mardi , 19 novembre 2019
Accueil / Afrique / Ebola : Moise KATUMBI fustige la barbarie des miliciens
Moise KATUMBI CHAPWE, entrain de faire un entretien.
Moise KATUMBI CHAPWE, entrain de faire un entretien.

Ebola : Moise KATUMBI fustige la barbarie des miliciens

Dernière mise à jour, le 28 mai 2019 à 12:07

Moise Katumbi apporte sa contribution dans la sensibilisation de la maladie a virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC). « Je dis à mes frères et sœurs qu’il n’y a qu’un seul secret, d’aller chez le médecin. On doit éviter la démagogie, selon laquelle il faut aller chez les médecins traditionnels. Les soins sont sur place et je crois que c’est gratuit », a-t-il lancé au cours d’une conférence de presse à Bruxelles. S’agissant aux crimes commis sur les agents de la santé, l’ex-gouverneur de la province de Katanga a fustigé la barbarie des miliciens d’assassiner ceux qui œuvrent pour enrayer ladite maladie. « Et aussi c’est criminel d’attaquer les médecins. C’est pourquoi, nous avons besoin de la paix », a-t-il ajouté. Un médecin épidémiologiste camerounais qui travaillait pour le compte de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) était tué en avril dernier dans une attaque des miliciens contre les cliniques universitaires de Graben, à Butembo, rappelle-t-on.

L’actuel président de la coalition « Lamuka », Moïse Katumbi, a invité, mardi 15 mai au cours d’une conférence de presse à Bruxelles, la population de Beni et Butembo à éviter la « démagogie » en ce qui concerne l’épidémie à virus Ebola qui a déjà causé plus de 1100 morts depuis août dernier.

L’opposant congolais a lancé cet appel alors que les services de la riposte contre le virus constituent de plus en plus la cible des miliciens dans la région de Butembo. « Je dis à mes frères et sœurs qu’il n’y a qu’un seul secret, d’aller chez le médecin. On doit éviter la démagogie, selon laquelle il faut aller chez les médecins traditionnels. Les soins sont sur place et je crois que c’est gratuit », a-t-il lancé au cours d’une conférence de presse à Bruxelles.

S’agissant aux crimes commis sur les agents de la santé, l’ex-gouverneur de la province de Katanga a fustigé la barbarie des miliciens d’assassiner ceux qui œuvrent pour enrayer ladite maladie. « Et aussi c’est criminel d’attaquer les médecins. C’est pourquoi, nous avons besoin de la paix », a-t-il ajouté.

Un médecin épidémiologiste camerounais qui travaillait pour le compte de l’Organisation mondiale de la Sante (OMS) était tué en avril dernier dans une attaque des miliciens contre les cliniques universitaires de Graben, à Butembo, rappelle-t-on.

Par ailleurs, le président du club de football TP Mazembe croit que la sensibilisation de la population est l’une des solutions idoines en vue d’enrayer cette maladie. A cet effet, il annonce une délégation des stars du football afin d’apporter sa part dans la riposte contre Ebola sévissant dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Il promet de mettre en place une équipe avec les footballeurs qui jouent en Europe et les footballeurs congolais qui y évoluent pour constituer un délégation visant à sensibiliser la population de Nord-Kivu et de l’Ituri.

« Nous sommes en train de mettre en place une équipe avec les joueurs qui jouent en Europe et les joueurs congolais qui jouent sur place au pays pour faire une délégation afin de sensibiliser la population de Beni, Butembo et un peu partout  », a-t-il déclaré.

(avec lePotenteil)

A lire aussi

RDC : Exigence d’une justice équitable au Nord-Kivu

« La plupart des jugements rendus dans l’exécution des procès à Goma ne respectent plus …

Laisser un commentaire