mardi , 17 septembre 2019
Accueil / Afrique / RDC : Insécurité à Watalinga

RDC : Insécurité à Watalinga

Le président du parlement des jeunes de la chefferie de Watalinga, Makuni Kabonabe, déplore la lassitude de l’armée dans la neutralisation des rebelles Ougandais ADF, qui sont à la base du déplacement des populations où ils font la loi. Il appelle les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à appuyer sur l’accélérateur. « Nous sommes très préoccupé par la persistance de l’insécurité dans notre milieu. Une situation qui nous inquiète. Voyez par exemple comment les habitants ont déserté la localité de Ndama. Nous ne savons pas que pense notre gouvernement. Le commandement Sokola a annoncé les opérations de traque de l’ennemi. Nous demandons vraiment à l’armée de poursuivre et de chasser cet ennemi » a dit Makuni Kabonabe.

La situation sécuritaire reste préoccupante pour la population de Beni, dans la province du Nord-Kivu. C’est le dimanche 19 mai 2029 que le parlement des jeunes de la localité de Kamango a décidé de se faire entendre pour demander au gouvernement d’endiguer le phénomène ADF qui est à ce jour, à la base des déplacements massifs de la population dans la chefferie de Watalinga.

Le président du parlement des jeunes de la chefferie de Watalinga, Makuni Kabonabe, déplore la lassitude de l’armée dans la neutralisation des rebelles Ougandais ADF, qui sont à la base du déplacement des populations où ils font la loi. Il appelle les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à appuyer sur l’accélérateur.

« Nous sommes très préoccupé par la persistance de l’insécurité dans notre milieu. Une situation qui nous inquiète. Voyez par exemple comment les habitants ont déserté la localité de Ndama. Nous ne savons pas que pense notre gouvernement. Le commandement Sokola a annoncé les opérations de traque de l’ennemi. Nous demandons vraiment à l’armée de poursuivre et de chasser cet ennemi » a dit Makuni Kabonabe sur Laprunellerdc.info.

Il met en garde des jeunes qui volent les biens des populations de Kamango après avoir abandonné leur localité. «Que des jeunes ne profitent pas de ce déplacement pour piller les biens des habitants. Celui qui sera pris en flagrance délit sera puni. Nous en tant que Parlement des jeunes, nous allons nous déplacer jusqu’à Kamango pour faire le suivi et nous rassurer que les coupables seront punis », a-t-il renchéri.En fait, cette situation inquiète la Société civile locale qui croit à un délaissement de la part des autorités, car, dit-elle, depuis que la chefferie des Watalinga traverse ce moment d’insécurité aucune autorité territoriale ou provinciale ne s’est prononcée. Elle tire aussi la sonnette d’alarme par rapport aux conditions de vie difficiles que traversent les déplacés dans différentes entités jugées sécurisées de la chefferie de Watalinga.

A lire aussi

Gouvernement : Un programme ambitieux mais utopique en RDC

Dernière mise à jour, le 16 septembre 2019 à 04:05 Le gouvernement de la République …

Laisser un commentaire