dimanche , 17 novembre 2019
Accueil / Afrique / RDC : La colère des PVH

RDC : La colère des PVH

Les personnes vivant avec handicap (PVH) ont manifesté leur colère lundi 27 mai sur les principales artères de la Gombe, occupant une bande sur l’avenue de la Libération (ex-24 Novembre) et l’autre sur le Boulevard du 30 juin, ces manifestants réclamaient, entre autres, l’application de l’article 49 de la Constitution et le vote d’une loi organique portant protection et promotion des droits des PVH. L’article 49 de la Constitution stipule, en effet, que « La personne du troisième âge et la personne avec handicap ont droit à des mesures spécifiques de protection en rapport avec leurs besoins physiques, intellectuels et moraux. L’Etat a le devoir de promouvoir la présence de la personne avec handicap au sein des institutions nationales, provinciales et locales. Une loi organique fixe les modalités d’application de ce droit ».

La manifestation sporadique des PVH hier à Kinshasa n’est que la conséquence de plusieurs promesses non tenues de la part des décideurs congolais. Depuis plusieurs années, les PVH, au cours de différentes manifestations les concernant, expriment le désir de voir le Parlement voter une loi qui les protège et jeter des bases d’une meilleure compréhension des problèmes liés à l’handicap.

Malgré les efforts des personnes vivant avec handicap à réclamer une loi organique en leur faveur et l’application de l’article 49 de la Constitution, la situation des PVH demeure déplorable. Leurs droits sont toujours bafoués.

Pour preuve, aucune loi organique n’a jamais été adoptée à l’Assemblée nationale ni au Sénat pour promouvoir leurs droits.

D’ailleurs, un projet de loi souffre jusqu’à présent au bureau de la présidence de l’Assemblée nationale de l’ancienne législature. Ferdinand Kambere, ancien ministre des Affaires sociales et humanitaires, avait reconnu qu’il existe déjà un projet de loi en ce sens. Cette loi aurait été élaborée et validée par son ministère et n’attendrait plus que son adoption au conseil des ministres, avant d’être envoyée au Parlement pour vote.

Depuis, rien n’est fait de la part des dirigeants. Or, nul n’ignore que les personnes vivant avec handicap méritent des mesures spécifiques, notamment l’accès à l’éducation de qualité, aux soins de santé adéquats…. Et, c’est même le sens de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes vivant avec handicap qui est de « promouvoir, de protéger et d’assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l’homme et de promouvoir le respect de leur dignité intrinsèque ». 

(avec Rachidi MABANDU)

A lire aussi

Kobané : Déploiement des forces syro-russes

Le régime syrien et l’allié russe ont accéléré vendredi le déploiement de leurs troupes à …

Laisser un commentaire