vendredi , 19 juillet 2019
Accueil / Afrique / Gouvernement Fatshi : Kalev MUTONDO à la recherche d’un poste ministériel
Kalev MUTONDO, ancien chef de renseignement [ANR] en RDC.
Kalev MUTONDO, ancien chef de renseignement [ANR] en RDC.

Gouvernement Fatshi : Kalev MUTONDO à la recherche d’un poste ministériel

Dernière mise à jour, le 17 mai 2019 à 12:39

La dernière communication de l’ancien responsable de l’Agence nationale de renseignement (ANR) a fait réagir le directeur de cabinet de Moïse Katumbi, Olivier Kamitatu. M. Kamitatu se demande à travers son compte Twitter si l’ancien Administrateur général de l’ANR n’est pas à la recherche d’un poste ministériel. Il insinue, dans les propos Kalev, des tentatives amorcées pour se retrouver au prochain gouvernement. « Après une tentative avortée de briguer un gouvernorat, monsieur Kalev cherche-t-il un strapontin ministériel ? Ou développant les symptômes du chasseur devenu gibier, commence-t-il à avoir peur de la Commission qui va répertorier tous les crimes commis par ses services ? », s’est interrogé Olivier Kamitatu.

La dernière communication de l’ancien responsable de l’Agence nationale de renseignement (ANR) a fait réagir le directeur de cabinet de Moïse Katumbi, Olivier Kamitatu. Ce dernier n’est pas resté indifférent suite au communiqué de presse signé par Kalev Mutond, accusant certains anciens camarades de l’ex-majorité présidentielle d’abandonner leur autorité morale, Joseph Kabila.

Le porte-parole de Moïse Katumbi, Olivier Kamitatu se demande à travers son compte Twitter si l’ancien Administrateur général de l’ANR n’est pas à la recherche d’un poste ministériel. Il insinue, dans les propos Kalev, des tentatives amorcées pour se retrouver au prochain gouvernement.

« Après une tentative avortée de briguer un gouvernorat, monsieur Kalev cherche-t-il un strapontin ministériel ? Ou développant les symptômes du chasseur devenu gibier, commence-t-il à avoir peur de la Commission qui va répertorier tous les crimes commis par ses services ? », s’est interrogé Olivier Kamitatu.

Kalev Mutond, en réitérant sa gratitude et loyauté à Joseph Kabila, a dénoncé une vague de reniement au sein de la famille politique de l’autorité morale du Front Commun pour le Congo, « FCC ». Pour cela, il qualifie de « traîtres », sans les citer, tous ceux qui profitent de ces moments pour étaler leur arrogance à l’endroit de l’ancien président de la RDC, Joseph Kabila.

Pour rappel, la communication de Kalev a été faite suite aux mesures prises par la présidence, concernant les voyages de l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila.

« DES TRAÎTRES DANS LE PRÉ CARRÉ DE KABILA »

« Je saisis ce véritable « temps de reniements » pour réitérer solennellement ma profonde gratitude et mon indéfectible loyauté à l’égard de Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange et de toute Sa Famille tant biologique que politique « , écrit l’ancien patron de l’ANR reconverti en acteur politique.

On voyait Kalev Mutond opérer, par dose homéopathique, sa mue. Ce professionnel du renseignement se délestait de son costume de « flic en chef » pour celui très visible d’acteur politique. Voilà qu’au seuil de sa carrière politique version années Kabila, l’ancien patron de l’ANR signe un communiqué de presse dans lequel il réitère sa fidélité au Raïs Joseph Kabila tout en fustigeant la traîtrise dans le  » pré carré  » de l’Autorité morale du FCC. 

Venant de l’un des hommes les mieux informés non seulement de la kabilie, mais de la République, cette dénonciation n’est pas à prendre à la légère. « Je saisis, écrit Kalev, ce véritable temps de reniements pour réitérer solennellement ma profonde gratitude et mon indéfectible loyauté à l’égard de Son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange et toute sa famille tant biologique que politique ». 

(avec Hervé Ntumba)

A lire aussi

Fatshi, President de la RDC, lors d'une conférence de presse.

En prônant le pardon : Fatshi souffle le chaud et le froid au risque de consacrer l’impunité

Quand Félix Tshisekekdi implore le pardon divin pour tous ceux qui ont volé, violé, abusé …

Laisser un commentaire