.

« Je n’ai pas grand chose à dire. Ce que je peux dire c’est que derrière moi, on a placé la dépouille du patriarche Gizenga. Je suis venue voir comment ça se passe ici pour que dans les prochains jours la dépouille de Gizenga soit mise en terre là où il avait souhaité être enterré, à Buma, chez lui », a-t-elle ajouté.

Le jour de l’enterrement du patriarche, elle disait en pleurant: « Je n’ai pas beaucoup à dire. On m’a dit que tu vas venir à Buma dans deux mois. On avait dit qu’on va nous enterrer nous deux à Buma. On ne s’est jamais trahi nous deux. On va construire deux caveaux. Je ne sais quand est-ce que mon tour viendra ».

Quid de la construction d’un mausolée à Buma ?

Il sied de rappeler que l’ancien gouverneur de la ville de Kinshasa André Kimbuta, avait annoncé la construction d’un mausolée à Buma, bourgade à la périphérie de la capitale dans la commune de Kimbanseke. Un domaine familial où il a érigé en 2012 la villa de Gizenga. Il y a été également aménagé un amphithéâtre dans la cour pour accueillir les militants du Palu.

Cependant, cette bonne foi de l’ancien patron de l’Hôtel de ville de Kinshasa semble être prise de court par les événements. Il s’est contenté d’avouer le jour de l’enterrement du patriarche à la même source : « Le chef de l’Etat a entamé son programme d’urgence. Il n’y avait pas assez d’argent pour commencer les travaux et les achever rapidement à Buma ».

Antoine Gizenga Fundji est décédé le 24 février au Centre Médical de Kinshasa (CMK), où il avait été brièvement hospitalisé. Né le 5 octobre 1925, à Mushiko, dans l’ex-Bandundu, il a été Premier ministre de 2006 à 2008.

Proche de Patrice Lumumba, Gizenga, alors chef du Parti solidaire africain (PSA), avait été également son vice-Premier ministre en 1960 et 1961. 

(avec Emma MUNTU)

A lire aussi

Gouvernement : Un programme ambitieux mais utopique en RDC

Dernière mise à jour, le 16 septembre 2019 à 04:05 Le gouvernement de la République …

Laisser un commentaire